La liste provisoire des 60 équipes retenues pour les 24 Heures Motos 2019 vient d’être dévoilée. 39 teams sous contrat FIM EWC forment le cœur du plateau qui va en découdre sur le circuit Bugatti au Mans les 20 et 21 avril prochain.

Le compte à rebours est lancé pour la 42e édition des 24 Heures Motos. La liste provisoire des engagés vient d’être annoncée lors de la conférence de presse qui se tenait dans les locaux d’Eurosport en région parisienne en présence de Pierre Fillon, président de l’ACO, organisateur de l’épreuve, Jacques Bolle, vice-président de la FIM et président de la FFM, et de François Ribeiro, Head of Eurosport Events.

Les 39 équipes sous contrat engagées sur l’intégralité de la saison FIM EWC 2018-2019 façonnent ce plateau des 24 Heures Motos 2019. L’attrait international du championnat se confirme puisque douze pays sont représentés par les 60 teams au départ avec déjà 19 nationalités du côté des pilotes annoncées à ce jour.

Nouveaux venus en EWC
Cette année encore, le FIM EWC attire de nouveaux grands de la vitesse internationale. Engagé cette saison en EWC, Yamaha Viltaïs Pierret Experiences vient d’annoncer l’arrivée de Xavier Siméon. Ce pilote belge, vainqueur de la Coupe du Monde FIM Superstock 1000 en 2009, a animé le Moto2 de 2010 à 2017 avant de passer en MotoGP en 2018. On l’avait vu aux 24 Heures Motos 2008 en qualité de 4e pilote au Suzuki Endurance Racing Team.

Motors Events a recruté un animateur du championnat anglais BSB Superbike, James Westmoreland. Il fera ses débuts en Endurance au guidon de la Suzuki #50 engagée en Superstock.

Une nouvelle équipe italienne fait aussi son entrée en Endurance aux 24 Heures Motos. SC Project Paton Reparto Corse réunira trois anciens animateurs des championnats du monde Superbike et Supersport, Lorenzo Lanzi, Michel Fabrizio et Luca Marconi, au guidon de la Honda #57.

A 80 jours de l’ouverture de cette 2e manche du FIM EWC 2018-2019, certains teams, comme Honda Endurance Racing, doivent encore dévoiler leurs équipages.

Couverture internationale en progression
La couverture TV internationale est cette année encore en progression. Quinze chaînes diffuseront les 24 Heures Motos en Europe, en Asie, en Amérique du Nord et en Amérique Latine. Trois nouveaux canaux de diffusion s’ouvrent en Russie, en République Tchèque et aux Philippines.

En France, les 24 Heures Motos seront à suivre en live sur Eurosport 2, sur la Chaine l’Équipe, et en intégralité sur le player d’Eurosport.

Le départ des 24 Heures Motos 2019 sera donné samedi 20 avril à 15 h.

Liste provisoire des engagés des 24 Heures Motos – 24 janvier 2019

Pierre Fillon, Président de l’Automobile Club de l’Ouest: « Bugatti, Honda, BMW, Yamaha, Suzuki, Kawasaki, 24 Heures, Le Mans, virage de la Chapelle… Cette suite, logique, est également historique ! La Moto, en effet, constitue l’Histoire du Mans et son quotidien aussi. Combien de journées de roulage sont-elles organisées chaque année sur nos circuits, pour les motards expérimentés comme pour les amateurs, tous des passionnés, comme nos équipes qui les accueillent avec plaisir et professionnalisme ? Plus d’une centaine ! La mission de nos instructeurs est de transmettre une expérience, une expertise et un état d’esprit aussi, celui de la communauté Moto.
Pour revenir à l’Histoire et à la compétition moto au Mans, je suis heureux de parler de ces anniversaires récents ou à venir: En 2018, nous avons dignement fêté les 40 ans des 24 Heures Motos, en honorant tous nos champions. Plus de quatre décennies d’endurance motos se sont jouées sur le Bugatti. Des palmarès, des carrières se sont construits sur notre circuit. Les 20 et 21 avril
prochains, nous accueillerons la 42eme édition de cette classique incontournable du championnat du monde FIM EWC, qui réserve pourtant toujours autant de surprises. Avec 5 constructeurs engagés, la compétition ne peut que poursuivre la Légende. A l’ACO, nous nous en réjouissons d’avance. La qualité des dossiers retenus par le Comité de Sélection est un indicateur du spectacle qui nous sera offert en piste, en avril. Cette conférence de presse des 24 Heures Motos 2019 en témoigne.
Quelques semaines plus tard, en mai, nous célèbrerons les 50 ans du GP de France Moto. C’est un vrai cap, qui donne un sens à la suite, logique et historique : la Moto et le Mans sont deux éléments indissociables. »

Jacques Bolle, Président de la Fédération Française de Motocyclisme: « Les années passent et les 24 Heures Motos demeurent une course majeure du sport motocycliste français. On ne le doit pas qu’au prestige de l’endroit.
L’épreuve continue d’attirer les foules et les meilleurs teams parce qu’elle profite de la médiatisation de la discipline, et de sa bonne santé après son passage sous la coupe d’Eurosport Events.
Cet engouement s’explique également par le charme d’une compétition qui, malgré le temps, reste fidèle à ses valeurs humaines. On l’a maintes fois vérifié, l’équipage vainqueur n’est pas forcément celui qui dispose de la meilleure machine. C’est souvent l’écurie la mieux préparée, la plus homogène, la plus unie qui sabre le champagne au terme des deux tours d’horloge. L’humain reste au cœur de la performance, c’est pourquoi cette compétition ne subit pas l’érosion du temps.
J’en suis certain, l’endurance séduira toujours le motard qui peut s’identifier à ces héros.
Que soient salués et congratulés l’Automobile Club de l’Ouest et tous ces commissaires qui nous permettent par leur passion de profiter d’un tel spectacle. »

Jorge Viegas, Président de la Fédération Internationale de Motocyclisme: « Les 24 Heures Motos demeurent un événement extrêmement important dans le calendrier sportif de la FIM et à titre personnel car j’ai participé à la première édition en 1978 lorsque j’étais coureur. Ce sera mon premier déplacement sur une course d’Endurance en qualité de Président de la FIM et je suis impatient de venir assister à ce grand rendez-vous du sport motocycliste.
Je profiterai de ma venue pour partager avec vous de bonnes nouvelles sur l’avenir du Championnat du Monde FIM d’Endurance ! »

François Ribeiro, Directeur des Opérations d’Eurosport Events, Promoteur du FIM EWC: « Toute l’équipe d’Eurosport Events est heureuse de donner le coup d’envoi de la deuxième épreuve de la saison FIM EWC 2018-2019, les 24 Heures Motos aux côtés de l’Automobile Club de l’Ouest, son organisateur.
Comme le Bol d’Or qui a ouvert la saison en septembre dernier, cette édition 2019 des 24 Heures Motos s’annonce comme une course à rebondissements et une épreuve majeure pour décrocher le titre mondial.
L’équipe japonaise TSR associée à Honda France, championne du monde en titre, arrivera au Mans en tête du classement provisoire après sa victoire au Castellet. Mais la concurrence est de plus en plus vive chaque saison avec un engagement plus important des constructeurs et des teams permanents. Plus de 40 équipes sous contrat représentant 13 nations et 5 constructeurs seront au départ des 24 Heures Motos le 20 avril prochain.
Je remercie la FIM, la FFM et l’Automobile Club de l’Ouest pour les moyens et les efforts déployés pour la réussite de cette 42e édition des 24 Heures Motos. »

CONTEXTE ET FORCES EN PRÉSENCE

Après une pause de sept mois depuis la dernière édition du Bol d’Or 2018, le championnat du monde d’endurance FIM EWC 2018/2019 reprend ses droits à l’occasion des 24 Heures Motos qui se dérouleront les 20 et 21 avril au Mans sur le circuit Bugatti. L’an passé, 76 000 spectateurs ont assisté au 40e anniversaire de l’épreuve sarthoise.

Les 24 Heures Motos constituent la deuxième des cinq épreuves du championnat du monde d’endurance FIM EWC 2018-2019. L’Automobile Club de l’Ouest, organisateur de l’évènement a
reçu de nombreuses demandes d’engagement et une nouvelle fois, le plateau s’annonce relevé et varié. Depuis la création de l’épreuve, la richesse des 24 Heures Motos tient dans le fait de rassembler des équipes d’horizons différents. 60 équipes prendront part aux essais puis au départ le samedi 20 avril à 15 heures.
Elles seront réparties en trois catégories : 23 machines sont inscrites en catégorie Formula EWC (catégorie reine des 24 Heures Motos), 35 en Superstock et 2 dans la catégorie Expérimental.

La prochaine édition des 24 Heures Motos verra s’affronter 5 GRANDS CONSTRUCTEURS DE LA MOTO : BMW, HONDA, KAWASAKI, SUZUKI ET YAMAHA.

Victorieuse en 2018 et championne du monde en titre, l’équipe japonaise F.C.C TSR Honda France avec ses pilotes Freddy Foray, Josh Hook et Mike Di Meglio fera figure de favorite. Cependant, elle devra se mesurer à une concurrence aguerrie et tenace. Le Team SRC Kawasaki n’aura pas d’autre objectif que la victoire après avoir mené le Bol d’Or 2018 (première manche du FIM EWC 2018-2019) pendant plus de vingt deux heures.
Pour y parvenir, les verts pourront compter sur leur nouvelle recrue, Erwan Nigon, vainqueur des 24 Heures Motos 2014 (avec Suzuki). Il fera équipe avec David Checa et Jérémy Guarnoni.
Revigoré, le Suzuki Endurance Racing Team est de retour aux avant-postes grâce à sa nouvelle GSX-R 1000. Vincent Philippe, Etienne Masson et Gregg Black jetteront toutes leurs
forces dans la bataille pour placer le SERT sur la plus haute marche du podium. Deuxième du Bol d’Or, le YART-Yamaha a de quoi nourrir de grandes ambitions. L’équipe autrichienne
aura à cœur de se rappeler au bon souvenir de 2009 lorsqu’elle avait remporté la classique mancelle. Broc Parkes, Marvin Fritz et Niccolò Canepa se partageront le guidon de la Yamaha #7. Honda sera également représenté par l’équipe britannique Honda Endurance Racing. Deuxième du classement général l’an passé, elle compte bien gravir une marche supplémentaire. Enfin, BMW accentue son effort en FIM EWC. Le constructeur allemand compte sur une nouvelle version de S1000RR et l’équipe allemande ERC-BMW Motorrad Endurance (ex NRT48) pour décrocher son premier succès aux 24 Heures Motos.

Autour de ces équipes officielles, de nombreux challengers voudront se montrer. Le Bolliger Team Switerland, le Wepol Racing, le Maco Racing, National Moto ou Yamaha Viltaïs Pierret Experiences convoiteront le top cinq du classement général ou une place sur le podium.

Avec 35 engagés, la catégorie Superstock compte le plus grand nombre de concurrents.
Vainqueur de cette classe l’an passé, l’équipe 3ART Moto Team 95 a rejoint la catégorie Formula EWC. De nombreuses équipes voudront lui succéder. Parmi les prétendantes, le Junior Team Le Mans Sud Suzuki a constitué un équipage de haute volée composé de Louis Rossi, Alexis Masbou (deux anciens pilotes vainqueurs de grand prix) et Hugo Clere.
Victorieuse au Bol d’Or, l’équipe allemande Gert56 German Endurance Racing Team voudra surfer sur la vague du succès. Dauphin de 3ART Moto Team 95 en 2018, le team Moto Ain fera le déplacement en Sarthe pour gagner après deux deuxièmes places consécutives.

Parmi les équipes à suivre car attachantes, il y a le Team 18 Sapeurs-Pompiers. Depuis 2000, elle représente les hommes du feu en Championnat du Monde d’Endurance et compte notamment un titre de vice-champion du monde en 2009 et une victoire en catégorie Superproduction aux 24 Heures Motos 2007.

Le Club Motocycliste de la Police Nationale sera également incarné par la Yamaha #22 du Team 202. Ce numéro emblématique a fait son retour en course l’an passé et a été salué par le drapeau à damier.

Un équipage 100% féminin sera également dans la course. Le Girls Racing Team participera à ses troisièmes 24 Heures Motos toujours avec le souhait de progresser dans la hiérarchie de
la catégorie Superstock.

La catégorie Expérimental regroupera des motos non homologuées dans le cadre du FIM EWC et dont les modifications vont au-delà des limites du règlement. Deux motos seront engagées dans cette classe dédiée aux projets innovants. Le Team Metiss JLC Moto engagera une nouvelle fois un prototype dépourvu de cadre et muni d’un train avant triangulé utilisant un système de freinage à double disque. L’équipe TTS Excent fera rouler une Kawasaki équipée elle aussi d’un train avant expérimental (un quadrilatère déformable placé juste au-dessus de la roue avant et mue par un mono-amortisseur pressurisé). Pour JLC Moto et TTS Excent l’enjeu des 24 Heures Motos est autant sportif que technologique. L’objectif est faire fructifier un travail de développement conséquent en intégrant le top dix du classement général.

Avec 12 nationalités différentes parmi les 60 équipes engagées et 16 nationalités pilotes, les 24 Heures Motos s’imposent une nouvelle fois comme une épreuve à la renommée internationale.

Le spectacle ne se déroulera pas seulement en piste. Éléments incontournables des 24 Heures Motos, les concerts vont mettre l’ambiance au cœur du village du circuit Bugatti. Le groupe de
rock belge Triggerfinger viendra électriser la scène des 24 Heures Motos le samedi 20 avril. Le groupe manceau Rotterdames assurera la première partie tandis que DJ Loran, dj résident de RTL2, prolongera la fête jusque tard dans la nuit.
L’an passé, l’Automobile Club de l’Ouest avait innové en proposant deux soirées de concerts. Ce sera de nouveau le cas cette année. La scène des 24 Heures Motos accueillera la finale du tremplin des jeunes artistes RTL2 le vendredi 19 avril. Ce grand concours a pour objectif de dénicher les deux groupes et/ou artistes qui se produiront à l’occasion de cette finale.

Les concurrents se retrouveront sur le circuit Bugatti les 2 ET 3 AVRIL pour deux journées d’essais libres non obligatoires.

Liste provisoire des engagés des 24 Heures Motos – 24 janvier 2019

Classement provisoire du championnat

Plus d’infos sur FIMEWC.fr

Tous les articles sur les Pilotes :

Tous les articles sur les Teams :