C’est sous la domination d’un Marc Márquez qui semble intouchable que s’ouvre cette quatorzième manche d’un championnat qui lui semble déjà acquis que s’ouvre ce Grand Prix d’Aragón. Un assommoir confirmé par cette statistique : le pilote Repsol Honda Team compte désormais cinq pole positions sur cette piste d’Aragón en MotoGP. Le natif de Cervera égale ainsi ses prestations de Termas de Río Hondo, de Silverstone et de Phillip Island. Ce résultat constitue également la 89e pole position de l’Espagnol, qui s’apprête à prendre son 200e départ… Soit un taux de réussite de 44,5% !

A ses côtés, on trouve celui que l’on identifie comme son futur grand rival : Fabio Quartararo. Le pilote Petronas Yamaha SR, crédité du deuxième chrono, fait office de meilleur représentant Yamaha. C’est la huitième fois qu’il atteint la première ligne cette saison.

Les deux hommes qui nous avaient offert un duel à couteaux tirés il y a une semaine à Misano vont-ils remettre ça en Aragón ? Avant de répondre à cette question, voici le tableau qui résume les faits…

Aragón MotoGP™

2018

2019

FP1

1’48.020 Andrea Dovizioso (Voir ici)

1’46.869 Marc Márquez (Voir ici)
FP2

1’47.382 Marc Márquez (Voir ici)

1’48.014 Maverick Viñales (Voir ici)
FP3

1’47.393 Cal Crutchlow (Voir ici)

1’55.934 Álex Rins (Voir ici)
FP4

1’48.129 Jorge Lorenzo (Voir ici)

1’48.246 Marc Márquez (Voir ici)
Q1

1’47.823 Maverick Viñales (Voir ici)

1’48.292 Franco Morbidelli (Voir ici)
Q2

1’46.881 Jorge Lorenzo (Voir ici)

1’47.009 Marc Márquez
Warmup

1’47.888 Andrea Iannone (Voir ici)

1’59.111 Maverick Viñales
Course

Márquez, Dovizioso, Iannone (Voir ici)

1’48.330 Marc Márquez
Record

1’46.635 Marc Márquez (2015)

Maverick Viñales signait pour sa part le troisième temps. Au total, le Catalan s’est qualifié parmi les trois premiers à sept reprises cette année. Jack Miller terminait quatrième et premier pilote Ducati de ces qualifications. L’Australien a figuré neuf fois sur une des deux premières lignes depuis le lancement de la campagne 2019.

Aleix Espargaró s’élancera cinquième. Jamais une Aprilia n’avait été aussi bien placée sur la grille depuis qu’il avait fini quatrième des qualifications du GP du Japon en 2017. Valentino Rossi complète la deuxième ligne, sa sixième apparition de l’année au sein du Top 6.

Joan Mir, vainqueur de la course Moto3 il y a deux ans, sera neuvième sur la grille. Il faut remonter au Sachsenring pour le voir aussi bien qualifié. Par ailleurs, c’est la deuxième fois qu’il devance son coéquipier Álex Rins après Le Mans. Ce dernier partira treizième. Ce sont, ses ‘pires’ qualifications depuis le Mugello (13e). Mais le Catalan grappille une position avec le forfait de Pol Espargaró (Red Bull KTM Factory Racing), qui regrette un poignet fracturé après une violente chute lors de la FP4.

Andrea Dovizioso, actuel dauphin de Marc Márquez au Championnat, s’était classé deuxième de la précédente édition au MotorLand. L’Italien, qui occupera la 10e place sur la grille, n’était parti que trois fois au-delà de la troisième ligne cette année.

Andrea Iannone s’est vu crédité du 11e temps en qualifications, soit son meilleur résultat depuis le septième chrono établi à Valence, mais à l’époque où il courait encore pour Suzuki. C’est en tout cas la première fois que deux RS-GP ont joué une Q2.

Il fait 26 degrés dans l’air et 32 degrés sur la piste. 23 tours seront à effectuer sous un ciel couvert, le maintien de conditions sèches en course, étant plus qu’incertaines.

Petit clin d’œil d’Aleix Espargaró à l’attention de son cadet, Pol, le pilote KTM, blessé au poignet, qui ne participera pas à la course :

C’est parti et c’est Márquez qui s’extirpe en tête du peloton devant Quartararo et Miller. Viñales et A. Espargaró composent le top 5. Miller passe Quartararo et s’empare de la seconde position.

Márquez et Miller sont équipés en pneus médium/ soft, tout comme Espargaró, le pilote Aprilia. Quartararo et Viñales ont fait le choix de pneus médium/ hard.

Chute de Morbidelli dans le virage 12 à la suite d’un accrochage avec Rins, qui lui est reparti.

Suite à cet accrochage, le pilote Suzuki Rins est pénalisé, il devra passé par le long lap dans le virage 9.

Le top 10 est le suivant après 5 tours : Márquez, Miller, Viñales, Quartararo, Dovizioso, Espargaró, Rossi, Crutchlow, Iannone et Petrucci.

Viñales passe à 16 tours du but , l’Australien et pilote Pramac, Miller. L’Espagnol s’empare ainsi de la seconde position au guidon de la Yamaha.

De son côté, son coéquipier, Le Doctor, ne semble pas au mieux, il vient de se faire passer par le pilote LCR, Crutchlow. Le britannique est maintenant classé 7e. Dovizioso prend le meilleur sur le tricolore Quartararo. Le pilote Ducati est désormais 4e.

Il reste 13 tours à couvrir et devant le top 5 est composé de : Márquez, Viñales, Miller, Dovizioso et Quartararo. Derrière, Espargaró, Crutchlow, Rossi, Petrucci et Rins forment le top10. A noter, que le premier pilote KTM est Oliveira, le pilote Tech3 KTM qui est classé 11e.

A deux reprises, Rins tente une offensive sur Petrucci qui ne passe pas. Iannone en fait de même sur Oliveira, mais celui-ci passe au forcing, les deux pilotes au coude à coude, manquent de peu de s’accrocher. Le pilote Aprilia entre dans le top10.

Le tour suivant, le pilote Suzuki passe le pilote Ducati, Rins occupe maintenant le rang 9.

A 9 tours du but, Dovizioso se débarrasse de Miller. Le pilote Ducati gratte peu à peu des places au classement, il est 3e et part en quête de la 2e place toujours occupée par l’officiel Yamaha, Viñales.

Devant, Márquez déroule, il est le plus rapide en piste. Son coéquipier Lorenzo est à la peine, il est 21e.

Il reste 5 tours avant le passage sous le drapeau à damiers, les forces en présence sont les suivantes : Márquez, Viñales, Dovizioso, Miller, Quartararo, Crutchlow, Espargaró, Rossi, Rins et Petrucci.

A deux tours du but, Dovizioso passe Viñales et s’empare de la 2e position.

Miller pointe à son tour le bout du museau de sa Ducati dans la roue de Viñales. L’Australien porte son attaque et double l’officiel Yamaha

Victoire de Márquez devant Dovizioso qui renoue avec le podium, et Miller qui monte sur la 3e marche. Viñales est 4e, Quartararo, 5e.



Tous les articles sur les Pilotes : Marc Marquez

Tous les articles sur les Teams : Repsol Honda Team