La victoire au Grand Prix d’Argentine de Cal Crutchlow, dernière course en date en MotoGP avant de se lancer, ce week-end, dans la bataille d’Austin, a remis en selle le pilote LCR dans le marché des transferts. L’Anglais s’est ainsi rappelé au bon souvenir d’un HRC qui réfléchit sur le cas Zarco pour succéder à Pedrosa. Un juste retour des choses selon son patron Lucio Cecchinello qui prévient que cette quatrième saison avec son Anglais pourrait bien en surprendre plus d’un…

C’est leader du classement général qu’arrivera Cal Crutchlow à Austin, ce week-end. Une première pour un Britannique depuis 1979 et une posture inédite depuis 2004 pour un pilote privé. Un accident ? Le patron du team LCR réfute l’heureux concours de circonstance : « Cal est un talent indiscutable et il a gagné en expérience sur la moto. Et puis ça fait maintenant quatre ans que l’on travaille ensemble. C’est très important. Il y a maintenant une réelle complicité entre nous, des automatismes. Avec son ingénieur, ils se comprennent d’un regard ».

« Il connait la moto, il sait comment la faire évoluer et nous savons comment il fonctionne. C’est sur ce genre de détails que se fait la différence à ce niveau de la compétition. Les éléments du puzzle sont bien imbriqués les uns aux autres. Et on ne fait rien d’extraordinaire. On a un un pilote de talent, on est une équipe soudée nous travaillons ensembles et nous défions ainsi les plus gros constructeurs de la planète ! »

Sur Speedweek, il termine : « Cal est plus concentré, plus calme, la moto est meilleure cette année, surtout au niveau du moteur. Il faut continuer à progresser et rester concentrés. On a tout pour gagner. A part Márquez, je ne vois pas d’adversaires à Cal. Je suis certain que l’on aura d’autres podiums ».