Dans cette partie de poker qu’a été cette qualification MotoGP du 50è Grand Prix de France, il en est un qui semblait avoir plus d’atouts que les autres dans son jeu. Il s’agit d’un Maverick Viñales qui s’était montré lors des séances d’essai aussi véloce sur le sec que sur piste mouillée. Mais il a été berné par l’as enfoui dans la manche de madame météo qui a redistribué les cartes. Au bilan, une onzième place qui est aussi la dernière des quatre Yamaha en lice.

En fait, tant Viñales que Quartararo ont suivi la stratégie d’un Rossi qui avait si bien réussi en Q1. Hélas, le ciel s’est déchiré au moment fatidique des tours accomplis en slicks alors que les autres étaient déjà en pluie, profitant d’une piste qui était déjà moins performante lorsque le trio est revenu au combat avec les bonnes chausses.

Valentino Rossi a tout de même sauvé une cinquième place, devant Morbidelli qui a joué les pluies, alors que Quartararo est dixième. Juste devant Viñales qui grommelle : « nous avons commis une grosse erreur en Q2. Mais nous avons pris le risque nous en avons payé le prix. Maintenant, nous n’avons plus besoin de penser si c’était bon ou mauvais. Le bon point est que les sensations sont là tant sur piste humide que sèche. Nous avons un bon rythme. Notre mission est un podium donc nous allons attaquer pour ça ».

L’Espagnol ajoute : « si je pilote sur une piste mouillée comme dans la FP3, nous pouvons certainement être très compétitifs. Nous ne savions même pas si nous devions sortir avec un train de slicks ou de pluies. Nous avons ensuite essayé avec les slicks. Nous avons perdu deux ou trois tours, mais c’était la fenêtre d’un bon chrono. J’aurais pu être beaucoup plus rapide ici que dans les derniers tours ».

La sensation sur la Yamaha M1 est également bonne sous la pluie. « La moto a beaucoup changé en matière de réglages sous la pluie. Je me sens beaucoup mieux à l’entrée du virage » se réjouit le pilote de 24 ans. « Nous avions tout pour rester en tête. Mais la mission doit maintenant être celle de terminer la meilleure Yamaha. Le potentiel est bon, mais je suis très déçu de notre position pour la course ».

Grand Prix de France Le Mans MotoGP J2 : chronos

1 93 Marc MÁRQUEZ Honda 1’40.952
2 9 Danilo PETRUCCI Ducati 1’41.312 0.360 0.360
3 43 Jack MILLER Ducati 1’41.366 0.414 0.054
4 4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 1’41.552 0.600 0.186
5 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’41.655 0.703 0.103
6 21 Franco MORBIDELLI Yamaha 1’41.681 0.729 0.026
7 30 Takaaki NAKAGAMI Honda 1’42.059 1.107 0.378
8 99 Jorge LORENZO Honda 1’42.067 1.115 0.008
9 41 Aleix ESPARGARÓ Aprilia 1’42.450 1.498 0.383
10 20 Fabio QUARTARARO Yamaha 1’42.509 1.557 0.059
11 12 Maverick VIÑALES Yamaha 1’42.555 1.603 0.046
44 Pol ESPARGARÓ KTM
Q1 Results:
Q2 46 Valentino ROSSI Yamaha 1’37.667
Q2 21 Franco MORBIDELLI Yamaha 1’39.262 1.595 1.595
13 63 Francesco BAGNAIA Ducati 1’39.982 2.315 0.720
14 5 Johann ZARCO KTM 1’40.029 2.362 0.047
15 35 Cal CRUTCHLOW Honda 1’40.114 2.447 0.085
16 88 Miguel OLIVEIRA KTM 1’40.385 2.718 0.271
17 17 Karel ABRAHAM Ducati 1’40.482 2.815 0.097
18 36 Joan MIR Suzuki 1’40.606 2.939 0.124
19 42 Álex RINS Suzuki 1’40.706 3.039 0.100
20 53 Tito RABAT Ducati 1’41.351 3.684 0.645
21 55 Hafizh SYAHRIN KTM 1’41.717 4.050 0.366
22 29 Andrea IANNONE Aprilia 1’41.786 4.119 0.069


Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP