C’est sur une piste humide aux trajectoires quasiment sèches que va se dérouler cette qualification du Grand Prix d’Argentine MotoGP.

Parmi Marc Márquez, Cal Crutchlow, Dani Pedrosa, Esteve Rabat, Andrea Iannone, Maverick Vinales, Valentino Rossi, Alex Rins, Johann Zarco et Jack Miller, auxquels sont venus s’adjoindre Aleix Espargaro et Andrea Dovizioso repêchés en Q1, quelqu’un va-t-il tenter le pari des slicks ? Cela paraît impossible car il reste un virage mouillé, mais c’est néanmoins la question que l’on se pose avant cette séance de 15 minutes.

Les températures sont de 20° et 22° pour l’air et la piste.

#ArgentinaGP MotoGP20172018
FP1

1’40.356 Maverick Vinales

 1’40.303 Dani Pedrosa (Voir ici)
FP2

1’39.477 Maverick Vinales

 1’39.395 Marc Marquez (Voir ici)
FP3

1’39.772 Cal Crutchlow

 1’48.896 Marc Marquez (Voir ici)
FP4

1’50.042 Marc Marquez

 1’49.358 Marc Marquez (Voir ici)
Qualification 1

1’49.235 Dani Pedrosa

1’49.128 Aleix Espargaro (Voir ici)
Qualification 2

1’47.512 Marc Marquez

1’47.153 Jack miller
Warm Up

1’39.620 Maverick Vinales

Course

Vinales, Rossi, Crutchlow

Record

1’37.683 Marc Marquez 2014

 

Les 15 minutes de la qualification se décomposent généralement en deux runs très rapides, chacun comportant 2 ou 3 tours lancés.

On ne perd donc pas de temps et dès l’extinction des feux rouges, c’est Marc Márquez qui dirige la meute.

Seuls Andrea Iannone et Esteve Rabat ont choisi un pneu arrière tendre.

Marc Márquez entame son premier tour lancé mais, s’apercevant qu’il est suivi par Esteve Rabat, se relève et laisse passer tout le monde.

La première référence donc inscrite par Johann Zarco en 1’49.261, devant Aleix Espargaro et Cal Crutchlow.

Au passage suivant, c’est Aleix Espargaro qui s’impose en 1’48.783, devant Marc Márquez et Johann Zarco.

Andrea Dovizioso, 7e, s’arrête à son box un tour avant la majorité des pilotes alors que Valentino Rossi fait un tout droit.

Jack Miller et Marc Márquez font finalement le pari des slicks, ce qui déclenche les messages demandant de faire la même chose sur les tableaux de bord de Valentino Rossi et Maverick Vinales.

Mais Marc Márquez rentre immédiatement pour reprendre sa 2e moto équipée en pneus pluie alors que Jack Miller joue les acrobates dans le T3 pour rester sur ses roues.

Il reste seulement 3 minutes et Alex Rins s’empare du commandement avant d’en être détrôné par Esteve Rabat puis Dani Pedrosa.

Dans la dernière minute, Johann Zarco se hisse à la 2e position mais, in extremis, Jack Miller gagne son pari et s’empare de la pole position avec le plus grand des panaches !

Alors qu’il a dominé tout le week-end, Marc Márquez a joué, et perdu. Cela n’augure en rien ce qui se passera en course demain mais cela apporte au moins un peu de suspens.

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Alma Pramac