C’est le 3 juillet 1998 que Leon Haslam, qui était né le 31 mai 1983, disputa son premier Grand Prix en 125 cm3. Il grimpa les échelons rapidement et se retrouva en 500 à 17 ans sur une Honda NSR500V bicylindre, avec laquelle il termina onzième du GP du Brésil et cinq fois dans les points. C’était insuffisant pour rester en GP, son père Ron « Rocket » Haslam ayant vu un peu grand pour son rejeton « Pocket Rocket » en le jetant trop tôt dans le grand bain de la 500.

Leon se dirigea alors vers le Championnat du Monde Superbike, qu’il termina deuxième en 2010 sur une Suzuki Alstare de Francis Batta, derrière Max Biaggi, mais devant Carlos Checa, Johnny Rea et Cal Crutchlow. On le vit rouler en WSBK également sur Ducati, Honda, BMW (officielle), Aprilia et Kawasaki.

En Championnat britannique Superbike, il termina trois fois sur le podium final, avant de s’imposer brillamment l’an dernier sur sa JG Speedfit Kawasaki en ayant marqué des points dans chacune des 26 courses ! En endurance, il remportait deux superbes victoires en 2013 et 2014 aux 8 Heures de Suzuka au sein de l’équipe  MuSASHi RT HARC-PRO en compagnie de Takumi Takahashi et Michael van der Mark.

Puis en 2018, Leon Haslam et Jonathan Rea ont participé ensemble aux 8 Heures de Suzuka, terminant sur la troisième marche du podium, en compagnie de Kazuma Watanabe. Les deux Britanniques se connaissent très bien, leurs enfants jouant ensemble depuis des années dans le paddock, pendant que Mesdames Tatiana Rea et Olivia Haslam papotent en buvant une tasse de thé. Quand en 2018 Johnny Rea réussit enfin à décider Kawasaki à se débarrasser de Tom Sykes qu’il ne supportait plus, il refusa la proposition d’intégrer à ses côtés Michael van der Mark dans le KRT pour plutôt accueillir ce bon vieux Leon. Kawasaki pouvait difficilement refuser, en raison de son titre en BSB, du soutien qu’il apporterait à Rea en WSBK, de son aide précieuse pour le Team Green aux 8H de Suzuka, et pour avoir enfin une ambiance pacifique au sein du team Superbike.

Cela ne signifie pas que Leon va devoir se contenter de la deuxième place derrière Rea ad vitam æternam. Biel Roda, un des deux patrons du Kawasaki Racing Team, était parfaitement clair dans son interview exclusive pour notre site. « Que va apporter Leon Haslam à l’équipe KRT ? Doit-il terminer en course derrière Johnny Rea, ou a-t-il le droit de gagner à la régulière ? » « Il n’a pas le droit de gagner, il a l’obligation de gagner des courses ! Leon arrive en tant que vainqueur du dernier BSB. C’est un excellent pilote, très concentré et expérimenté. Et comme il dispose d’une très bonne moto et de techniciens au top, il est sûr qu’il obtiendra de grands résultats. »

Lors des récents tests de Jerez, Rea impressionnait en réalisant 1’39.160 en pneus course, soit 1.5 plus vite que son propre record du tour établi en 2017. Son coéquipier Leon Haslam se classait 4e à 0.350 et Toprak Razgatlioglu sur la 3e ZX-10RR officielle 6e à 0.790.

Peu après à Portimão, Johnny Rea tentait sa chance dans le tout dernier quart d’heure sur un revêtement désormais sec et parvenait à réaliser un tour exceptionnel en 1’40.855 avec un pneu de qualification. Les écarts étaient alors énormes, avec Alex Lowes à 0.9, Alvaro Bautista à 1.0 et Leon Haslam à 1.2. « Nous n’avons jamais essayé la configuration de Johnny (Rea) à Jerez, expliquait Leon. Nous avons commencé avec elle en Aragón puis avons essayé ensuite celle de Tom (Sykes). Je préférais cette direction, mais nous avons maintenant trouvé un compromis au milieu. Il y a une fenêtre où la moto fonctionne et les techniciens savent comment ça se passe. Nous n’avons pas trop joué avec le châssis car il n’y a pas énormément de choses que je recherche du point de vue du châssis, c’est juste de le comprendre pour que je puisse en tirer le meilleur parti. »

« Nous avons testé de nouveaux pneus Pirelli et ils ont tous très bien fonctionné. Quand j’ai eu les pneus tendres, nous avons été arrêtés peu de temps après au drapeau rouge, puis la pluie nous a gênés. Cela signifiait que deux bonnes occasions étaient perdues pour obtenir des temps au tour encore plus rapides. Avec les pneus de course, tout s’est très bien passé, j’étais le deuxième plus rapide derrière Johnny Rea. »

« Je me suis très bien intégré dans ma nouvelle équipe, les gens y sont incroyables. J’apprends quelque chose de nouveau chaque jour et nous progressons régulièrement avec la moto. Sur les pneus de course, elle fonctionne déjà très bien. Maintenant, j’ai des efforts à faire pour mieux comprendre les pneus tendres et le pneu de qualification, il y a encore beaucoup de travail à faire pour nous, mais au fond, la direction est bonne. »

« Portimão est l’un de mes morceaux préférés, la configuration est assez unique, mais il y a encore deux ou trois virages dans lesquels je perds du temps. C’était de mieux en mieux, mais j’ai aussi manqué le temps d’entraînement que j’avais perdu en raison du drapeau rouge. Nous devons avant tout essayer d’adapter mon style de conduite aux différentes sections de la piste, mais le temps au tour en 1’42.144 avec des pneus de course me rend très confiant. »

Vidéo : “That was a big one Leon Haslam!”

Vidéo : 2018 Bennetts British Superbike Champion Leon Haslam

Palmarès de Leon Haslam :

2006 – British SBK – Airwaves Ducati – 2e

2007 – British SBK – Airwaves Ducati – 3e

2008 – British SBK – HM Plant Honda – 2e

2010 – WorldSBK / Team Suzuki Alstare – 2nd

2013 – 8 Heures de Suzuka / MuSASHi RT HARC-PRO Honda – 1er

2014 – 8 Heures de Suzuka / MuSASHi RT HARC-PRO Honda – 1er

2016 – 8 Heures de Suzuka / Kawasaki Team Green – 2e

2016 – British SBK – JG Speedfit Kawasaki – 2e

2017 – 8 Heures de Suzuka / Kawasaki Team Green – 2e

2017 – British SBK – JG Speedfit Kawasaki – 3e

2018 – 8 Heures de Suzuka / Kawasaki Team Green – 3e

2018 – British SBK – JG Speedfit Kawasaki – 1er

Photos © Kawasaki Racing, Leon Haslam perso

Sources : worldsbk.com, Kawasaki Racing

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :