L’officiel Ducati Pecco Bagnaia s’est remis dans la course après avoir été perturbé au Mugello par les événements tragiques vécus en Moto3 et qu’il a fallu commémorer dix minutes avant le départ du Grand Prix d’Italie… L’ancien Champion du Monde de Moto2 a encaissé le choc et analyse ce que sera pour lui ce Grand Prix de Catalogne : une guerre des nerfs avec beaucoup de stratégie…

Pecco Bagnaia regrette un résultat blanc sur ses terres toscanes avec sa Ducati rouge, ce qui a permis à un tricolore de s’échapper un peu plus au championnat. Mais en Catalogne, il compte bien stopper cette hémorragie de points. Celui qui est aussi un académicien a bien analysé une piste qui lui rappelle des souvenir et ses impératifs, à tel point qu’il a déjà en tête sa stratégie de course…

Cinquième de cette première journée sur le tracé de Montmélo, il a d’abord fait part de sa joie retrouver de faire son métier : « c’est toujours agréable de faire de la moto, je suis content d’être de retour derrière le guidon, même si on est sur une piste où l’adhérence est très différente du Mugello ». Et il fait une référence déjà entendue du côté de Franco Morbidelli : « ici ça a l’air d’être au Ranch et par rapport à l’année dernière l’adhérence s’est encore détériorée ».

Il ajoute : « dans certaines situations, vous allez plus vite si vous n’ouvrez pas les gaz. Il faut le gérer et c’est différent que sur tout autre circuit. Je me sentais bien, nous savons où nous devons nous améliorer et avec des pneus usés, nous sommes forts. »

Bagnaia : « à la fin de la course c’est nous qui avons l’avantage » 

Une dernière remarque qui l’amène à dévoiler sa stratégie pour la course : « ce sera une course à gérer mais nous n’aurons pas à perdre trop de temps au départ, car la Yamaha est très rapide pour faire fonctionner les gommes. Puis à la fin de la course c’est nous qui avons l’avantage. Il faut trouver un compromis, ce sera une course où il faudra gérer comme évoqué. Ce ne sera pas agréable pour le spectateur, mais ce sont des courses intéressantes à faire car on comprend qui va plus vite avec des pneus usés. »

Il termine en désignant clairement sa cible : « Quartararo est le pilote le plus régulier cette année. Ce sera important de le marquer dans les premiers tours, Quartararo est fort mais notre moto est compétitive et nous sommes rapides ».

Un pecco bagnaia bien pensé

MotoGP Catalogne Barcelone J1 : chronos

Crédit classement motogp.com



Tous les articles sur les Pilotes : Francesco Bagnaia

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team