La HRC ne s’attendait pas à des miracles en mondial Superbike avec une machine vieille et non-compétitive, engagée par l’équipe Moriwaki qui débutait dans ce Championnat.  Mais elle ne prévoyait pas une telle débâcle, avec ses pilotes tout au fond du classement au Championnat, et par exemple, dimanche dernier à Portimão, Takahashi finissant à 48 secondes du vainqueur, Kiyonari à 56 et Delbianco à 1’03. Le premier constructeur mondial a décidé de réagir pour 2020.

Tout d’abord, la moto actuelle sera remplacée par la CBR1000RR Fireblade qui sera présentée le mois prochain au Tokyo Motor Show. Les responsables de la HRC ont annoncé que la nouvelle moto sera équipée du « moteur quatre cylindres en ligne le plus puissant » de tous ceux qui équipent les Superbike actuelles. Les essais avec Pirelli ont débuté au Japon il y a déjà plusieurs mois.

Du côté de la gestion de ces motos, la présence de Moriwaki n’est pas garantie, dont certains personnels ont été contractés par Honda pour 2020, alors que d’autres ont été libérés. Il ne devrait pas y avoir de changement du côté d’Althea Racing.

L’ensemble de la gestion sera pris en charge par l’entreprise d’Alberto Puig, team manager de l’équipe Honda Repsol en MotoGP, qui sous-traite déjà pour Honda la « Honda Asia Talent Cup ». Puig va baser ses ateliers et sa logistique à Barcelone.

Le pilote de pointe sera Ávaro Bautista, que Honda a recruté pour une rémunération annuelle de 800 000 euros, ce qui constitue le double des 400 000 que Ducati lui proposait pour 2020.

Selon Bautista, l’accord sera officiellement annoncé avant la dernière épreuve européenne à Magny-Cours le dernier week-end de septembre : « Le week-end prochain aura lieu de GP de Misano, puis le week-end suivant le GP d’Aragon. Peut-être que nous ferons l’annonce officielle en Aragon. Il vaut mieux attendre ces deux courses, puis on fera notre grande annonce. Sinon, tout le monde l’oubliera parce que le MotoGP domine. ».

Pilote Honda cette année, Leon Camier, blessé à la fin du mois de mai après sa chute et sa blessure à l’épaule d’Imola, a appris le week-end dernier qu’il n’y avait pas de place pour lui chez Honda en 2020.

La situation est différente avec son coéquipier Ryuichi Kiyonari, qui a marqué un point de moins que le jeune Delbianco cette année : Le Japonais a un contrat avec la HRC pour la saison prochaine et pourrait être placé chez Moriwaki.

Dans le pire des cas l’année prochaine, nous ne verrons que deux machines d’usine avec Bautista et Takahashi. Au mieux, il y aura cinq CBR1000RR Fireblade sur la grille.

Photos © HRC, Ducati Aruba.it Racing

Source : Speedweek

Tous les articles sur les Pilotes : Alvaro Bautista

Tous les articles sur les Teams :