Après les 13 premières courses de la saison 2019, Álvaro Bautista totalise 13 victoires et son principal adversaire Jonathan Rea 2. Mais la situation pourrait changer, comme on l’a vu lors de la course d’Imola où le Britannique s’est imposé. D’autres part, les Yamaha de Michael van der Mark et d’Alex Lowes ont fait de bons essais à Jerez et pourraient de rapprocher sérieusement de Bautista. Actuellement, l’Espagnol totalise 263 points contre 220 à Rea, 140 à Lowes et 134 à van der Mark. On suivra avec attention le retour de Loris Baz, malgré une grosse chute le vendredi.

On trouvait dans l’ordre sur la grille de départ Jonathan Rea (Kawasaki Racing Team WorldSBK), Álvaro Bautista (Aruba.it Racing – Ducati) et Marco Melandri (GRT Yamaha WorldSBK) sur la première ligne. La deuxième comprenait Alex Lowes (Pata Yamaha WorldSBK Team), Leon Haslam (Kawasaki Racing Team WorldSBK) et Tom Sykes (BMW Motorrad WorldSBK Team). Sur la troisième figuraient Michael van der Mark (Pata Yamaha WorldSBK Team), Jordi Torres (Team Pedercini Racing) et Sandro Cortese (GRT WorldSBK Team). Loris Baz (Ten Kate Racing – Yamaha) était quinzième.

Álvaro Bautista avait bien préparé sa première course : « J’ai beaucoup aimé l’une des nouvelles solutions de pneu arrière pour sa durabilité et sa régularité, même si nous l’avons utilisée sur une distance plus longue que celle de la course, tout en améliorant également les sensations avec l’avant ce vendredi. Ce samedi, nous nous concentrons davantage sur l’affinement des réglages du châssis, car je suis convaincu que nous pouvons encore améliorer et, par conséquent, faire un autre pas en avant ».

Pour son coéquipier Chaz Davies, « La journée de vendredi a été un peu délicate et nous avons un peu lutté contre la surcharge frontale tout le temps. Nous avons dû rééquilibrer la moto pour améliorer mon ressenti et ma vitesse à l’entrée du virage et maintenir la vitesse. Malgré ces problèmes, je suis assez confiant pour l’amélioration pour samedi, c’est juste que nous étions un peu trop loin du but vendredi. Jerez est une piste différente d’Imola, et ce qui marche ici ne marche pas là, il va donc falloir faire quelques changements ».

Jonathan Rea est « excité d’être à Jerez et d’y comprendre notre potentiel. Après le week-end de course à Imola et un test positif à Misano, je me sens prêt pour ce prochain défi. Jerez est un très beau circuit, en particulier les virages rapides à la fin du tour. Il sera important de faire beaucoup de tours pendant les essais pour préparer les courses, car c’est la première fois que nous courons à Jerez en été. Les températures seront beaucoup plus élevées que celles que nous avons connues lors de nos tests d’hiver. Gardant cela à l’esprit, nous allons travailler dur et essayer de maintenir l’élan ».

Toujours chez Kawa, Toprak Razgatlioglu (Turkish Puccetti Racing) occupe maintenant la huitième place du classement général après s’être assuré une troisième place sur le podium lors de la première course à Imola. Jordi Torres (Team Pedercini Racing Kawasaki) n’est qu’à un point de la dixième place alors qu’il approche de sa deuxième course à domicile de l’année en Espagne. Leandro Mercado (VerdNatura Kawasaki, verdoyant d’Orelac Racing) effectue son retour à la compétition ce week-end, après s’être absenté lors des deux dernières manches en raison d’une blessure au poignet gauche.

Pour Alex Lowes (Pata Yamaha WSBK), « Nous avons beaucoup travaillé à Misano. Nous avons réussi à terminer la plupart de notre plan d’essais. Nous avons fait quelques pas en avant avec la moto et je suis satisfait de la façon dont le test a été réalisé. Jerez est une piste que j’apprécie beaucoup et sur laquelle nous faisons beaucoup de tours en hiver, même si la température est beaucoup plus élevée pour ce week-end de course. Dans le passé, c’était aussi une piste qui convenait à notre Yamaha R1 et, avec les progrès réalisés cette année avec la moto, j’ai en Espagne la conviction que nous pouvons être à la lutte pour le podium lors des trois courses ce week-end ».

Du côté de l’équipe BMW, le responsable Shaun Muir vise une des six premières places pour son équipe à Jerez ce week-end, après un test réussi à Misano. Selon le Britannique, « après un test réussi à Misano la semaine dernière, Tom (Sykes) et Markus (Reiterberger) ont tous deux un sentiment positif et sont contents à Jerez ce week-end » a déclaré l’homme d’affaires de Guisborough. « Markus a fait un pas en avant avec son ressenti et l’équilibre de la moto et nous espérons pouvoir transférer cela ici. Il a eu une bonne prestation à Jerez dans le passé et j’ai le sentiment que cela pourrait être un circuit positif pour lui ».

« De même, Tom a quitté le test avec un sentiment positif. Beaucoup de pièces ont été testées, même si les conditions météorologiques étaient variables. Mais dans l’ensemble, les pilotes et l’équipe se sentent confiants pour Jerez. Nous pensons que nous pouvons certainement nous battre pour les six premières places au cours du week-end et que le temps est très prometteur aussi, ce qui sera bon pour la régularité. Nous sommes donc globalement dans une bonne position ».

Nette victoire pour Álvaro Bautista

Sur la grille de départ, la température de l’air était de 24° et celle de la piste de 54° (source : Pirelli). Le plus rapide à s’élancer était Johnny Rea devant Álvaro Bautista, Alex Lowes, Marco Melandri, Michael van der Mark et Toprak Razgatlioglu.

Alvaro Bautista s’emparait rapidement du commandement, précédant Rea et les trois Yamaha de Lowes, van der Mark et Melandri. Loris Baz était quinzième à la fin du premier tour. Les 3 Honda occupaient les 3 dernières places.

Bautista réalisait la meilleur tour en 1’39.305, repoussant Rea à 0.8, Lowes à 2.5, van der Mark à 2.8 et Razgatlioglu cinquième à 4.4. Chaz Davies très mal parti revenait en dixième position, mais à plus de 8 secondes de son coéquipier leader.

Toprak Razgatlioglu attaquait superbement, et après avoir doublé Tom Sykes en début de course, il ravissait la cinquième place à Marco Melandri.

Au premier tiers de la course, Bautista survolait l’épreuve avec 3 secondes d’avance sur Rea et 4.4 sur van der Mark et Lowes à la lutte. Melandri de nouveau cinquième était à 8.5. Loris Baz était 14e à 14.8.

A la mi-course, Bautista avait filé loin devant, mais par contre Rea avait le plus grand mal à résister à van der Mark et Lowes. Les progrès des Yamaha étaient évidents. Van der Mark passait Rea au freinage à l’intérieur en bout de ligne droite. Pour la 5e place, Melandri était attaqué par Razgatlioglu et Sykes. Lowes tentait de doubler Rea mais échouait (momentanément, à priori). Il lui ravissait la troisième marche du podium au tour suivant à l’aspiration.

Bautista avait stabilisé son avance à 5 secondes et tournait régulièrement en 1’40 jusqu’à l’arrivée sans jamais être inquiété. Melandri, Razgatlioglu et Sykes faisaient le spectacle en luttant pour la cinquième place. Attention toutefois, car Chaz Davies revenait à deux secondes d’eux. Baz 14e était à 2 secondes de Reiterberger 13e.

Bautista continuait en 1’40, alors que les autres passaient en 1’41. Van der Mark le suivait à 6.3, tandis que Rea et Lowes luttaient à 9 secondes. La bagarre entre les deux Britanniques était superbe, aussi attrayante pour les spectateurs que pour les deux pilotes qui avaient l’air de bien s’amuser.

Sous le drapeau à damier, Bautista remportait sans être inquiété sa 14e victoire de la saison (et de sa carrière en SBK) tandis que Michael van der Mark montait pour la 24e fois sur le podium en Superbike, la 3e fois cette année. Alex Lowes chutait à la suite d’un accrochage avec Johnny Rea. Marco Melandri terminait 4e devant Razgatlioglu et Sykes. Loris Baz était douzième.

Classement de la Course 1 :

Classement provisoire du Championnat du Monde :

Vidéo : Le circuit de Jerez vu par Alex Lowes

Vidéo : La course de Jerez vue par Marco Melandri

Photos © worldsbk.com / Dorna, constructeurs et équipes

Tous les articles sur les Pilotes : Alex Lowes

Tous les articles sur les Teams :