Chez Ducati, on se prépare pour la saison 2020 à Misano et on réaligne la mire dans tous les domaines de l’activité pour l’adapter à la situation laissée par la crise du Coronavirus. Un drame sanitaire qui est aussi un fléau économique. Le constructeur insiste sur cet aspect qui freine notamment les ardeurs d’Andrea Dovizioso à renouveler son contrat avec la marque. Le grand patron sur le terrain Gigi Dall’Igna fait le point, y compris sur la rumeur Jorge Lorenzo…

Ducati Corse reprend du service sur le terrain et c’est à Misano que la maison rouge s’est installée pour retrouver le rythme et découvrir ce monde d’après Covid-19. Un environnement froid où distanciation sociale et discipline de fer dans le respect d’un protocole sanitaire sont l’avers et le revers. Mais il y a aussi les dégâts économiques qui sont déjà palpables. Un aspect que Ducati met en lumière depuis le début de ce marasme, et avec plus de force que ses concurrents.

Sur La Gazzetta dello Sport, Dall’Igna explique ainsi : « malheureusement, la plupart du temps a été consacré à « faire le mal », c’est-à-dire à renégocier des contrats avec des sponsors, des pilotes, des consultants. Cela a été et sera encore une année difficile à digérer pour tout le monde ».

“Je lui ai souhaité son anniversaire”

Ce décor posé, il avance le dossier Dovizioso : « la négociation dure depuis un certain temps. Cette saison, nous n’aurons pas le temps de résoudre les problèmes. Il va falloir faire des raisonnements différents et risquer un peu moins. Je pense qu’Andrea a tout pour gérer la situation ».

Il termine sur la rumeur Lorenzo, mise sur le devant de la scène par les récentes déclarations venues de Lin Jarvis de chez Yamaha… « Je ne peux pas dire que nous n’avons pas parlé, je l’ai félicité pour son anniversaire » dit-il au sujet de Por Fuera. « Mais pour moi ce n’est pas une situation qui mérite réflexion … Les inconnues sont nombreuses, ce n’est pas une opération facile. Il est difficile d’analyser la situation, même lui n’a pas eu l’occasion de bien l’évaluer. S’il avait fait une wild-card ou un test supplémentaire, il serait moins difficile pour tout le monde de se faire une idée ». Puis il ajoute : “il n’a certainement pas terminé sa carrière de la meilleure façon et il n’aime pas ça. Si j’étais lui, je n’aimerais pas ça non plus“.

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Jorge Lorenzo

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team