L’épilogue de la première course de Superbike à Jerez a été synonyme de polémiques sur le tracé de Jerez. Si le nom du vainqueur Bautista ne faisait aucun doute et si son dauphin Van der Mark n’était pas plus contestable, c’est la lutte pour la troisième marche du podium qui déchaînait les passions. Avec cet accrochage entre l’officiel Kawasaki, Rea, et son homologue de Yamaha, Alex Lowes…

Les deux hommes se chauffaient depuis la dernière partie de la course, nous promettant un dernier tour tendu. Il n’a pas déçu avec un final chaotique dans l’ultime virage du nom de Lorenzo. L’Irlandais du Nord se glissait à l’intérieur de l’Anglais à une vitesse telle que le contact était inévitable. Il a eu lieu et c’est donc le pilote de la R1 qui s’est retrouvé les quatre fers en l’air, non sans avoir été touché au coude par la Kawasaki.

L’émotion était grande dans le stand Yamaha et Rea s’en est rendu compte en s’arrêtant devant pour y présenter ses excuses avant de rejoindre le parc fermé. Les commentaires qui ont suivi ont été peu amènes pour le quadruple Champion du Monde qui clamait à qui voulait l’entendre que l’on venait de vivre là un fait certes regrettable mais relevant de l’incident de course.

Pendant ce temps, Dosoli, l’homme de Yamaha dans la catégorie ne décolérait pas contre Rea pendant que Bautista rajoutait de la pression en précisant que doubler un adversaire en le touchant n’était pas très déontologique. Davies, de son côté, ressortait les dossiers en affirmant que le pilote de la Ninja n’en était pas à son coup d’essai…

Les officiels ont étudié la question et ont finalement trouvé matière à sanction. Rea est donc déclassé quatrième, offrant ainsi la troisième place à Melandri et il s’élancera dernier de la Superpole Race de dimanche…

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams :