Jonathan Rea pensait avoir pris un ascendant sur ses adversaires lors de ce samedi à Donington qui commençait avec des qualifications en WSBK humides qui lui donnait la pole-position. Mas la course qui a suivi, sur piste séchante, a révélé la grande forme du moment du pilote Yamaha Toprak Razgatlioglu qui a pris la victoire au terme de la première des trois courses programmées ce week-end. Le Turc se rapproche dangereusement au championnat de l’officiel Kawasaki…

Jonathan Rea n’a rien pu faire contre l’as de Yamaha Toprak Razgatlioglu lors de la première manche du Championnat du Monde Superbike à Donington Park. Cependant, il a limité les dégâts au guidon de sa Kawasaki avec une deuxième place sur le podium

Après le meilleur temps dans la FP3 humide et le gain de la Superpole, l’Irlandais du Nord était le grand favori de cette première joute à Donington. D’autant plus que ses adversaires avaient marqué le pas lors des qualifications en se présentant soit sixième en la personne de Scott Redding avec sa Ducati, soit seulement treizième avec Toprak Razgatlioglu au guidon de sa Yamaha.

Mais le Turc a eu un départ fulgurant et à la fin du premier tour il était déjà derrière le Nord-Irlandais à la deuxième place, une position qu’il améliorait dès le second tour en prenant la tête. Alors que le pilote Yamaha remportait une victoire qui fera date cette saison, le pilote de 34 ans sauvait l’essentiel, après avoir évité notamment la chute.

« C’est un podium doux-amer. J’ai eu de la chance à plusieurs reprises de ne pas tomber. Toprak Razgatlioglu a fait un bien meilleur travail et j’ai probablement tiré le meilleur parti de notre package », commente Rea. « J’espère que nous aurons de meilleures conditions dimanche. En tant que pilote, vous devenez nerveux lorsque vous êtes sur la grille de départ et que vous faites face à de telles conditions. Il y avait des endroits humides partout, mais vous savez qu’il faut sortir de là et se battre pour les points au championnat ».

« Nous n’avons pas pu obtenir plus que la deuxième place aujourd’hui. Quelques adversaires sont tombés, d’une certaine manière j’ai même eu de la chance. Je ne pense pas qu’aucun de nous n’ait été absolument parfait dans cette course. Au moins j’étais content d’être arrivé au parc fermé ».

Rea

Rea : “Torpak s’est éloigné de moi, mais je ne voulais pas abandonner”

Il ajoute : « comparé à vendredi, ma moto n’était pas bonne. J’avais peu d’adhérence, peut-être parce que la pluie nettoyait la gomme de l’asphalte. La décélération était difficile. Notre set-up était un compromis car 15 minutes avant le départ de la course, il n’était pas encore clair de choisir des slicks ou des intermédiaires » précise-t-il sur Speedweek.

« Mon départ était bon, mais la ligne idéale était très, très étroite. J’ai fait le premier tour et je me sentais bien. Mais seulement un tour plus tard, ma roue arrière a glissé parce que j’étais un peu trop agressif. À partir de là, j’ai dû lutter avec la moto et j’ai eu plusieurs moments difficiles. Torpak s’est éloigné de moi, mais je ne voulais pas abandonner. J’ai donc essayé très fort et j’avais une bonne avance sur les gars de la 3e place. Mais j’ai fait trop de petites erreurs et je ne me sentais pas vraiment bien ».

Au classement général, Rea perd encore cinq points face à Razgatlioglu et compte toujours 15 points d’avance sur le pilote Yamaha. «Toprak est un pilote très fort et ce tracé lui convient. Chaque année, il se porte très bien à Donington. Je l’attendais, lui et Redding aussi. Alex est là aussi très vite » conclut Rea qui signale ainsi que ce week-end à Donington peut réserver encore des surprises…

Toprak Razgatlioglu a remporté sa deuxième course cette année-là

WSBK Donington J2 : classement course 1

Crédit classement wsbk.com



Tous les articles sur les Pilotes : Jonathan Rea, Toprak Razgatlioglu