Franco Morbidelli a fait une fin de saison 2020 admirable en MotoGP ce qui lui a permis de finir l’année comme vice-champion de Joan Mir. Une dynamique prise chez Petronas qui ne semble pas l’avoir quitté durant cette intersaison si bien que, nanti de cette crédibilité, il apparait sur la liste des favoris pour la couronne 2021 de tous les pronostiqueurs. Pourtant, il n’aura pas une Yamaha de dernier cri et il sera toujours dans un team satellite. Sera-ce suffisant pour concrétiser malgré tout ? Le Champion du Monde Moto2 le pense et il justifie ses certitudes en révélant un atout-maître dans son box …

Le Franco Morbidelli d’après la saison 2020 n’est certainement plus le même qui avait conclu une campagne 2019 passée dans l’ombre d’un Fabio Quartararo révélé. L’Italien a bien travaillé sur lui-même pour se montrer sous un nouveau jour qui a ravi l’académie VR46 dont il est un pur produit. Avec une Yamaha de l’an passé, il a remporté autant de victoires que son équipier Quartararo doté de la dernière génération de la M1 mais il a été bien plus régulier, ce qui lui a permis de finir sur les talons du champion du monde, éloigné de seulement 13 points. Pendant ce temps, le Français glissait jusqu’à la huitième place au général.

Dans un entretien à Simon Patterson dans le média The Race, explique ainsi sa métamorphose : « je m’attendais à bien faire, parce que je me sentais en pleine forme avant de commencer le championnat », commence Morbidelli. « Je savais que quelque chose de mieux allait arriver, je l’attendais. Mais je ne m’attendais pas à tant de progrès, à tant d’amélioration. Je suis content d’en être arrivé là et je vais garder ça avec moi. Tout est là maintenant, et cette année nous allons commencer la saison avec une grande confiance en nous ».

Car 2021, c’est la concrétisation qui est visée. Pourtant, il faudra à nouveau faire avec un matériel qui ne sera pas de dernier cri. Mais il sera éprouvé, et, surtout, il sera bien cerné par ce que Morbidelli considère comme être son atout maître : son expérimenté chef mécanicien Ramon Forcada : « Ramon connaît la Yamaha dans tous ses recoins », précise ainsi Morbidelli. « Le fait que nous travaillions une année de plus sur la même moto l’a beaucoup aidé à peaufiner les très petits détails qui sont là pour être optimisé sur une moto ».

Franco Morbidelli : “je vais être la même personne, sinon mieux”

« C’était l’un de nos points forts, nous nous connaissions très bien l’ensemble. Nous savions quoi faire et quand le faire afin de nous défendre et d’améliorer le réglage de manière très rapide » rappelle celui qui aura son mentor comme équipier en 2021, soit Valentino Rossi. « Nous serons toujours une équipe satellite, nous n’aurons pas trop de choses à montrer, mais avec la volonté d’essayer de reproduire le niveau et les résultats de l’année dernière ».

« Qui sait, peut-être que trois victoires, c’est trop, mais nous allons essayer de reproduire cela » termine Morbidelli. « Je vais être la même personne, sinon mieux, je vais être le même athlète, sinon mieux, et je vais avoir la même moto. Je ne vois pas pourquoi nous ne pourrions pas reproduire les résultats que nous avons obtenus ». Pour le moment, personne n’en doute. La présentation des troupes Petronas aura lieu demain, lundi, à compter de 10h30.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Franco Morbidelli

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team