Lors de la présentation officielle de la nouvelle moto, Luigi Dall’Igna a confirmé au micro du site officiel MotoGP.com que tout ce qui avait pu être aperçu à Valencia avait jusqu’à présent été confirmé pour la GP 20 définitive, même si certaines choses ne seront peut-être pas retenues après les tests à Sepang.

On pense évidemment au nouveau sélecteur permettant possiblement de modifier l’incidence de la moto en roulant, que nous avons déjà mis en évidence ici.

L’ingénieur transalpin a par ailleurs déclaré : « ce n’est pas à moi de vous expliquer la nouvelle moto, mais ce sont les journalistes qui doivent comprendre et découvrir quelles sont les nouveautés de la moto ».

Hum… l’homme a visiblement de l’humour puisqu’il est aujourd’hui quasiment impossible de tirer la moindre conclusion à la suite d’une simple observation, aussi poussée soit-elle.

Celle-ci permet néanmoins de constater que, même si les modèles 2019 et 2020 se ressemblent beaucoup, ils sont complètement différents : nouveau cadre, nouveau carénage, nouveaux ailerons, nouvelle prise d’air, nouvelles sorties d’air, nouveau faux-réservoir et nouveau dosseret de selle sont les éléments les plus visibles, mais nul doute que le moteur et l’électronique, éléments invisibles à nos yeux, ont également été retravaillés.

C’est donc d’une moto complètement nouvelle dont disposeront le team officiel et le team Pramac pour Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Jack Miller et Francesco Bagnaia.

Le petit montage ci-dessous permet facilement de s’en rendre compte:

Devant tant de modifications, il serait vain de vouloir tenter de les expliquer une par une…

On sait seulement que Ducati travaille toujours pour améliorer ses passages en virage (modification des rigidités du cadre) mais essaie également de récupérer l’avantage moteur en vitesse de pointe qu’ils avaient jusqu’en 2018.

Pour cela, on travaille non seulement sur le moteur mais également sur l’électronique (pour la sortie de virage) et, bien sûr, sur l’aérodynamique, là où l’esprit fertile de Luigi Dall’Igna ne cesse de nous surprendre.

A cet égard, un essai passé inaperçu a eu lieu lors du dernier test à Jerez, où un mini-aileron de roue avant est venu compléter les flasques déjà vus servant à canaliser le flux d’air vers l’arrière : ça commence à ressembler à de la F1…

Pour le reste, voici quelques photos détaillées de la bête qui compléteront celles de la présentation officielle

Profilage roue avant…

 

Profilage roue arrière et spoiler…

Passage d’air central…

Le bestiau dans son ensemble…

Embrayage hydraulique et frein au pouce…

2 capteurs de vitesse de roue arrière, un accéléromètre : du classique…

L’accéléromètre porte désormais le logo Ducati au lieu de celui de Mc Laren. Les hommes de la société britannique sont pourtant toujours bien présents dans le paddock…

Attache-rapide 1/2 maillon mais surtout le célèbre couvercle en carbone sur le moyeu. On ne sait pas à quoi il sert, même si certains y voient une sorte de capteur de couple…

 

A comparer avec le version “normale”…

De gauche à droite : nouvelle manette “magique”, commandes de cartographies et frein au pouce sur le bracelet gauche, Holeshot device sur le Té de fourche, mise au point-mort et pit-lane limiter sur le bracelet droit…

Dosseret de selle plus long et plus large : ici, on voit bien sa fonction de générer de l’appui lors du freinage…
Alvaro Bautista en avait essayé un prototype en 2018 à Jerez (voir ici).
Certains pensent toujours, sans le moindre élément pour étayer cela, qu’elle contient un Mass damper. Jusqu’à ce jour, seuls des boîtiers électroniques y ont été observés.

Ruban adhésif argenté sur le cadre : en général pour cacher…

Profilage des tubes de fourche…

Volant-moteur externe…

Lasers rouges (hauteur au sol) et lumière jaune (glissement en piste)…

Un des deux boîtiers laser…

Finition du carbone : juste le minimum…

 

GP 20 pour la présentation. On note une plaque permettant de modifier la rigidité de la partie avant du cadre. Nous avions déjà observé un tel système lors des tests 2017 à Valencia (voir ici) mais il n’avait pas été retenu pour la saison 2018. Il n’était d’ailleurs pas présent non plus lors des tests 2019, de la saison 2019 et des tests 2020. Alors pourquoi sur ce modèle de présentation ?

A comparer avec les GP20 en piste…

Retrouvez nos Spy Atttitude ici !

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Danilo Petrucci, Francesco Bagnaia, Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac, Ducati Team