Derrière l’homme de la Superpole, Federico Caricasulo (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team), les pilotes français réalisaient un beau tir groupé avec Lucas Mahias (Kawasaki Puccetti Racing) en deuxième position, devant Raffaele De Rosa (MV Agusta Reparto Corse), pendant que Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) réalisait le quatrième temps et se plaçait sur la deuxième ligne de la grille avec le wildcard Brad Jones (Appleyard Macadam Integro) et Ayrton Badovini (Team Pedercini Racing).

Tout comme Álvaro Bautista qui perdait le leadership du Championnat Superbike et Manuel Gonzalez (premier en SSP 300) qui déclarait forfait en raison d’une blessure, l’homme de tête du classement Supersport Randy Krummenacher (Bardahl Evan Bros. WorldSSP Team) était victime de la malédiction de Donington cette année et ne s’emparait que du 11e chrono, son plus mauvais résultat en qualifications de la saison qui le contraignait à partir de la quatrième ligne.

Les Français dans l’ensemble n’étaient pas mécontents.

Lucas Mahias : « C’est une bonne position de départ pour Kawasaki et moi pour la course. Je suis un peu frustré par la pluie car je n’ai roulé que deux tours samedi matin, puis la même chose l’après-midi à la Superpole. C’était une qualification étrange mais ce jeu est terminé. Hier, j’ai travaillé sur une longue course de simulation et mon rythme n’était pas si mauvais, alors je suis confiant. J’espère un résultat encore meilleur qu’à Misano et la première victoire de la saison ».

Jules Cluzel : « Nous avons décidé de faire un pari, et à 20 secondes près, la chance aurait été de notre côté et nous aurions pu être sur la première ligne. Nous avons eu hier un bon rythme sur le sec, nous souhaitons donc finir sur le podium ».

Corentin Perolari : « Je me sens mieux aujourd’hui, je n’ai pas pu faire le tour idéal, et je pense que j’aurais pu améliorer d’une demi-seconde. Je m’élance de la 4e ligne, il est possible de faire une très belle course ce dimanche ». Jules Danilo (18e) : « Samedi a été un jour terrible, nous avons perdu beaucoup de temps. C’était bien de faire un pas en avant, mais nous ne l’avons pas fait, nous verrons ce dimanche. Demain sera un autre jour et nous repartirons à neuf ».

Superbe triomphe de Jules Cluzel au finish

Sur la grille de départ, la température de l’air était de 17° et celle de l’asphalte de 37°. La piste était sèche, et bien nettoyée après l’huile répandue lors de la Course 2 en Superbike.

Le plus rapide à s’élancer était Federico Caricasulo devant Lucas Mahias et Jules Cluzel. L’Italien tentait de creuser l’écart, mais il était suivi de près par Mahias, Cluzel, Jones, Okubo, Viñales, Soomer, de Rosa, Perolari et Krummenacher. Alen Gyiorfi chutait sans gravité. Jules Danilo occupait la dix-huitième position.

Mahias passait en première position en passant Caricasulo à l’intérieur. Puis c’était au tour de Jules Cluzel de doubler le Transalpin au freinage. Les deux Français occupaient alors les deux premières places de la course !

Mahias menait, suivi de près par Cluzel et Caricasulo ainsi que l’inattendu wildcard Brad Jones. Isaac Viñales chutait sans gravité. Perolari était l’autre bonne surprise de ce début d’épreuve en précédant Krummenacher et en occupant la septième position devant le Suisse.

Mahias, Cluzel et Caricasulo restaient groupés et se détachaient petit à petit de Raffaele de Rosa quatrième de 3 secondes. Krummenacher  continuait sa remontée en dépassant Corentin Perolari. Loris Cresson, qui avait chuté, était transporté au PC médical.

Mahias, en tête, résistait à Cluzel et Caricasulo. De Rosa quatrième à 3.4 tentait de repousser les assauts de Krummenacher très bien remonté en cinquième position. Perolari était dixième et Danilo dix-septième.

A la mi-course, Mahias, Cluzel et Caricasulo étaient roue dans roue et jouaient le podium. Jules Danilo sortait du circuit puis reprenait la piste 21e.

Randy Krummenacher parvenait à s’emparer de la quatrième position au détriment de Raffaele de Rosa. A 8 tours de la fin, le Suisse était à 3.1 du peloton des trois hommes de tête en bagarre.

Mahias, Cluzel et Caricasulo se livraient une lutte très stratégique, tandis que Krummenacher revenait à 2.5. Cluzel doublait Mahias dans la ligne droite devant les stands. Caricasulo voyait le danger et tentait de faire de même. Krummenacher quatrième à 1.9 réalisait le tour le plus rapide depuis le départ en 1’30.946.

Caricasulo doublait Mahias et se retrouvait deuxième à 0.8 de Cluzel à 5 tours de la fin. Krummenacher en profitait pour se rapprocher à 0.2 de Mahias.

Cluzel menait en fin de course, menacé par Caricasulo, Mahias et Krummenacher. Perolari était neuvième et Danilo vingt-et-unième. Cluzel résistait bien à ses poursuivants et la victoire était tout à fait envisageable.

Mais Krummenacher quatrième n’était qu’à 0.9. Mahias réalisait le meilleur tour en 1’30.940.

Finalement c’était au sprint que Jules Cluzel l’emportait superbement devant Federico Caricasulo, Lucas Mahias et Randy Krummenacher. Grand bravo à Jules et au GMT94 Yamaha !

Résultats de la course :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Prochaine course : Portimao le 8 septembre

Photos © worldsbk.com / Dorna, constructeurs et équipes



Tous les articles sur les Teams : GMT94