Le pilote turc et l’équipe nippone se retrouvent désormais en tête de leurs championnats respectifs, et entendent bien maintenir le rythme pour tailler des croupières à Jonathan Rea et Kawasaki cette saison.

La manche du Superbike qui s’est tenue ce weekend à Magny-Cours fait sans doute partie de celles qui sont de nature à procurer un surplus de motivation à un pilote et son équipe. D’abord par les résultats obtenus, fastes pour Toprak Razgatlioglu et Yamaha, avec deux victoires obtenues en piste.

Ensuite parce qu’on imagine bien la rage du pilote turc et de la structure japonaise d’avoir été privés sur tapis vert d’un possible triplé – qui avait d’ailleurs été réalisé sur la piste, même si infirmé sur le papier – suite à une plainte déposée par Kawasaki quant à un dépassement des limites de la piste de la part de Razgatlioglu lors de la Course Superpole. Une anecdote qui n’avait même pas fait tilter sur le coup la Direction de course, qui n’a pris la décision de sanctionner le pilote Yamaha qu’une fois les images de la caméra embarquée de Jonathan Rea à sa disposition.

 

Pas d’effusion de joie pour Razgatlioglu

On le sait, Razgatlioglu est un pilote de peu de mots, et il n’a pas voulu s’étendre sur le sujet lors de son interview auprès du site officiel du Superbike dimanche après-midi, se contentant de se féliciter d’un weekend rondement mené, et qui lui vaut dorénavant d’être seul en tête du championnat. « Pour moi ce fut un weekend vraiment incroyable. J’ai pour ainsi dire remporté trois victoires [sic]. Mon équipe a fait du très bon travail, et elle parvient à améliorer ma moto chaque weekend. »

Peu prolixe, un comportement sans doute lié à un Anglais encore approximatif (bien qu’en progression !), le Turc préfère se cantonner à une communication bien huilée et empreinte d’humilité, assurant ne toujours pas penser au titre : « Je ne regarde pas le championnat, je reste au contraire concentré sur chaque course pour tenter de m’y imposer. C’est ce que j’ai fait ce weekend et cela m’a plutôt bien réussi. »

On a peine tout de même à le croire, tant il émerveille depuis quelques manches le paddock du Superbike, à la fois par sa sportivité (on l’a vu plusieurs fois donner l’accolade à Rea au cours du weekend), que par ses résultats et son style inimitable, celui-ci allant jusqu’à se fendre d’un des stoppies dont il a le secret pour célébrer sa victoire sur la ligne d’arrivée de la Course 1 !

 

 

Alors oui, son avance sur Rea est faible, seulement sept points, mais la tendance est là et il faudra autre chose que des récriminations pour que le pilote Kawasaki décroche un septième sacre décidément plus difficile à conquérir que les autres cette année.

Davantage volubile que son pilote, le responsable de Yamaha en Superbike Paul Denning s’est quant à lui dit satisfait du travail effectué par son équipe à Magny-Cours, et qui permet désormais non seulement à Razgatlioglu d’être le seul leader du championnat chez les pilotes, mais aussi à Yamaha de mener les débats chez les constructeurs.

Un résultat qui n’était sans doute pas couru d’avance : « D’un côté Jonathan [Rea] a toujours été une machine sur cette piste, et de l’autre Toprak a toujours pris du plaisir à rouler ici, donc nous nous attendions effectivement à une grosse lutte entre les deux », souligne-t-il ainsi. « Le fait de remporter deux courses a dépassé nos attentes. Nous travaillons d’une très bonne manière, et dans une très bonne atmosphère. L’équipe améliore bien la moto de Toprak, et il est clair que nous avions le package dominant au moins lors de la Course 1, même si les autres sont parvenus à combler l’écart ce dimanche. Mais nous en avions encore en réserve à la fois pour nous défendre et pour nous imposer de nouveau. »

Locatelli quatrième du championnat

Si Yamaha se retrouve en tête du championnat des constructeurs, la marque aux trois diapasons le doit aussi à Andrea Locatelli. L’Italien, qui rappelons-le ne participe qu’à sa première saison en Superbike, a de nouveau fait forte impression ce weekend en signant un nouveau podium, son deuxième après celui obtenu à Most il y a un mois, ainsi que deux quatrième places.

De précieux points glanés au profit de son équipe donc, pour le plus grand bonheur de Denning qui a annoncé à mezza voce la reconduction du contrat du Transalpin en 2022. « Le plus important pour Andrea, c’est que sa capacité à se battre et à soutenir la pression progresse continuellement. Nous n’avons pas encore fait d’annonce formelle, mais il est clair qu’il sera encore avec nous l’an prochain. Nous sommes sûrs à présent d’avoir le bon pilote pour épauler Toprak l’an prochain. »

Locatelli profite ainsi de ses bons résultats et de sa régularité pour s’installer à la quatrième place du championnat, en lieu et place d’Alex Lowes, victime de deux abandons dans la Nièvre. « Nous avons été très rapides tout le weekend, et nous sommes restés dans le top 4 tout du long », observe l’intéressé, lucide quant à son niveau de performance cette saison. « Je pense que je réalise une saison excellente. Le fait d’être quatrième du championnat est quelque chose de très bien pour moi, et je n’aurais jamais pensé une telle situation possible. »

 

Une situation qui résulte d’un nouveau solide weekend, même si tout aurait pu partir à vau-l’eau lors de la Course 2, lorsqu’il a été impliqué dans un accrochage fort heureusement sans conséquence avec Michael van der Mark, ce dernier qui a bien fini terminer sa course dans le panneautage débordant de la voie des stands ! « Je ne l’ai pas vu lorsqu’il m’a touché », explique Locatelli. « J’ai tout de suite pris conscience que c’était lui, car je venais de le dépasser dans le dernier virage. On s’est touché, mais c’est la course, et je me suis par la suite concentré sur ma course en continuant d’attaquer car je voulais rester avec le groupe de tête. »

Le groupe de tête, le Champion du monde Supersport 2020 aura peut-être l’occasion de le rejoindre lors de la prochaine manche, dans deux semaines à Barcelone. C’est en effet à Montmeló que celui-ci a décroché le titre l’an passé. De quoi viser un nouveau podium, voire plus si l’opportunité se présente.

Classement – Championnat des pilotes :

Classement – Championnat des constructeurs :

Crédit classement : WorldSBK.com



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Locatelli, Toprak Razgatlioglu