Danilo Petrucci avait été prévenu par son actuel patron Hervé Poncharal dès son arrivée à Assen : cette dernière échéance aux Pays-Bas avant la trêve estivale aura de grandes conséquences sur les choix à venir en vue de la saison 2022. Entendez par-là que s’il reste encore une chance de s’affirmer comme un prétendant à la dernière RC16 orange en jeu dans le box de l’équipe française, c’est le moment ou jamais de la jouer. Un mode survie que Petrucci a souvent vécu chez Ducati, et dans lequel il excelle. La preuve, le voilà déjà potentiellement en Q2…

Danilo Petrucci est heureux ce soir de se compter parmi les deux KTM qui sont pour le moment en Q2 dans le Grand Prix des Pays-Bas à Assen. Et si la météo se montre exécrable pour la FP3 du samedi matin, cette position risque d’être définitive. Une bouffée d’oxygène pour l’Italien qui a montré par ses réactions en Allemagne qu’il subissait une grosse pression. Sur ce plan, il dit : « j’ai occupé cette position plusieurs fois, je dois juste être le meilleur pilote possible. C’est juste ça. Je ne peux plus rien faire. Avec le recul, c’est toujours facile, mais je ne pense à aucun moment, ni cette année ni les années précédentes, où j’aurais pu donner plus ».

Cela étant dit, il revient sur son solide vendredi à Assen. Sixième lors de la FP1, il s’est retrouvé onzième dans la FP2 humide pour pointer neuvième au classement combiné. Et donc dans ce fameux top 10 : « en général, pour mon style de pilotage, avoir beaucoup d’adhérence à l’arrière m’aide. Je peux ralentir la moto sans trop la perdre et ici, aux Pays-Bas, où il y a beaucoup de virages rapides, je peux prendre des virages serrés sans me battre avec la moto. Depuis ce matin je me sens à l’aise avec le grip et c’est la clé pour être rapide tout de suite. Avoir beaucoup d’adhérence, surtout dans les virages, aide. On va essayer d’exploiter ces bonnes sensations jusqu’à dimanche ».

Petrucci Assen

Petrucci : “c’est une course très importante”

Il ajoute : « c’est une course très importante ! Tout d’abord je veux partir en vacances et ensuite je veux y aller heureux. Sérieusement, comme mentionné précédemment, c’est une piste où l’on freine peu et où l’on a un bon équilibre de la moto. Terminer la première partie de la saison avec une bonne course est essentiel, aussi parce que j’ai chuté à Barcelone et qu’ils m’ont mis KO au Sachsenring. La dernière course où j’ai vu la ligne d’arrivée était le Mugello, ce sera donc une course importante ».

Il termine : « je sens plus la KTM comme ma moto, il y a toujours un problème d’aérodynamique, mais ce n’est pas possible de résoudre ça pour le moment. Maintenant qu’elle est venue à ma rencontre, j’essaye de m’adapter à elle, je perds beaucoup dans les lignes droites et cela me pousse à freiner plus tard pour récupérer, mais ça n’aide pas. Mais je me suis souvent battu pour le podium ici et je suis toujours heureux de piloter ici ». Voilà qui ne peut que faire plaisir à son patron…

MotoGP Assen J1 : classement combiné

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Danilo Petrucci

Tous les articles sur les Teams : Tech3 KTM Factory Racing