Après sa déception humaine vécue lors de la Q2 avec Petrucci et le coup de gueule qui a suivi, on redoutait de la suite des événements pour Andrea Dovizioso en difficulté sur et chez Ducati en Aragon. Mais Dovi a repris ses esprits et il a ramené de ce Grand Prix un résultat d’autant plus solide que le leader du championnat Fabio Quartararo s’effondrait. Le voilà relancé à 15 points du nouveau leader Joan Mir. Il reste quatre Grands Prix…

Au vu d’un samedi mouvementé, le résultat de ce dimanche est comme inespéré pour un Andrea Dovizioso qui a fait mieux que limiter les dégâts dans ce Grand Prix d’Aragon. Car il a réduit son écart sur le leader du championnat, qui est par ailleurs nouveau en la personne de Joan Mir sur sa Suzuki. “Dovi” parti de la cinquième ligne était l’auteur d’un bon départ mais n’avait pas ensuite la vitesse pour rattraper le groupe de tête.

Au classement mondial grâce à la journée noire de Fabio Quartararo, aux prises avec un pneu à la mauvaise pression, il a récupéré des points sur le premier, qui est désormais Joan Mir. Le pilote Ducati est à -15 derrière l’Espagnol.

« C’est un championnat où tout se passe, comme c’est le cas depuis le début de la saison. Ce n’est plus un championnat linéaire comme les derniers, où nous avions tous la situation plus sous contrôle. Il ne s’agit pas de le croire ou de ne pas le croire, vous regardez votre jardin et essayez de ramener le meilleur chez vous, comme nous l’avons fait ce week-end. Jusqu’à la FP4, nous étions en très mauvaise posture, puis il s’est passé ce qui s’est passé en qualifications ». L’Italien fait évidemment référence au scénario de la Q1…

L’aide à venir de Zarco qui a roulé en soft

« Malgré cela nous avons récupéré une situation difficile et nous devons en être heureux. Mais cela ne suffit pas, les adversaires sont forts, ils gagnent des courses, ils se battent pour le podium. J’ai une mentalité de course et donc je me bats toujours pour le championnat, mais il ne suffit pas de faire quelque chose de plus. On espère que le week-end prochain sera plus chaud, on détruit les pneus tendres quand il fait froid, comme cela s’est produit au Mans et on ne comprend pas pourquoi. Pour la prochaine course, cependant, nous aurons les données de Zarco qui a utilisé le soft en course et c’est très positif ».

« Nous pourrons voir comment il a roulé et comment le pneu s’est usé en course. Peut-être que nous n’avons pas fait le meilleur choix à l’arrière, mais jusqu’à la course, il n’y avait pas cette chaleur et les pneus tendres étaient ruinés. Mir mène désormais le championnat du monde. Il est vrai qu’il n’a pas encore gagné, mais il est le plus constant dans la deuxième partie de course ».

Il termine en mentionnant qu’il n’a pas oublié ce qui s’est produit samedi après-midi avec Petrucci : « je n’ai pas parlé en détail à Danilo, mais nous avons le vol de retour ensemble donc nous allons parler. Pour la semaine prochaine, c’est difficile car comme à chaque course, les concurrents s’améliorent beaucoup ». Attention au vol cependant, avec le coronavirus qui a déjà happé Valentino Rossi

MotoGP Aragon-1 J3 : classement




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team