C’est la question de l’été : Quid de l’avenir de Jorge Lorenzo ? L’an passé, on se souviendra que la même interrogation était de mise car il était acquis qu’il quitterait Ducati. Il a rejoint ensuite Honda. Mais à l’époque, grâce à un étonnant revirement sportif, Por Fuera avait la part belle et il était en position de force. Cette fois, il est blessé et on parle de retraite… Paolo Ciabatti de chez Ducati, se souvient.

On rappellera que la rumeur de la retraite de Jorge Lorenzo a suivi le bruit faisant état d’un sondage de l’entourage du Majorquin auprès de Ducati pour évaluer le taux de réussite d’un potentiel retour. Qui s’est avéré nul.

Des échos qui trahissent un certain désarroi sur le sujet Por Fuera. Paolo Ciabatti se remémore de la période rouge de Lorenzo : « l’ensemble du travail commençait à porter ses fruits lorsque nous nous sommes séparés. Dans la vie, ça se passe comme ça. L’année dernière, l’annonce de notre “divorce” a été ironique car elle est arrivée au moment même où il gagnait avec nous. Il a fait une course incroyable au Mugello, gagnant et se répétant quinze jours plus tard à Barcelone, il a aussi gagné en Autriche, il était en pole position à Silverstone, puis deuxième et il a chuté dans les derniers tours à Misano. Malheureusement, il a été blessé en Thaïlande ».

« C’était un travail qui durait depuis un an. Mais vous faites des choix et une fois qu’ils sont pris, ils doivent être acceptés. Il est clair que l’incident survenu en Thaïlande et la fracture du scaphoïde à l’entraînement au début de cette année ne l’ont pas aidé à prendre la mesure d’une Honda qui, au cours des dernières années, a été développé pour les besoins d’un Marquez qui pilote de manière très différente de Lorenzo ».

Ciabatti termine sur GPOne : « je suis sincèrement désolé pour les difficultés qu’il traverse. Toutes ces blessures ne l’ont certainement pas aidé à retrouver la confiance. Au-delà de l’amitié personnelle qui nous lie, sur la piste, il est un adversaire ». On notera que l’homme des sports chez Ducati a occulté dans son bilan la chute au départ du Grand Prix d’Aragón qui a véritablement marqué la mauvaise série de blessures de Lorenzo. En Thaïlande, soit le Grand Prix suivant, l’accident de Lorenzo a été attribué à une cause technique sur la Ducati.

Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team