Ce Grand Prix d’Allemagne version 2019 s’ouvre sous le règne d’un Marc Márquez qui a fait du Sachsenring une véritable propriété privée. Jugez-en : Il a décroché sa 10e pole consécutive sur ce tracé, sa septième en catégorie reine. Il y vise à présent sa 10e victoire d’affilée, sa septième en MotoGP. Il égalerait ainsi le record de Valentino Rossi qui a également enchaîné sept triomphes en catégorie reine au Mugello.

Marc Márquez, qui prendra ce dimanche son 117e départ, compte désormais 57 poles en MotoGP, 85 toutes catégories confondues. Soit des taux de réussite en qualifications s’élevant respectivement à 48.7% et 43.5%.

Le leader du championnat poursuivra-t-il sa série infernale ou prendra-t-elle fin comme à Austin, autre jardin de l’officiel Honda ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits…

Sachsenring MotoGP™

2018

2019

FP1

1’21.442 Andrea Iannone (Voir ici)

1’21.390 Fabio Quartararo (Voir ici)
FP2

1’20.885 Jorge Lorenzo (Voir ici)

1’20.705 Marc Márquez (Voir ici)
FP3

1’20.438 Andrea Iannone (Voir ici)

1’20.347 Marc Márquez (Voir ici)
FP4

1’21.318 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’21.153 Maverick Viñales (Voir ici)
Q11’20.751 Andrea Dovizioso (Voir ici)1’20.933 Valentino Rossi (Voir ici)
Q2

1’20.270 Marc Márquez (Voir ici)

1’20.195 Marc Márquez
Warmup

1’21.230 Pol Espargaró (Voir ici)

1’23.116 Marc Márquez
Course

Marquez, Rossi, Viñales (Voir ici)

Record

1’20.270 Marc Márquez (2018)

1’20.195 Marc Márquez

Fabio Quartararo, crédité du deuxième temps de la Q2, sera le premier représentant Yamaha sur la grille. Voici quatre courses qu’il débute de la première ligne. À noter qu’il figurait aussi sur la première rangée à Jerez.

Maverick Viñales, arrivé troisième l’an passé en Allemagne, complète la première ligne. C’est la quatrième fois cette année qu’il l’atteint. Jack Miller hisse la première Ducati en cinquième position.  Cal Crutchlow s’élancera de la sixième place pour la cinquième fois de l’année. D’ailleurs, le Britannique avait signé exactement la même performance en qualifications il y a tout juste une semaine aux Pays-Bas.

Pol Espargaró sera huitième sur la grille. Jamais une KTM n’avait aussi bien figuré sur la grille depuis Austin. Valentino Rossi, qui aura été repêché en Q1 malgré une chute survenue sur la fin, partira 11e de ce HJC Helmets GP d’Allemagne. La dernière fois qu’il s’était élancé d’aussi loin au Sachsenring, c’était à l’époque où il courait pour Ducati en 2011 (16e).

Au contraire des deux derniers jours passés en Saxe, les températures ont chuté ce dimanche, du fait d’une averse nocturne. Un changement qui ne manquera pas d’influencer le choix des pneus pour cette course de 30 tours.

19° dans l’air et 31° sur la piste,  les conditions sont sèches et très différentes que lors du vendredi et du samedi. Les nouvelles températures vont radicalement changer la réflexion sur les pneus.  Hard medium pour Márquez,  full medium pour Quartararo, medium hard pour Viñales, medium soft pour Miller et hard medium pour  Crutchlow. Dovi est en medium hard et Rossi full medium. Zarco en medium hard.

Quartararo part en tête devant Márquez et Viñales. Mais il est touché par Miller et il glisse ensuite sixième à la sortie du premier virage. Márquez est déjà aux commandes devant Viñales et Miller. Quartararo chute au virage 3 en attaquant Petrucci. C’est sa première chute en course et sa seconde de la saison. Le Français tentait de refaire son retard pris dans le premier tour. Il avait rétrogradé septième. Oliveira chute au virage 3 un tour plus tard. Zarco aussi, au virage 3 également.

Deux KTM restent en piste et la meilleure est celle de Pol Espargaró 12e. Après trois tours, Márquez, Viñales, Rins et Crutchlow mènent. Miller ferme le top 5. Petrucci en medium hard suit. Dovizioso est septième. Rossi neuvième. Après 5 tours, les Ducati officielles sont déjà à plus de 3s du leader Márquez .

Márquez hausse progressivement le ton et s’éloigne de Rins qui contient Viñales. Crutchlow mène le reste de la meute. Le héroïque Nakagami est quinzième.

Après sept tours, Márquez a 1s5 d’avance sur Rins qui en a autant sur Viñales qui doit surveiller Crutchlow. La bataille se situe derrière avec Miller qui sert de lèvre à un Dovizioso alors que Petrucci , blessé à la main, fait le bouchon au reste du peloton.

Bagnaia tire droit au virage 1 et repart. Oliveira a aussi rejoint la course et il fait un chrono au niveau de celui de Miller cinquième… Aleix Espargaró met l’Aprilia dans le top 10. Viñales est encore troisième après 11 tours mais il a lâché prise et sent la menace Crutchlow. Devant Márquez tient bon les commandes et Rins une seconde place qui pourrait aussi être celle du championnat à l’arrivée… Voici un rappel des gommes choisies.

Rossi reste bloqué neuvième derrière Morbidelli. Dovizioso est passé par Petrucci mais la meilleure Ducati reste celle de Miller cinquième. Après 14 tours, Marquez est le seul pilote à rouler encore sous la barre des 1’22 au tour. Il a 3s d’avance sur Rins qui en compte 4 sur Viñales et Crutchlow.

La mi-course passe et la dixième victoire de rang de Marc Márquez sur le Sachsenring ne fait aucun doute à la régulière. Pendant ce temps, Miller se fait passer par les deux GP19 officielles, menées par Petrucci. Le pneu soft de l’Australien semble faiblir. Rossi en full medium est dixième et roule un seconde moins vite que Viñales troisième en medium hard.  Rins voit Viñales revenir à 1s.

A 11 tours du but, Rins chute au virage 11, sa deuxième en deux week-ends. La seconde Suzuki, pilotée par Mir est septième. Une bataille fait rage pour la quatrième place que Rossi, neuvième, peut espérer. On est à plus de 13s du leader…

Dans ce groupe, Mir semble le plus à l’aise. A 9 tours de l’arrivée, le voilà cinquième. Márquez mène avec plus de 5s sur le duo Viñales/Crutchlow en duel.

Il reste 5 tours et c’est Petrucci qui tient cette quatrième position disputée devant Dovi, Miller et Mir qui a baissé de rythme. ce qui n’a pas échappé à Rossi, Morbidelli et Aleix Espargaró…

A trois tours du but, les deux Ducati officielles s’arsouillent ce dont profite Miller mais Dovizioso réplique. les GP19 jouent avec le feu, sous les yeux de Rossi et de Mir. Aleix Espargaró chute au virage 1. Il était neuvième.

Que donnera le dernier tour ? Márquez gagne sans souci, Viñales suit, Crutchlow complète le podium et cette fameuse quatrième place revient à Petrucci devant Dovizioso, Miller et Rossi. Marquez compte 58 points d’avance sur Dovizioso qui voit Petrucci revenir à 6 points. Rins est à 20 points de l’Italien

Grand Prix d’Allemagne Sachsenring MotoGP Course : Classement

Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team