Grand Prix du Japon Motegi MotoGP FP2 : Little Samouraï s’impose dans une séance atypique

par | 19 octobre 2018

Le titre MotoGP 2018 semblant tôt ou tard devoir être attribué à Marc Márquez, les principales questions concernent maintenant l’endroit où aura lieu ce sacre, sur les terres Honda à Motegi ou ailleurs, ainsi que la confirmation, ou non, du redressement des Yamaha après leur belle prestation en Thaïlande.

Au championnat, la bagarre se concentre donc sur la 2e place entre Andrea Dovizioso, Valentino Rossi et Maverick Vinales, même si le pilote Ducati, avec 22 points d’avance sur le Docteur et une machine parfaitement à l’aise sur un circuit de Motegi très typé On/Off, semble se diriger directement vers la place de vice-champion, comme l’année dernière.

Ce matin, sur une piste sèche, les chronos ont été très serrés, avec un quatuor composé d’Andrea Dovizioso, Cal Crutchlow, Johann Zarco et Marc Márquez en moins de 2 dixièmes : visiblement, les Yamaha sont là, alors que Jorge Lorenzo ne l’est plus, forfait suite à la découverte d’une vraie fracture à son radius.

Avec 17° dans l’air et 18° sur la piste, les températures sont usuelles pour le Japon à cette époque, tandis que la piste qui commencé à sécher à la fin de la FP2 des Moto3 reçoit maintenant quelques nouvelles gouttes d’une fine pluie.

Voici les références chronométriques disponibles, bien que l’année dernière ait été marquée par la totalité des séances sur piste mouillée :

Motegi MotoGP™

2017

2018

FP1

1’55.418 Marc Marquez (voir ici)

1’45.358 Andrea Dovizioso

FP2

1’54.877 Andrea Dovizioso (voir ici)

1’48.136 Dani Pedrosa

FP3

1’55.254 Marc Marquez (voir ici)

FP4

1’54.581 Marc Marquez (voir ici)

Qualification 1

1’55.258 Pol Espargaro (voir ici)

Qualification 2

1’53.469 Johann Zarco (voir ici)

Warm Up

1’56.719 Marc Marquez (voir ici)

Course

Marquez, Dovizioso, Petrucci (voir ici)

Record

1’43.790 Jorge Lorenzo 2015

Comme attendu, on ne se précipite pas à l’extinction des feux rouges, mais c’est Maverick Vinales qui donne le LA et le signal de départ à une demi-douzaine de pilotes en pneus pluie qui partent tester l’adhérence de la piste nippone.

Dani Pedrosa inscrit alors la première référence provisoire en 1’58.637 lors de son premier tour lancé.

Alors que le beau temps est attendu pour demain, personne ne prend vraiment de risques en espérant que la piste sèche d’ici la fin de séance.

En attendant, Johann Zarco s’empare du leadership en 1’55.847 dans son troisième tour lancé, une seconde devant Karel Abraham et Valentino Rossi.

Le pilote Tech3 améliore ensuite en 1’54.954 puis 1’54.477 peu avant la mi-séance où la hiérarchie présente l’aspect inhabituel suivant : Johann Zarco, Maverick, Dani Pedrosa, Valentino Rossi, Xavier Siméon, Karel Abraham, Alex Rins, Franco Morbidelli, Álvaro Bautista, Takaaki Nakagami et Tom Luthi, les autres pilotes n’ayant pas encore pris la piste.

13 minutes avant la fin de séance, Jack Miller est le premier pilote à sortir en pneus slicks, avec une combinaison tendre/tendre. Son premier tour lancé et 3 secondes plus lent que le meilleur tour de Johann Zarco mais il donne le signal et ils sont maintenant 7 à rouler en slicks.

Au passage suivant, l’Australien réalise le meilleur temps de la séance en1’52.863 pendant que Johann Zarco s’arrête à son box pour changer de pneus.

Jack Miller mène le classement en 1’50.921 devant Scott Redding à 4 minutes du drapeau à damier, précédents Xavier Siméon et Tom Luthi qui trouvent là l’occasion de se mettre en évidence, tout comme Sylvain Guintoli qui se hisse à la 8e place.

Le rush final voit tout d’abord Danilo Petrucci s’imposer avant que Dani Pedrosa ne le fasse en 1’48.136 devant un Scott Redding à la coiffure flamboyante…

Classement Grand Prix du Japon MotoGP FP2 :

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Dani Pedrosa

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team