Durant la période s’écoulant de 2022 à 2026, il est maintenant acquis qu’Aprilia sera là et sous ses propres couleurs. Ce qui n’est pas le cas depuis que la RS-GP est arrivée en MotoGP en 2015. Les machines de Noale sont placées sous l’auvent du team Gresini. Qui doit donc se trouver un constructeur pour les quatre prochaines années. Et pourquoi pas continuer avec le blason du groupe Piaggio ? Le pilote officiel Aleix Espargaró en révèle un peu plus sur la question…

Avec la nouvelle RS-GP, le projet en Grand Prix d’Aprilia prend enfin de l’envergure et de la vitesse. A partir de 2022, Aprilia Racing joutera sous son propre nom. En coulisse, les troupes s’étoffent avec un Andrea Dovizioso qui a comme déjà commencé son travail de développement. Après une prise de contact à Jerez, il remet ça en ce moment au Mugello. Un tracé qui accueillera fin mai un Grand Prix d’Italie qui pourrait bien sceller son retour en MotoGP avec la marque de Noale.

Sur l’échiquier de la catégorie, trois écuries attendent de savoir avec qui elles poursuivront l’aventure. Il y a Petronas, aux six victoires en 2020, qui parle avec Yamaha et qui a pris contact avec Honda. Il y a la future structure Aramco VR46 qui ne bouderait pas des Ducati. Et il y a Gresini, aux moyens moins conséquents, mais qui est donc très connu d’Aprilia.

Partant du principe que Suzuki ne poussera finalement pas pour avoir son équipe satellite, avec quel matériel se retrouvera tout ce beau monde à l’arrivée ? Pour Aprilia, Aleix Espargaró lève le voile. L’Espagnol commence en se réjouissant d’abord de l’évolution de la situation chez Gresini, dont la direction a été reprise par la veuve du regretté Fausto, que la Covid-19 nous a enlevé : « je suis très heureux pour la famille Gresini », déclare Aleix Espargaro. « C’est formidable qu’ils gardent la mémoire de Fausto en MotoGP. Je dis souvent à Massimo Rivola qu’ils devraient former l’équipe satellite. Ce serait formidable ».

Aprilia finit par séduire finalement ...

Aprilia et son team satellite : Aleix Espargaró vote Gresini

Cette décision n’a pas encore été prise officiellement. Aprilia veut équiper une deuxième équipe et ainsi avoir quatre RS-GP sur le terrain. « Le fait qu’Aprilia soit là encore cinq ans montre qu’ils travaillent et croient au projet MotoGP. Cela me rend très heureux », souligne Espargaró. Il sera très important d’avoir une équipe satellite pour que nous puissions continuer à grandir. Vous pouvez le voir avec les exemples de KTM et Ducati. Si leur équipe d’usine n’est pas devant, alors c’est une équipe client. Vous pouvez clairement voir que le niveau avec quatre motos s’améliore ».

« J’ai toujours dit à Massimo qu’il devait faire tout ce qu’il pouvait pour nous trouver une équipe satellite. Je ne sais pas ce qui se passe dans les coulisses. L’équipe devrait aussi avoir la même moto que moi pour que nous puissions faire des comparaisons ». Il termine sur Motosport-total: « si Dovi arrive, il pourrait nous aider dans le développement. Je pense que quatre motos identiques peuvent apporter beaucoup. Nous devrons attendre et voir si les motos iront à l’équipe de Valentino ou à Gresini ». Aleix Espargaró a signalé sa préférence. Gresini peut compter sur la voix de l’Espagnol.

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Aleix Espargaro

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini