Johann Zarco est donc revenu bredouille de son meeting de Silverstone dont l’issue a pris des airs de sabordage lorsqu’il s’est retrouvé dans un incident avec la KTM satellite du team Tech3. Oliveira a été sa victime, une version adoubée par les officiels puisque le Français devra purger une peine de trois places à rendre sur la grille de départ lors du prochain Grand Prix de Saint Marin à Misano. La même piste que le Français arpente pour deux jours de test. Qu’en attend-il ? Voici sa réponse…

La course de Johann Zarco en Grande Bretagne s’est terminée en queue de poisson, mais on ne saurait oublier qu’avant ça, la partition avait été honorablement jouée avec la RC16. Celui qui déjà décidé d’un avenir autre que celui d’un pilote officiel titulaire de l’usine de Mattighofen, sans en définir un nouveau pour autant, s’était qualifié 14e et pouvait envisager un top 10. Avant la chute que l’on sait.

A présent, ce sont les travaux à Misano qui se présentent à Zarco : « nous devons voir ce que nous pouvons montrer à Misano. Une piste difficile avec des virages très lents », explique Zarco. « Je pense que ce sera plus difficile pour nous qu’à Silverstone. C’est le grand défi pour nous. Nous voulons répéter la performance de la Grande Bretagne en Italie et faire mieux en course. Mais nous ne pouvons pas avoir une très bonne vitesse en courbe et sommes également inférieurs lorsque nous sortons des virages. »

« Je dois donc commencer les manœuvres de dépassement principalement dans les zones de freinage. Je ne me sens pas bien quand j’accélère, je glisse trop fort dans les virages et à lorsque j’en sors. C’est pourquoi je ne peux pas pousser correctement. Mais nous allons continuer nos efforts. »

Zarco s’est-il senti différent lors du week-end de Silverstone après avoir décidé en Autriche de résilier le contrat KTM pour 2020 ? « Je ne sais pas. C’est difficile à dire » commente sur Speedweek le compatriote de Fabio Quartararo. « Je fais mon travail et je fais vraiment du mieux que je peux. Nous avons pu constater que j’avais livré une performance correcte en Angleterre. La 14ème position de départ était une avancée. Nous continuons à travailler, je donne des informations à KTM. C’est comme ça que je peux correctement faire ce que j’aime. »

Cependant, Zarco a eu des satisfactions en Angleterre avec le KTM RC16. « Nous avons constaté des progrès en ce qui concerne le rythme de course et des performances avec les pneus neufs. Peut-être que le super bon asphalte pardonne plus que celui des autres pistes. Dans l’ensemble, le week-end a été meilleur en comparaison des performances avec les courses précédentes. »



Tous les articles sur les Pilotes : Johann Zarco

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP