Comme maintenant chaque année, les représentants des six constructeurs impliqués en MotoGP sont invités à une conférence de presse pour répondre aux questions des journalistes.

Après Barcelone où Honda avec Takeo Yokoyama (HRC Technical Manager), Suzuki avec Ken Kawauchi (Team Suzuki Ecstar) et Aprilia avec Paolo Bonora (Aprilia Racing) se sont déjà exprimés, cela a été au tour de Yamaha, Ducati et KTM de le faire en Aragón.

Aujourd’hui, après ceux de Davide Barana (Directeur technique de Ducati Corse), nous reportons sans aucune mise en forme les propos de Sebastian Risse (Coordinateur technique MotoGP Red Bull KTM Factory Racing) diffusés en téléconférence sur le site officiel MotoGP.com à l’entame du Grand Prix de Teruel.


Il y a eu beaucoup de changements pour KTM en particulier depuis la dernière conférence de presse les constructeurs, il y a un an : Deux victoires et cinq podiums jusqu’à présent, alors que c’est seulement votre quatrième année en MotoGP. Vous devez être très fier. Sur le plan technique, comment analysez-vous cette saison 2020 ?

Sebastian Risse : « Absolument, cela a été une année incroyable pour nous ! Nous croyions dans notre moto et dans nos pilotes pour préparer cette saison, mais pour être honnête nous n’avons pas pu voir et montrer le plein potentiel pendant un bon moment, car durant les essais hivernaux la situation était difficile, avec uniquement Pol en bonne forme et expérimenté, puisque Miguel était blessé, et il a eu beaucoup de tests à faire. Maintenant, en regardant en arrière, nous voyons qu’il a vraiment fallu beaucoup de temps pour s’adapter à cette moto. Je pense que souvent, vous développez des habitudes et des solutions de contournement pour la vieille moto, et si elles ne sont pas nécessaires cela prend un bon moment pour vraiment en tirer le plein bénéfice. Globalement, nous avons vu que chaque pilote a surpassé les attentes de tout le monde. De cette façon, ils se poussent les uns les autres, et cela apporte également de la performance. Donc bien sûr, cette année s’est très bien déroulée. »

Sur quoi travaillez-vous actuellement pour rendre la moto 2021 encore plus forte ?

« Nous n’arrêtons jamais de travailler ! Nous n’arrêtons jamais de travailler, dans aucun domaine. Nous avons des spécialistes pour tout, nous avons grosse structure, et tout le monde explore pleinement tout ce qui est bien sûr possible en accord avec le règlement. Assurément, nous en sommes à un point intéressant actuellement car nous avons perdu toutes les concessions, donc nous allons devoir aborder un challenge supplémentaire la saison prochaine. Cela signifie que nous allons devoir faire encore plus durant cet hiver. Ce n’est pas seulement sur le plan technique que les règles ont changé, mais cela concerne également l’approche de travailler ensemble avec le Test Team et l’usine pour mettre la meilleure moto possible en piste. Avant, nous pouvions essayer beaucoup de choses avec les pilotes de course, mais dorénavant nous ne pouvons plus. Donc si nous voulons tester quelque chose avant de le mettre en course, cela implique que nous devons le faire cet hiver. C’est quelque chose sur lequel nous mettons beaucoup l’accent en ce moment. »

Quelle est la part de responsabilité des performances entre le pilote, le team et la moto ?

« Pour KTM, il y a bien sûr de nombreux ingénieurs impliqués, et vous cherchez toujours à atteindre les limites de la physique, mais au final la moto est un outil pour un sport, et cet outil et le pilote doivent travailler ensemble. Certains ont besoin de ci, certains ont besoin de ça, certains s’adaptent mieux, d’autres pas, mais à la fin c’est l’ensemble complet qui fait le résultat. Je veux dire, le team est là pour tout mettre ensemble, pas seulement sur le côté technique mais aussi pour procurer aux pilotes la meilleure compréhension pour utiliser encore mieux leur outil. C’est un package où nous nous concentrons beaucoup sur les demandes des pilotes et que nous essayons de rendre vraiment confortable pour qu’ils puissent aller vite. »

En accord avec le règlement, KTM peut construire une nouvelle moto pour la saison prochaine. Sera-t-elle très différente de la moto actuelle ou simplement une évolution ?

« Oui, il est vrai que d’après le règlement, et nous en avons également demandé une confirmation supplémentaire, que nous pouvons faire quelque chose pour l’année prochaine, car ils ont fait ce changement pour les équipes qui avaient les concessions et qui ne les ont plus. Je ne peux pas vous dire pour le moment à quoi ressemblera la moto définitive, parce que nous travaillons toujours dessus. Dani a un programme de test complètement rempli. Comme toujours, vous travaillez dans toutes les directions, mais à quel point la moto sera différente, nous devons encore le préciser quand les tests seront terminés, c’est-à-dire fin novembre. »

Pensez-vous renouveler le contrat de Dani Pedrosa l’année prochaine ?

« Je suis désolé mais je peux pas commenter cela. C’est de la compétence de notre direction, car ce n’est pas un aspect technique. »

OK. Je vais essayer d’une autre façon. Aimeriez-vous continuer à progresser la saison prochaine en prenant en compte le feed-back de Dani Pedrosa ?

« Dani est un pilote très complet. Il peut nous aider dans tous les domaines et il se concentre bien sûr toujours sur ce qu’il pense être les points faibles de notre moto. Nous nous concentrons avec lui pour travailler sur ces points faibles. Bien sûr, c’est une situation délicate car à cause de sa taille, il est assez particulier, mais d’un autre côté il a une très bonne compréhension pour développer quelque chose, pour lui en particulier ou d’une façon générale pour rendre la moto meilleure. Car il a piloté tellement de motos avec tellement de coéquipiers qu’il peut vraiment bien faire progresser la moto. Et globalement, il apporte une grande aide dans tous les domaines de la moto. »

Donc vous aimeriez continuer avec lui l’année prochaine…

« Ce n’est pas à moi de m’exprimer là-dessus. Bien sûr, sur le plan technique, oui, mais le reste ne dépend pas de moi. »

Vous perdez non seulement les concessions, mais vous perdez également un pilote très expérimenté en la personne de Pol Espargaró. Est-ce un sujet de préoccupation pour KTM ?

« Bien sûr, c’est un challenge. Je pense que c’est clair. Bien sûr, nous allons également intégrer Danilo Petrucci qui est très expérimenté, même si ce n’est pas sur cette moto, et c’est une situation que nous devrons gérer. Je pense que tous nos pilotes développent d’une belle manière, même s’il est vrai qu’ils n’ont pas d’expérience sur certaines pistes puisque nous ne nous y rendons pas. Mais nous ne pouvons pas changer cela et nous ferons de notre mieux à ce sujet. Je pense que globalement, en ce qui concerne le développement des réglages et ce que nous devons vraiment faire lors d’un week-end de course normale, ils ont déjà beaucoup d’expérience, car ce n’est pas la première fois qu’ils pilotent une moto cette année, même s’il s’agissait d’autres motos, et nous allons donc gérer la situation. Bien sûr, nous n’allons pas la gérer exactement de la même façon que maintenant, car en ce moment nous avons un pilote plus expérimenté que les autres, mais nous avons beaucoup de pilotes et beaucoup de bons pilotes : nous allons répartir le travail d’une façon qu’au final je pense que nous pourrons également faire bien également l’année prochaine. »

Retrouvez ici les propos de Honda avec Takeo Yokoyama (HRC Technical Manager), Suzuki avec Ken Kawauchi (Team Suzuki Ecstar), Aprilia avec Paolo Bonora (Aprilia Racing) et Ducati avec Davide Barana (Directeur technique de Ducati Corse)…

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Dani Pedrosa, Iker Lecuona, Miguel Oliveira, Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP, Red Bull KTM Tech3