Une chute multiple a causé l’interruption du premier Grand Prix de la journée, avec au moins 16 pilotes à terre.

Jorge Martín partait de la pole position pour la troisième fois de sa carrière, ce qui le mettait à égalité avec John McPhee et Romano Fenati. C’était la première fois qu’un pilote espagnol réussissait deux poles successives en Moto3 depuis Álex Rins en 2013 (Japon-Valence). Martin espérait remporter son premier Grand Prix.

Nicolò Bulega s’était qualifié en deuxième place sur la grille, ce qui équivalait à son meilleur résultat de qualification en 2017. Il visait lui aussi sa première victoire en Grand Prix et la première victoire pour KTM depuis Brad Binder à Valence l’année dernière. C’était la première fois depuis Phillip Island en Australie en octobre dernier que deux pilotes KTM se qualifiaient sur la première ligne.

La température de l’air était de 18° et celle de l’air de 28°. Gabriel Rodrigo était forfait en raison d’une clavicule cassée lors des essais. Il espère être de retour pour le GP de Catalogne (le 11 juin). Martin, Bulega et Guevara s’élançaient de la première ligne, Danilo de la sixième. Le soleil brillait.

Jorge Martin était le plus rapide au départ devant Romano Fenati, Albert Arenas, Juanfran Guevara, Joan Mir et Nicolo Bulega. Une double chute éliminait Lorenzo Dalla Porta et Tatsuki Suzuki. Adam Norrodin et Jakub Kornfeil tombaient peu après. Une avalanche de chutes se produisait sur de l’huile perdue par un des pilotes qui avait chuté précédemment. La course était arrêtée au drapeau rouge, avec un nouveau départ prévu pour 16 tours.  Bulega, Antonelli et Mir prenaient la direction du PC médical.

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :