Il a marqué des points durant les neuf Grands Prix écoulés et il pointe actuellement septième au championnat en s’affirmant tout simplement comme le meilleur des pilotes Ducati en MotoGP. Si cette présentation avait été faite en forme de devinette au tout début de cette campagne, très peu aurait donné le nom d’Hector Barberá comme réponse. Et pourtant, c’est bien la situation actuelle du pilote Avintia au classement général.

Tout ça avec une antique Desmosesdici GP14.2 que les Michelin et la nouvelle centrale électronique standard ont comme plongé dans un bain de jouvence. L’écart avec les autres machines s’est amenuisé mais aussi, la connaissance de la moto par son pilote et son équipe est à présent plus que parfaite. On peut même parler de complicité, depuis le temps !

Résultat ? Hector Barberá fait partie des trois pilotes ayant scoré à chaque rendez-vous cette année. Il partage cette qualité avec Eugène Laverty et un certain Marc Márquez. Une cinquième et une sixième places comme meilleurs résultats sous le drapeau à damiers et une quatrième puis une seconde postions comme plus belles performances sur la grille de départ. L’Espagnol a récolté jusque-là 65 points et n’a chuté qu’à trois occasions. Seul Valentino Rossi le bat sur cette statistique en n’étant tombé qu’à deux occasions.

Bref, l’équipier de Loris Baz peut déjà considérer sa saison réussie. Il sait même qu’il aura sa récompense à Valence en pilotant une GP16. Mais Hector n’a pas l’intention d’en rester là. Il jure que le meilleur est encore à venir : « nous devons notre position à notre régularité. Mais même si cette septième place au championnat est très bonne, nous n’avons pas tiré le meilleur parti des opportunités qui se sont présentées à nous. On a été bons aux essais, très bons lors des qualifications, mais pas aussi bons en course. Je pense que notre seconde partie de la saison sera bien meilleure que la première ».

Le Barberá de cette année est donc conquérant : « cette année, je me suis mieux préparé et j’ai changé d’approche car le règlement a rapproché le niveau des motos. Il y a des opportunités. Maintenant quand vous comparez notre équipe et sa moto de 2014 avec les moyens et les ressources de nos adversaires directs, dont font partie des usines, nous n’avons pas à rougir. Mon team se donne à 200%. Ces neuf premières courses nous ont particulièrement motivés pour les neuf à suivre dont certaines se dérouleront sur des pistes intéressantes ».

Mais du coup, où s’arrêtera Barberá ? « L’objectif est de finir premier des pilotes satellites. Je n’ai que sept points de retard sur Pol Espargaró. Mais nous gardons aussi les pieds sur terre. C’est un ancien Champion du Monde et sa Yamaha est très proche de celle de Lorenzo et de Rossi. Ce sera compliqué mais je me prépare chaque jour pour donner le maximum et nous ferons tout pour y arriver. Jusqu’au baissé de rideau sur cette saison ! » Rendez-vous le 12 août prochain pour la rentrée en Autriche sur un Red Bull Ring que les tests préliminaires ont montré combien il correspondait au caractère des Desmosedici.

Tous les articles sur : Hector Barbera