Champion du Monde Supersport en 2007 et 2010 sur Honda Ten Kate, puis en 2012, 2015 et 2016 sur Kawasaki, Kenan Sofuoglu a fait rêver toute une génération de jeunes Turcs, avide de souder la poignée et de conquérir les podiums. Né à Sakarya le 16 octobre 1996, le jeune Toprak Razgatlioglu avait l’inévitable poster de Sofuoglu collé sur le mur de sa chambre, et il commença par remporter quatre Championnats de Turquie de motocross avant de se lancer sur le bitume en 600 cm3 à 13 ans.

On le vit ainsi en Yamaha R6 Dunlop Cup, puis en 2013 en Red Bull Rookies Cup, en Championnat du Turquie de Supermoto, puis il remporta le dernier Championnat d’Europe Superstock 600 en 2015, déjà sur Kawasaki. Après un passage en Superstock 1000 en 2016 et 2017, il effectua le grand saut en WorldSBK en 2018 au sein du Kawasaki Puccetti Racing. Pour sa première saison Razgatlioglu confirmait son talent en terminant troisième en Argentine et deuxième au Royaume-Uni.

Cette année, il attaquait bille en tête en réalisant le meilleur temps de la première demi-journée de Jerez. Il terminait le deuxième jour sixième, à 0.7 de Stefan Bradl qui tournait avec une RCV213 de MotoGP. Il se classait ensuite neuvième des tests de Portimao. Son matériel est censé être identique à celui dont dispose l’équipe officielle KRT. « Mon package est l’un des meilleurs du marché et, à chaque course, nous pouvons progresser ensemble. Je vais travailler dur sur moi-même pour obtenir bientôt de meilleurs résultats » assure Toprak. L’an dernier, il a terminé en deuxième position à Donington, 0.3 devant Jonathan Rea.

« Les essais de Portimão se sont bien déroulés pour moi, a estimé le Turc, bien que je n’ai pas pu essayer beaucoup de pneus. Mon temps au tour était satisfaisant dans la mesure où j’ai été constant et régulier. Mais ça n’a pas été le cas avec tous les pneus, donc il faut améliorer ça. »

« Nous avons testé une nouvelle moto, avec un nouveau moteur et de nouvelles suspensions, et j’espère que ça va amener quelque chose de positif dès Phillip Island. J’espère cette année monter plus souvent sur le podium que les deux fois de l’année dernière. Mais c’est vraiment difficile car le niveau du Championnat du Monde Superbike est élevé ».

Le père de Toprak est malheureusement décédé dans un accident de moto l’année dernière. « Il m’a toujours été très favorable. Tout est grâce à lui. Mon père a beaucoup aimé ce sport. Grâce à lui j’ai appris. Il voulait que je sois Champion du Monde. Et Champion du monde, je peux dire à mon père que pour lui je le serai un jour. C’est ce que je veux le plus ».

Les deux premières journées de test en Australie se dérouleront les lundi 18 et mardi 19 février, avant le week-end de course lui-même qui aura lieu du 22 au 24 février.

Toprak avec le Champion de la Red Bull MotoGP Rookies Cup 2018 Can Öncü et Kenan Sofuoglu

Avec Johnny Rea.

Photos © Red Bull, Turkish Puccetti Racing, Fédération turque

Sources : Turkish Puccetti Racing, worlsbk.com

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :