Et de 93 ! Une valeur à considérer en points qui séparent le leader du championnat Marc Márquez – un nombre identique à celui inscrit sur le carénage de sa Honda – du second du championnat Andrea Dovizioso, officiel Ducati. Une leçon donnée par celui qui se dirige droit vers son huitième titre absolu et son troisième consécutif au détriment de celui que l’on surnomme aussi DesmoDovi. Déprimant ? Pas vraiment si l’on veut bien s’accorder avec les talents de communicant du patron de Ducati, Claudio Domenicali…

Si Claudio Domenicali a exulté dans le box de ses troupes à l’arrivée du Grand Prix d’Italie au Mugello, il s’est fait bien plus discret lorsque le drapeau à damier s’est abaissé sur le Grand Prix de saint Marin à Misano. Et pour cause. Ses GP19 n’avaient jamais été dans le coup. Andrea Dovizioso a pris une pâle sixième place tandis que Danilo Petrucci s’est contenté du dixième rang. Pas de quoi faire trembler le plus que jamais leader du championnat fêtant sa septième victoire de la saison.

Un tel bilan que Claudio Domenicali a ainsi expliqué : « c’était un Dimanche difficile » a-t-il déclaré à l’émission radio “Tutti Convocati” sur Radio 24. « L’asphalte de la piste était très différent, nous avons une moto très puissante qui gagne en accélération et en freinage, et à Misano c’était très difficile ». Pourtant, comme le rappelle Luigi Ciamburro sur Cordedimoto, l’année précédente, les deux GP18 avaient joué et remporté la victoire sur ce même tracé. « L’asphalte a joué un certain rôle, mais surtout l’absence de pneu capable de s’adapter à cet asphalte beaucoup plus lisse » a cependant rappelé Domenicali.

Sur l’écart constaté au championnat, le patron défend les siens : « Andrea Dovizioso et Ducati ont pris 93 points, mais 20 autres pilotes sont en retard, y compris le phénomène d’autres marques extraordinaires. Ils ont remporté la course, mais Márquez pratique un autre sport si l’on juge par les chiffres. » Claudio Domenicali insiste : « nous assistons à la combinaison d’un pilote qui ne mène pas comme les autres une moto. Dans la zone des points, seul Lorenzo est arrivé chez Honda, Crutchlow a été particulièrement lent. Si je dois donner une note à Dovizioso, je donnerais 6,5. »

La situation de Danilo Petrucci est cependant évalué différemment : « Danilo est un bon pilote, il a fait des courses extraordinaires jusqu’à ce qu’il soit renouvelé. Depuis il a du mal. C’est difficile de juger maintenant, mais je lui donnerais un 6 » a conclu Domenicali. « Nous avons beaucoup de nobles pilotes qui n’ont pas gagné de course cette année » termine le patron qui reste solidaire.

Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team