Ce n’est un secret pour personne : Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) est toujours brillant en qualifications. Depuis le début d’année, le Madrilène y a d’ailleurs toujours figuré parmi les six premiers, allant jusqu’à empocher deux poles, à Brno et en Autriche, et en voici une troisième à son compteur ! Mais arrivera-t-il enfin à accrocher son premier podium en course ? C’est la question que l’on va se poser pendant les 23 tours du Grand Prix d’Emilie Romagne.

En effet, le représentant du team Red Bull KTM Ajo se sera de nouveau montré le plus rapide, même si seulement 88 millièmes le séparentde son plus proche poursuivant : Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team). Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46) améliorait à la dernière minute pour venir se hisser en première ligne.

La deuxième lignesera quant à elle composée du leader au Championnat du Monde, Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota), de Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) et de Romano Fenati (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team), qui réalise jusque là un superbe WE.

Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse) sera absent ce dimanche car il souffre d’une fracture du poignet gauche suite à un violent highside en Q2.

Voici le tableau qui nous rafraîchit la mémoire, avant le début de la course…

Misano-2 Moto3™

2020-1

2020-2

FP1

1’42.501 Raul Fernandez

1’41.962 Raul Fernandez
FP2

1’42.783 Tatsuki Suzuki

1’41.663 Jaume Masia
FP3

1’42.415 John McPhee

1’41.155 Celestino Vietti
Q1

1’42.511 Tony Arbolino

1’42.233 Deniz Oncu
Q2

1’42.403 Ai Ogura

1’41.705 Raul Fernandez
Warm Up

1’41.899 Raul Fernandez

1’41.981 Raul Fernandez
Course

McPhee, Ogura, Suzuki

Fenati, Vietti, Ogura
Record

1’41.823 Jorge Martin 2018

1’41.155 Celestino Vietti

 

Quelques nouvelles de Tatsuki Suzuki (Honda, SIC58 Squadra Corse), qui sera opéré demain de sa fracture au poignet, avec l’objectif de revenir au Mans. D’après son équipe, va tout faire pour rester un challenger au Championnat du Monde. A défaut, il a trouvé de quoi s’occuper ce dimanche : quelle meilleure manière de supporter son coéquipier Niccolò Antonelli avant le départ ?

En cette fin de matinée, la température de l’air était de 26°C et celle de la piste de 29°C. Les pilotes sont prêts à s’élancer pour cette course de 23 tours.

Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) est en pole position pour la 3e fois cette saison, devant Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) et Andrea Migno (KTM, Sky Racing Team VR46).

A l’extinction des feux rouges, Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) prend un excellent départ, mais la puissance de la Honda de Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) fait la différence dans le premier virage, et il prend la tête de la course. Au virage 5, Raúl Fernández reprend le leadership. Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) est déjà dans le top 3, la bataille est lancée dès le premier tour !

Romano Fenati (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team) est bien placé, en embuscade derrière le trio de tête. Il observe sagement les 3 premiers au classement s’échanger les places, suivi de près par Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46).

Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power), comme à son habitude, est parti 20e et pointe déjà 8e après seulement 2 tours. Quant à John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing), il est pour le moment dans les points, 15e. Pas sûr qu’il arrive à monter sur le podium, lui qui a remporté une course superbe la semaine dernière.

Carlos Tatay (KTM, Reale Avintia Arizona 77) et Davide Pizzoli (KTM, BOE Skull Rider Facile.Energy)auront une double pénalité “Tour Long” à effectuer pour avoir anticipé le départ.

Après 5 tours bouclés, Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) mène devant Tony Arbolino (Honda, Rivacold Snipers Team) et Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46). Raúl Fernández (KTM, Red Bull KTM Ajo) est encore dans la course pour son premier podium, il est pour le moment 4e.

La bataille fait rage aux avants postes avec un paquet d’une petite vingtaine de pilotes, Fernández réalisant de superbes freinages sur ses concurrents. Après un podium 100% Honda la semaine dernière (et même un top 7 trusté par la marque Japonaise), on a pour le moment 3 KTM sur le podium provisoire : Vietti, Arenas et Fernández, à 15 tours du passage du drapeau à damiers.

Seule la Honda de Jaume Masià (Honda, Leopard Racing) se joint à la bataille en tête de course, lui qui était très en forme lors de la FP2 notamment, avec le record de la piste (qui aura été battu dès samedi).

Alonso López (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team) chute en voulant réaliser sa pénalité “Tour Long”, une zone de la piste très poussiéreuse. Alors que Johann Zarco nous avait démontré avec brio comment réaliser cette pénalité, nous avons l’exemple inverse aujourd’hui.

C’est ensuite Dennis Foggia (Honda, Leopard Racing) qui perd l’avant en pleine bagarre avec Jeremy Alcoba (Honda, Kömmerling Gresini Moto3), dans le virage 5. Cet incident a été étudié de près par la Direction de Course, et restera un fait de course : aucune pénalité n’a été infligée aux pilotes.

Le freinage au virage numéro 1 est toujours impressionnant, le trio de tête, composé de Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46), Jaume Masia (Honda, Leopard Racing) et Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) se retrouvant de front.

Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power) est remontée de la 20e à la 5e place, il se mêle actuellement à la bagarre pour la tête de course. C’est d’ailleurs très chaud avec Jeremy Alcoba (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) !

A 7 tours de l’arrivée, les esprits s’échauffent parmi les leaders, et les contacts se font de plus en plus fréquents, notamment entre Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) et Gabriel Rodrigo (Honda, Kömmerling Gresini Moto3).

A 5 tours de l’arrivée, Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46), Romano Fenati (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team) et Jaume Masia (Honda, Leopard Racing) mènent la course. Au même instant, Darryn Binder (KTM, CIP-Green Power), qui était 4e, subit un violent highside au virage 1.

Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) pointe le bout de son nez et met la pression à Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota) pour le classement au Championnat du Monde. John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing) est remonté 8e. Les 15 premiers pilotes étant encore en paquet, ils sont nombreux à pouvoir prétendre au podium ! La consigne d’équipe est claire pour le pilote Japonais :

Si Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia) termine devant Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota), il pourrait prendre le leadership du Championnat. Les pilotes sont toujours à 3 de front, Jeremy Alcoba (Honda, Kömmerling Gresini Moto3) et John McPhee (Honda, Petronas Sprinta Racing) se touchent d’ailleurs à plusieurs reprises. Chacun a son mot à dire à chaque virage, une vraie course de Moto3 comme on les aime !

Le dernier tour est très spectaculaire, un groupe de 6 pilotes se détachant légèrement des poursuivants. Mais il n’y a que 3 places sur le podium…

Quel dernier tour d’anthologie entre Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota), Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46), Romano Fenati (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team) et Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia)

Finalement, Romano Fenati (Husqvarna, Sterilgarda Max Racing Team) l’emporte devant Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) et Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia). L’Italien, dont la carrière étant en berne, se relance dans la course, à domicile !

Celestino Vietti (KTM, Sky Racing Team VR46) loupe la victoire qu’il tenait pourtant dans le dernier tour !

Ai Ogura (Honda, Honda Team Asia), troisième, est plus que régulier : à chaque course qu’il a terminée, il monte sur le podium ! Il est désormais à 2 points au championnat d’Albert Arenas (KTM, Aspar Team Gaviota).

Romano Fenati est désormais le pilote Moto3 pouvant revendiquer le record de victoires dans cette catégorie !

Classement du Grand Prix d’Emilie Romagne Moto3 :

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Romano Fenati