Garrett Gerloff l’a évidemment constaté : chez Yamaha, en ce moment, il y a des opportunités pour courir en MotoGP comme il y en a sans doute jamais eues auparavant. L’Américain a goûté l’an passé à Valence à la M1 et surtout cette année à Assen, où il a pu faire la totalité d’un Grand Prix. Le pilote américain du WSBK va se lancer dans la compétition ce week-end sur l’inédit tracé de Navarra en Espagne, inscrit pour la première fois au calendrier. Avant de se concentrer sur sa R1, il rappelle qu’il rêve de la M1…

Garret Gerloff en est à sa seconde saison en WSBK et il pointe actuellement sixième de ce championnat. Apprécié dans le paddock, il l’est un peu moins sur la piste où sa culture du MotoAmerica l’amène à être impliqué dans des incidents de course, dont le dernier, à Assen, lui a valu la colère de tout le clan Yamaha. Et pour cause, il avait mis hors course le favori pour la marque dans la quête du titre, en l’occurrence Toprak Razgatlioglu.

Mais les choses se sont arrangées ensuite lors de la joute suivante à Most. Ce week-end, c’est Navarra, et si Gerloff s’y rend concentré et avec déjà son contrat sur la Yamaha R1 en poche, il sait que les circonstances n’ont peut-être été jamais aussi favorables pour une montée en MotoGP…

Gerloff

Gerloff et le MotoGP : “je ferai tout ce qu’il faut pour y arriver”

Alors, dans un entretien relayé par Motosan, il rappelle qu’il est toujours prêt à saisir la moindre opportunité… Il revient ainsi sur sa dernière expérience en Grand Prix : « c’était incroyable, les motos MotoGP sont incroyables et permettent de faire des choses incroyables en tant que pilote. Je suis toujours étonné en y repensant. J’aurais aimé pouvoir courir aussi à Valence l’année dernière, mais je n’ai pu monter sur la moto que vendredi ».

Il ajoute : « mais vivre un week-end complet de course est très différent, notamment à cause du fonctionnement des qualifications et du fait de n’avoir qu’une seule course sur laquelle se concentrer. Le niveau est très élevé et tout le monde a beaucoup d’expérience avec la MotoGP, ce qui aide beaucoup ». Puis l’Américain termine avec l’essentiel de son message : « j’adorerais avoir une autre chance de piloter et de piloter la moto à un moment donné dans le futur. Le MotoGP est l’endroit où j’ai toujours rêvé de courir et je ferai tout ce qu’il faut pour y arriver et faire de mon mieux ». Côté Yamaha, Lin Jarvis a assuré que les pilotes Yamaha en 2022 seraient annoncés après le Grand Prix de Grande Bretagne de la fin de ce mois d’août.

Gerloff




Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP, Petronas Yamaha Sepang Racing Team