Le Moto2 entame sa seconde manche de la saison en restant au Qatar. Cette fois, c’est un Grand Prix de Doha que propose le tracé de Losail qui a si bien réussi la semaine dernière à Sam Lowes. Ce dernier a en effet vaincu et avec cette concrétisation, il a la satisfaction d’embellir les statistiques de sa Nation. Jamais un Britannique n’avait en effet triomphé à l’occasion de la manche inaugurale depuis cette prestation de Barry Sheene en 1979 sur le Grand Prix du Venezuela…

Sam Lowes (ELF Marc VDS Racing) a mis fin à cette malédiction le week-end dernier et avec la manière qui plus est. Le natif de Lincoln n’aura quasiment jamais été inquiété durant cette course. Une domination qu’on avait à vrai dire vue venir en essais, surtout avec les départs d’Enea Bastianini (Esponsorama Racing) et de Luca Marini (Sky VR46 Esponsorama) vers le MotoGP.

Cela étant, on s’attendait à un peu plus de résistance de la part de celui qui avait terminé dans son sillage en 2020, soit Marco Bezzecchi (Sky Racing Team VR46). Malheureusement l’Italien se voyait priver de podium sur la fin pour 13 petits millièmes face à Fabio Di Giannantonio (Federal Oil Gresini Moto2), heureux d’honorer ainsi la mémoire de feu son patron Fausto Gresini.

Côté challenger, c’est du côté du team Red Bull KTM Ajo qu’il faut regarder. Remy Gardner a prouvé qu’il s’est parfaitement habitué à sa nouvelle équipe, en se frayant un passage jusqu’à atteindre la deuxième place. Une position d’ailleurs longtemps occupée par son coéquipier Raúl Fernández qui n’a pas démérité, même s’il se voyait finalement repoussé au cinquième rang. Précisons également qu’il partait deuxième : plutôt pas mal pour des débuts…

Dans l’ensemble, la hiérarchie était sinon respectée, avec Joe Roberts (Italtrans Racing Team), Jake Dixon (Petronas Sprinta Racing) et Jorge Navarro (MB Conveyors Speed Up) en embuscade, offraient une physionomie déjà vue en 2020. Belle surprise en revanche de Bo Bendsneyder (Pertamina Mandalika SAG Team), que ça soit en qualifications ou en course avec le Top 10… Mais aussi des rookies Cameron Beaubier (American Racing) et de Celestino Vietti (Sky Racing Team VR46), qui achevaient l’épreuve devant Arón Canet (Inde Aspar Team).  Ce dernier aura pour sa part à cœur de rebondir.

Que nous réserve cette FP1 du Grand Prix de Doha. Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits connus jusque-là.

Qatar 1 Moto2

2021 GP1

2021 GP2

FP1

2’00.305 Marco Bezzecchi

1’59.931 Fabio Di Giannantonio
FP2

1’58.959 Sam Lowes

FP3

2’00.335 Arón Canet

Q1

1’59.354 Fabio Di Giannantonio

Q2

1’58.726 Sam Lowes

Warm Up

2’00.332 Joe Roberts

Course

Lowes, Gardner, Di Giannantonio

Record

1’58.136 Joe Roberts 2020

Sous des températures caniculaires les pilotes de Moto2 se sont élancées pour leur première séance d’essais libres de la journée du vendredi. Un exercice qui a été dominé par Fabio Di Giannantonio qui a signé un chrono de 1’59.931 qui le poste devant Marco Bezzecchi. Joe Roberts boute Sam Lowes, du trio de tête. Le rookie Raul Fernandez ferme le top 5 et c’est bien mieux que son équipier Remy Gardner 23e.

Arón Canet mène le reste du peloton devant le rookie Ogura. Vierge, Bulega et Schrötter ferment le top 10. Dalla Porta et 13e, Arenas et 15e, ce sont les deux précédents Champions du Monde de Moto3. Dixon est seulement 19e.

Classement de la FP1 du Grand Prix de Doha Moto2 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Di Giannantonio

Tous les articles sur les Teams : Federal Oil Gresini Moto2