MotoGP, Argentine : Volonté de revanche pour Danilo Petrucci

par | 28 mars 2019

Si le team Ducati flotte actuellement sur un nuage, on ne peut pas oublier pour autant le masque qu’affichait le visage de Danilo Petrucci à l’issue du Grand Prix du Qatar, la conséquence d’un pari de pneumatiques tendres raté et d’une GP 19 mystérieusement lente en ligne droite…

L’Italien de 28 ans, qui terminait sa première course en tant que pilote d’usine à seulement 2,8 secondes de son coéquipier victorieux mais à la 6e place, expliquait peu après : « J’ai joué cette carte parce que j’étais très, très rapide dans la simulation de course. J’étais très rapide lors de la FP4 samedi et le dimanche matin. Rouler seul est une chose et être rapide est important, mais la course n’a pas été aussi rapide. Au premier tour, j’étais dixième, après quelques tours j’étais troisième ou quatrième. Le problème était que je ne pouvais pas doubler. Avant tout, nous devons comprendre pourquoi ma moto était si lente dans la ligne droite, je ne pouvais pas doubler un pilote et je devais me défendre lors du virage 1, où, par exemple, Rins était très rapide. Dovi pouvait le doubler et suivre son rythme, ce n’était pas possible pour moi. C’était difficile vers la fin. Dans les deux derniers tours, j’ai eu des problèmes avec le pneu arrière. J’ai pris un risque, mais ce n’était pas le bon choix. Bien sûr, je suis très déçu de la sixième place. Au moins, je voulais me battre pour le top 5. En revanche, je suis heureux parce que je fais partie des meilleurs et que nous avons encore 18 courses devant nous. Mon objectif principal est de rester à ce niveau à toutes les courses  ».

Volonté de revanche donc, même si le pilote italien qui a frôlé la victoire 4 reprises n’a pour l’instant jamais franchi la ligne d’arrivée du circuit de Termas de Rio Hondo mieux que 7e, en 2017.

Danilo Petrucci : « Je suis prêt à aborder la prochaine course avec encore plus de motivation après avoir terminé sixième au Qatar. J’ai besoin de continuer à être rapide, mais aussi d’améliorer mon approche générale avant la course. Le circuit de Termas de Río Hondo est quelque peu délicat à interpréter, son tracé est assez particulier et, dans le passé, il a généralement été sale lors des premières séances, ce qui augmente l’usure des pneus et ne permet pas de trouver le bon feeling. Les choses peuvent changer très rapidement aussi en termes de météo, et il sera crucial de partir du bon pied pour maximiser le temps de piste pendant les essais. Je suis confiant : l’année dernière, nous avons trouvé une bonne configuration pour la course et nous allons essayer de repartir de là, notre objectif étant une fois de plus de finir dans le top cinq ».

Danilo Petrucci en bref:
Moto : Ducati Desmosedici GP19
Numéro de course : 9
Âge : 28 ans (né le 24 octobre 1990 à Terni)
Résidence : Forlì (Italie)
Nombre de courses : 119 (MotoGP)
Premier GP : 2012 Qatar (MotoGP)
Victoires : 0
Pole positions : 0
Titres mondiaux : 0

Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team