A l’issue des trois séances d’essais qualificatives combinées, la domination des Yamaha était claire avec Randy Krummenacher (Bardahl Evans Bros) devant Thomas Gradinger (Kallio Racing), Federico Caricasulo (Bardahl Evans Bros) et Jules Cluzel (GMT94 Yamaha) qui précédaient la MV Agusta F3 675 de Raffaele de Rosa. Corentin Perolari (GMT94 Yamaha) qui découvrait la piste se classait neuvième sur vingt-quatre, ce qui était plus qu’honnête sur un tracé comme celui de Phillip Island.

Caricasulo, Krummenacher et Cluzel formèrent la première ligne de la grille de départ à l’issue de la Superpole, tandis que Perolari était quatorzième. Jules passa en deuxième position à l’issue du premier tour de la course, et Corentin dixième.

Jules était pénalisé par la suite de 1.365 pour être sorti trop tôt des stands (il y a un temps minimum imparti), mais son principal adversaire Caricasulo ne put en profiter et dut rester troisième après avoir démarré de son stand avec sa béquille arrière accrochée inopinément à la moto.

Cette première course de l’année était donc positive pour Jules Cluzel avec une belle deuxième place, ainsi que pour le rookie Corentin Perolari avec une très honnête septième position. Entre la sortie du circuit et l’entrée de l’aéroport de Melbourne, Christophe Guyot a fait pour nous le point de ce week-end austral pour l’équipe GMT94 Yamaha.

Quel est ton bilan d’ensemble de cette première course de l’année en Australie ?

« Les Yamaha du team Bardahl Evans Bros de Randy Krummenacher et Federico Caricasulo ont été plus performantes ici. Mais Jules Cluzel a été très fort. Il sait qu’on ne gagne pas un championnat en remportant toutes les courses mais en amassant des points lorsqu’on n’est pas les plus forts. Nous réalisons notre premier podium en Championnat du Monde de vitesse. Jules repart avec 20 points. C’est une vraie satisfaction ».

La course de Jules Cluzel a été forte en émotion. Qu’en a-t-il été de sa pénalité ?

« Nous nous étions beaucoup entraînés. Mais Jules a passé la ligne de sortie des stands avec un peu plus de deux dixièmes d’avance. Il a été déconcentré avec Randy Krummenacher juste devant lui. La pénalité est de 5 fois le temps gagné et elle a été de 1’3’’. »

Comment s’est passé l’apprentissage du circuit de Phillip Island par Corentin Perolari qui termine septième ?

« L’apprentissage a été plus difficile que d’habitude. Nous avons eu une semaine difficile avec 5 mécaniciens malades et Corentin n’a pas été épargné. Il a ensuite été malchanceux avec l’obligation de revenir au stand au moment du départ en raison d’une pression de pneu arrière insuffisante. Il a par la suite réalisé une magnifique course. Parti dernier, il finit en septième position. C’est génial. Il peut être fier de lui ».

L’obligation de changement de pneumatique avec dix tours maximum a-t-elle modifié le résultat ?

« Oui. Federico Caricasulo a perdu la deuxième place au profit de Jules en raison d’une béquille arrière qui lui a fait perdre du temps dans la voie des stands ».

La hiérarchie qui a commencé à prendre forme à Phillip Island peut-elle être bouleversée lors de la prochaine course à Buriram ?

« Il est difficile de répondre à cette question. Nous aurons une meilleure vision après la FP1 en Thaïlande. Phillip Island est un tracé tellement particulier que je suis tenté de répondre oui. Mais le niveau est plus relevé encore cette année.

« Jules a réalisé cette année le chrono qui avait placé Lucas Mahias en pole l’an passé. Il s’est retrouvé troisième à près de 5 dixièmes de Féderico Caricasulo. Nous avons donc des détails importants à améliorer sur notre Yamaha R6 et ils ne pourront pas l’être avant Aragon.

« Viser le podium restera bien sûr l’objectif pour Jules. Le top 5 pour Corentin est tout à fait envisageable. Ce serait le meilleur moyen pour arriver forts avant les courses européennes. Mais si nous pouvons faire mieux, nous le ferons ! »

Jules Cluzel / Corentin Perolari – GMT94 Yamaha – WordSSP 2019 – © Yamaha Racing

Vidéo : arrêt au stand de Corentin Perolari

Résultats de la course :

Photos © GMT94 Yamaha Racing

Tous les articles sur les Pilotes : Corentin Perolari, Jules Cluzel

Tous les articles sur les Teams :