C’est une quatrième manche de MotoGP au moins aussi palpitante que les trois dernières déjà écoulées qui nous attend sur ce tracé de Jerez baigné par un généreux soleil. Le public est plus que présent, le plateau serré comme jamais et les candidats à la victoire nombreux. Au passage, quatre pilotes différents se sont élancés en pole lors des quatre premières épreuves du calendrier. La dernière fois qu’une telle situation s’était produite en catégorie reine, c’était en 2009. C’est Crutchlow qui part de cette pole position et il en est d’autant plus ravi que lors des quatre éditions précédentes, le vainqueur du Grand Prix d’Espagne s’est élancé de la position de pointe…

Les augures sont donc favorables au pilote LCR qui a également le niveau pour bien faire si l’on en juge par le tableau qui résume la situation…

Jerez MotoGP™ 2017

2018

FP1

1’51.648 Dani Pedrosa (Voir ici)

 1’39.268 Andrea Dovizioso (Voir ici)
FP2

1’39.420 Dani Pedrosa (Voir ici)

 1’38.614 Cal Crutchlow (Voir ici)
FP3

1’38.580 Dani Pedrosa (Voir ici)

 1’37.702 Marc Marquez (Voir ici)
FP4

1’39.467 Marc Marquez (Voir ici)

 1’38.444 Andrea Iannone (Voir ici)
Qualification 1

1’38.919 Andrea Iannone (Voir ici)

 1’38.074 Andrea Dovizioso (Voir ici)
Qualification 2

1’38.249 Dani Pedrosa (Voir ici)

 1’37.653 Cal Crutchlow (Voir ici)
Warm Up

1’39.433 Maverick Vinales (Voir ici)

 1’38.687 Marc Marquez
Course Pedrosa, Marquez, Lorenzo (Voir ici)
Record

1’37.910 Jorge Lorenzo 2015

 1’37.653 Cal Crutchlow 2018

 

Cal Crutchlow a inscrit la quatrième pole de sa carrière, sa première sur le sec depuis le Grand Prix de République tchèque 2013. Le pilote du team LCR Honda espère à présent succéder à Barry Sheene, dernier Britannique à avoir triomphé après être parti de la pole position. Dani Pedrosa, vainqueur de la précédente édition du Grand Prix d’Espagne, occupera la deuxième place sur la grille. Johann Zarco, meilleur pilote Yamaha des qualifications, s’élancera de la troisième position. Pour la huitième fois consécutive, le Français partira donc de la première ligne.

Jorge Lorenzo, qui avait inscrit son tout premier podium en rouge sur cette même piste de Jerez la saison passée, s’est vu crédité du quatrième chrono. Il s’agit de sa meilleure performance depuis Valence 2017. Enfin, Marc Márquez n’avait jamais manqué une première ligne à Jerez, depuis son ascension en MotoGP, mais cette fois, le Champion du Monde n’aura pas fait mieux que cinquième.

Comme à Austin, Andrea Dovizioso pointera en huitième position sur la grille, sachant que Jerez est une des deux pistes où il n’a jamais enregistré de Top 3 en course. Valentino Rossi, pilote qui a le plus brillé à Jerez, héritait du 10e temps des qualifications. Il faut remonter à 2012 pour le voir aussi loin sur la grille du Grand Prix d’Espagne. Et Yamaha n’a rien gagné depuis déjà treize courses durant lesquelles Honda et Ducati se sont partagés la gloire.

Avec des température frôlant les 40°sur la piste, la question du choix des pneus est cruciale pour les 25 tours à venir. Pendant que l’on tergiverse sur les dernières options possibles, Aprilia fait une annonce sur son moteur…

Au passage, Kallio aussi roulera avec un moteur inédit pour KTM… Crutchlow part avec des durs, Pedrosa en dur et medium et Zarco en full medium. Lorenzo en soft et medium. Bref, on a de tout ! Et c’est Por Fuera qui vire en tête au premier virage devant Pedrosa, Zarco et Crutchlow qui se fait passer par Marquez à l’entame du second tour. derrière, les deux Suzuki sont en duel avec un Rins devant Iannone. Aleix Espargaro est déjà trahi par son Aprilia…

Au troisième tour, Pedrosa prend la tête et Marquez passe Zarco. Mais Lorenzo résiste et reprend les commandes. Marquez passe alors son équipier sans coup férir dans une manoeuvre osée au virage 11. Dans le peloton, Dovizioso est sixième devant les Suzuki. Rossi est neuvième et Vinales treizième, derrière Morbidelli. Avec les mêmes gommes que Zarco soit en full medium.

Après six tours, Zarco faiblit, manque de peu la chute et se fait passer par Crutchlow, Rins et Dovizioso. Un tour plus tard et c’est Rins qui se retrouve les quatre fers en l’air au virage 11. C’est la troisième chute en quatre courses pour l’Espagnol… Devant, Lorenzo contrôle toujours Marquez et Pedrosa et Crutchlow est à une demi-seconde en embuscade.

Dovi est quatrième en dur medium alors que son équipier en tête a un soft avant. Crutchlow chute au virage 1 après huit tours. La série voulant que le poleman gagne à Jerez s’arrête après quatre ans d’application…

Marquez passe à l’offensive et prend les commandes à la Ducati sous la menace de Pedrosa mais aussi de Dovizioso… qui passe Pedrosa

Pour Yamaha, on note un Zarco cinquième, un Rossi huitième et un Vinales douzième. Abraham chute au virage 1. Le duel est titanesque entre Honda et Ducati. Mais que fera Lorenzo avec Dovizioso ? Ce dernier est plus rapide au chrono que son équipier. Mais Marquez n’arrive pas encore à s’échapper. Lüthi chute.

A mi-course, Marquez accélère le rythme et met donc Dovi sous pression. Mais lui aussi. Il manque de chuter mais prend tout de même une marge d’une demi seconde.

Un tour plus tard, la seconde de marge est prise. Dovi reste derrière Lorenzo… Marquez s’envole vers la victoire en collant un demi seconde au tour au groupe Lorenzo Dovizioso et Pedrosa. Dovi porte une attaque sur Lorenzo qui ne lui fait aucun cadeau. Pedrosa en profite un instant mais DesmoDovi revient à la troisième place.

À huit tours du but Lorenzo gêne clairement Dovizioso. Et c’est le cataclysme. Dovi passe Lorenzo qui veut reprendre l’intérieur sans constater que Pedrosa y est déjà. L’engrenage est impitoyable et les trois pilotes partent au tapis. Un désastre pour Ducati qui laissera des traces car Dovi est furieux.

Marquez file vers la victoire, Zarco est second devant Petrucci Iannone et Miller. Rossi est sixième, Vinales huitième devant Morbidelli meilleur des rookies. Le seul intérêt restant est la bataille pour la troisième place du podium qui oppose Petrucci, Iannone, Rossi et Miller.

Elle revient finalement à Iannone. Petrucci, Rossi et Miller suivent. Vinales est septième. Le naufrage Ducati permet à Yamaha de garder la tête hors de l’eau…

Jerez MotoGP Course: Classement

1 93 Marc MARQUEZ Honda 41’39.678
2 5 Johann ZARCO Yamaha +5.241
3 29 Andrea IANNONE Suzuki +8.214
4 9 Danilo PETRUCCI Ducati +8.617
5 46 Valentino ROSSI Yamaha +8.743
6 43 Jack MILLER Ducati +9.768
7 25 Maverick VIÑALES Yamaha +13.543
8 19 Alvaro BAUTISTA Ducati +14.076
9 21 Franco MORBIDELLI Honda +16.822
10 36 Mika KALLIO KTM +19.405
11 44 Pol ESPARGARO KTM +21.149
12 30 Takaaki NAKAGAMI Honda +21.174
13 38 Bradley SMITH KTM +21.765
14 53 Tito RABAT Ducati +22.103
15 45 Scott REDDING Aprilia +36.755
16 55 Hafizh SYAHRIN Yamaha +41.861
17 10 Xavier SIMEON Ducati +49.241
18 17 Karel ABRAHAM Ducati 1 Lap
Not Classified
99 Jorge LORENZO Ducati 8 Laps
4 Andrea DOVIZIOSO Ducati 8 Laps
26 Dani PEDROSA Honda 8 Laps
35 Cal CRUTCHLOW Honda 9 Laps
12 Thomas LUTHI Honda 14 Laps
42 Alex RINS Suzuki 20 Laps
Not Finished 1st Lap
41 Aleix ESPARGARO Aprilia 0 Lap

 



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team