Après l’épreuve d’Imola, qui vit pour la première fois de l’année Rea battre Bautista, il y a à Jerez de la revanche dans l’air. Loris Baz y fait son retour en Championnat du Monde Superbike avec l’équipe néerlandaise Ten Kate et une Yamaha.

Après les derniers tests de Misano, Jonathan Rea a déclaré : « Nous avons travaillé sur un équilibre différent et sur la répartition des masses, ainsi que sur certains pneus Pirelli. Nous avons testé différents réglages de fourche avant, mais la chose la plus importante que nous ayons faite a été de changer ma position sur la moto. Ce test était l’occasion idéale de faire ce genre de chose car ces gros changements ne peuvent pas vraiment être testés pendant les week-ends de course. C’était un test très positif et ça m’a fait plaisir ». Avec un total de 147 Tops 3 à son actif, Rea tentera de s’adjuger le 150e podium de sa carrière en WorldSBK à Jerez, un chiffre jamais atteint dans la catégorie. Il pourrait aussi battre le record de podiums obtenus avec un seul constructeur détenu actuellement par Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) avec Kawasaki qui en compte 107, alors que le quadruple Champion du Monde en totalise 105. Par ailleurs, Rea a enregistré son 24e podium d’affilée à Imola, égalisant le record de Colin Edwards en 2002, de la Course 1 à Phillip Island à la dernière course de la saison à Imola.

Son coéquipier, Leon Haslam, a déclaré : « Nous étions venus tester ici en novembre et janvier à Jerez et les temps étaient compétitifs. En dehors de l’Australie, juste avant la manche d’ouverture, Jerez est la première course de l’année où j’ai participé à des essais avant de revenir pour une course. J’étais rapide à Jerez lors des essais d’hiver, sur une piste où Johnny avait été si dominant. Nous avons également progressé dans certains domaines. J’espère que ce week-end nous pourrons nous mettre au travail ». Si Leon Haslam (Kawasaki Racing Team WorldSBK) réussissait à se hisser sur le podium à Jerez, l’écart entre son premier et son dernier podium serait de plus de 15 ans. Seuls deux pilotes ont connu une plus grande marge, Troy Corser, 16 ans, 1 mois et 25 jours entre son premier Top 3 à Donington en 1994 et son dernier à Misano en 2010, et Noriyuki Haga, 15 ans et 1 mois entre Sugo en 1996 et Imola en 2011.

Selon Álvaro Bautista, (Aruba.it Racing – Ducati) « Après la dernière manche à Imola, Jerez est une piste que je connais très bien et j’espère donc que tout est rentré dans l’ordre! La semaine dernière, nous avons testé pendant deux jours à Misano avec une bonne impression, même si les conditions n’étaient pas excellentes. C’était un test important et positif pour une série de raisons, y compris pour l’avenir, et nous avons effectué des tests consécutifs avec différentes composantes de la moto plutôt que de viser un temps rapide. Pour moi, Jerez est une autre course à domicile, nous espérons donc nous amuser ici et faire un bon spectacle devant un public espagnol de plus en plus nombreux ».

Pour Loris Baz, de retour en Superbike : « Bien que les conditions du test de Misano n’aient pas été idéales pour moi ou pour l’équipe, étant donné que c’était notre première sortie avec la Yamaha R1, nous étions certainement tous heureux d’être de retour ! Nous avons réussi à bien réfléchir à l’essai, même s’il aurait été bien de passer une troisième journée sur le sec. Mais j’étais content du test. J’ai réussi à améliorer mon chrono à chaque sortie, ce qui était cool, mais j’ai encore besoin de savoir comment tirer le meilleur parti de la moto avec un pneu neuf. Nous entamons maintenant notre première course à Jerez, une piste que je connais très bien, ce qui est un avantage. C’est amusant de courir à nouveau et je suis vraiment heureux que nous ayons maintenant trois courses chaque week-end, car cela nous donne plus d’opportunités pour apprendre la moto et les pneus. Ce vendredi, je vais essayer de trouver les réglages de base sur la moto et de retrouver mon rythme après une si longue pause ».

Leon Camier (Moriwaki Althea Honda Racing) forfait en raison de sa blessure à l’épaule gauche, était remplacé par Yuki Takahashi, ancien vainqueur en Grand Prix, qui faisait ses débuts en WorldSBK. « Je suis bien sûr très déçu de manquer Jerez et de rater l’occasion de poursuivre le développement de la moto, regrettait Camier. Mais nous devons l’accepter car les articulations de l’épaule sont complexes et il est normal que des ligaments endommagés mettent un certain temps à guérir ».

Les pilotes disposaient de Pirelli avant 125/70 et arrière 200/65 pour un total de 8 solutions slicks. Les options frontales déjà utilisées à Aragón, Assen et Imola ont toutes été confirmées. Les pilotes pouvaient choisir entre le standard avant SC1 en 125/70 et en gomme tendre et les pneus de développement SC2 X1071 et X1118 en gomme moyenne. Il y a des confirmations et une nouveauté pour les options arrière. À ce stade, il y a le SC0 en 200/65 et le développement Y0446, qui utilise la même structure que le SC0, mais un composé plus orienté vers la performance lorsque les températures de l’asphalte sont particulièrement élevées. La nouveauté est représentée par le nouveau pneu de développement SC0 X1351 qui utilise le même composé que le standard SC0 mais une nouvelle construction qui garantit une amélioration des performances grâce à une plus grande surface au sol. En ce qui concerne les solutions de qualification et de pré-qualification, Pirelli confirme les SCX dans la spécification Y0447 et SuperSoft pour Superpole dans la spécification X0684.

Les Yamaha aux premières loges

Lors de la première séance d’essais, Michael van der Mark (Pata Yamaha Official WorldSBK) a devancé son coéquipier Alex Lowes à trois minutes du drapeau à damier, alors qu’Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) occupait la troisième position devant Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK), Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et  Michael Ruben Rinaldi (BARNI Racing Team).

Venaient ensuite Leon Haslam (Kawasaki Racing Team), Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing), Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team) et Sandro Cortese (GRT Yamaha WorldSBK), tandis Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha) réalisait le 13e chrono. Markus Reiterberger a connu un incident technique.

Résultat de la première séance d’essais libres :

Dans la deuxième séance, Marco Melandri, alors quatrième au classement général, perdait l’avant et chutait sans gravité. Le premier à améliorer était Loris Baz qui passait onzième en 1’40.855. Álvaro Bautista et Jonathan Rea progressaient légèrement, mais conservaient leurs troisième et cinquième positions au classement confondu des deux séances. La température du sol de 47° (23° pour l’air) ne favorisait pas les performances. Très peu de pilotes avaient amélioré à la mi-séance.

A un quart d’heure de la fin, Michael van der Mark descendait sous 1’40, en 1’39.798. Il était alors nettement le plus rapide. Loris Baz tombait sans gravité dans le Virage 4. A 8 minutes de la fin, la séance était arrêtée au drapeau rouge en raison de la présence de débris dans le Virage 4.

La séance prenait un nouveau départ à 16h, pour 8 minutes d’action. Alvaro Bautista en profitait pour prendre la tête en 1’39.428. Tom Sykes remontait à la quatrième place devant Johnny Rea. Mais Rea lui ravissait peu après la troisième position. Bautista conservait finalement la première position devant van der Mark, Rea, Lowes, Sykes et Melandri.

Loris Baz terminait treizième et expliquait que « Ce fut bonne journée jusqu’à cette chute qui donna malheureusement beaucoup de travail au team. Ce fut une chute stupide, mais dans un secteur rapide. J’ai perdu l’avant à l’ouverture des gaz. C’est comme ça, cela fait aussi partie du jeu ». Heureusement, tout n’était pas négatif : « Nous avons bien progressé tout au long des deux séances, en particulier sur le setup de la moto ainsi que sur mon feelingNous verrons comment cela se passe samedi matin et j’espère surtout faire une bonne Superpole. Nous en profiterons pour chausser un pneu de qualifications pour la première fois. C’est un peu l’inconnue de ces qualifications pour nous. Il s’agira ensuite de boucler une bonne première manche, de prendre confiance et de collecter le plus de données possible pour l’équipe. Il sera crucial de rallier l’arrivée pour améliorer davantage le comportement de la moto ».

Résultat confondu des deux séances :

Chronos de référence :

Record des essais : 1’38.960 par Marco Melandri (Ducati) en 2017

Record du tour : 1’40.640 par Johnny Rea (Kawasaki) en 2017

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Vidéo : Jerez est prêt

Vidéo : Van der Mark premier en FP1 :

Vidéo : Comment courir sous la pluie (en anglais) par Michael van der Mark (Pata Yamaha WorldSBK) et son chef d’équipe Lez Pearson

Tous les articles sur les Pilotes : Loris Baz

Tous les articles sur les Teams :