Davide Tardozzi est le troisième cadre du team usine Ducati à se déclarer ouvertement déçu par les dernières postures d’Andrea Dovizioso à l’égard de ses anciens employeurs. Ciabatti avait ouvert le feu en déclarant plus que déçu par les déclarations de son ancien pilote tandis que Gigi Dall’Igna, au centre des récriminations formulées, s’est fendu d’un exposé sur la méthode de gouvernance de Ducati lors de la présentation de la GP21. Last but not least, Davide Tardozzi enfonce le clou …

Si Dovizioso devait repasser par Borgo Panigale, il n’est pas certain qu’il y serait reçu les bras ouverts pour discuter du bon vieux temps. Dans le box officiel Ducati en MotoGP, il en a ainsi apparemment déçu plus d’un, et notamment les principaux cadres que sont Dall’Igna, Ciabatti et Tardozzi. Pour le dernier cité, sa tristesse est récente, distillée sur GPOne.

Ainsi, sur le thème du respect des pilotes, mis en doute par Dovi à l’expérience de son propre sort, Tardozzi grogne : « j’ai lu certaines choses et je ne veux discuter avec personne, mais je répondrais calmement face à certaines phrases. Pour nous, le pilote est la personne la plus importante, malgré ce que certains disent et j’ai lu récemment dans la presse. Je ne pense pas que nous avons maltraité les pilotes, c’est une rumeur que je ne valide pas. Nous avons fait des erreurs bien-sûr, mais il faut connaître toute l’histoire ».

Davide Tardozzi : « j’ai une anecdote sur Dovizioso mais mieux vaut ne pas en parler »

« Ducati est noble et ne répond pas à certaines choses. Domenicali et Dall’Igna savent très bien que le pilote est l’élément le plus important que nous ayons » assure Tardozzi. Ce dernier est à ce point remonté qu’il ajoute : « Dovizioso est tellement schématique que j’ai du mal à trouver des anecdotes. Il y en aurait une mais ce n‘est pas très édifiant, mieux vaut ne pas en parler. Il est tellement parfaitement attaché aux règles, il fait tout d’une manière tellement professionnelle que vous avez du mal à trouver des choses originales à raconter ».

Il termine : « je me suis disputé avec lui plus d’une fois et même lourdement. Dans le box, j’étais le chaud entre les deux ». Tardozzi fait donc passer des messages par sous-entendus au détracteur Dovizioso, comme pour le dissuader de continuer dans cette voie. Reste qu’avec Jack Miller, l’ambiance devrait être différente …

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team