Comme ce matin, la pluie est bien tenace à l’ouverture de la deuxième séance d’essais libres des Superbike à Magny-Cours, mais comme ce matin, cela est loin d’effrayer Loris Baz qui inscrit la première référence en 1’58.969.

Rapidement, les chronos descendent en 1’55.919 puis 1’54.651 sous l’impulsion du Français alors que Jonathan Rea attend quelques minutes avant de prendre la piste.

Dès son premier tour lancé, le Britannique se montre toujours aussi impressionnant en réalisant 1’53.140. Ceux qui comptaient sur la pluie pour mettre en difficulté le Cannibale commencent à se gratter la tête, d’autant qu’à son deuxième passage, le pilote Kawasaki inscrit 1’52.268. La mise en rythme de l’Irlandais est extrêmement rapide !

Autre belle performance, celle de Sylvain Barrier qui positionne sa Ducati Panigale V4 R en quatrième position au bout de 10 minutes.

Au bout d’un quart d’heure, Jonathan Rea affiche un 1’51.237, près de deux secondes devant Alex Lowes, Tom Sykes, Scott Redding, Tati Mercado, Michael Van Der Mark, Loris Baz, Sylvain Barrier, Valentin Debise (à peine revenu d’une belle prestation en championnat d’Allemagne IDM) et Chaz Davies.

À la mi-séance, Tom Sykes porte une première attaque en se rapprochant à 3/10 de Jonathan Rea tandis que Loris Baz remonte à la 4e place provisoire.

L’homme qui paraît en difficulté ce domaine alors Toprak Razgatlioglu, 16e à plus de quatre secondes du leader.

Quelques minutes plus tard, Michael Rinaldi impose sa Ducati à la première place du classement, en 1’51.187 puis 1’50.824.

C’est le moment où Garrett Gerloff place dans un premier temps la première Yamaha en troisième position, derrière la Ducati et la Kawasaki, avant de s’emparer du leadership en 1’50.489 à 16 minutes du drapeau à damier.

Il ne faut alors à Jonathan Rea qu’un tour pour reprendre le commandement en 1’50.381, mais c’est sans compter sur la ténacité de l’Américain qui répond par un 1’50.122.

Pour rappel, Jonathan Rea a été le seul à passer sous la barre des 1’50 ce matin, et les 10 dernières minutes s’annoncent passionnantes…

Effectivement, le pilote Kawasaki frappe un grand coup sur la table et inscrit dans la foulée le meilleur temps absolu de la journée en 1’49.217, tentant ainsi de décourager tous ses adversaires avec neufs dixièmes d’avance sur le pilote Yamaha.

Mieux, le numéro un enfonce le clou avec un 1’48.991 qui relègue maintenant la R1 du deuxième à plus d’une seconde !

Tom Sykes essaie de sauver les meubles en se rapprochant à 7 dixièmes, mais finit par chuter sans gravité.

C’est alors Loris Baz qui prend la tête de la contre-offensive, en hissant sa Yamaha à 0,4 seconde du Britannique qui fait alors une petite erreur sans conséquence.

Scott Redding part à la faute au virage 15 pendant Jonathan Rea que montre clairement que rien ne peut le ralentir en inscrivant une nouvelle référence en 1’48.845.

Mais en compétition, il ne faut jamais dire jamais car, in extremis, Michael Rinaldi manque de déloger le Cannibale, pour seulement 69/1000 !

Et ce n’est pas tout puisque, à la dernière seconde, Garrett Gerloff impose sa Yamaha pour 15/1000 devant celui que l’on croyait inaccessible….

Les 3 premiers se tiennent en moins d’un dixième, Loris Baz est 4e à une demi-seconde.

Photo et classement : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Garrett Gerloff