Chez KTM en général et peut-être chez Brad Binder en particulier, on est loin des attentes et des objectifs espérés dans une saison 2021 de MotoGP qui succède à une excellente campagne 2020. Le retour en fond de peloton depuis l’avènement de la nouvelle allocation Michelin n’est pas vraiment bien vécu. Les pilotes officiels souffrent et se débattent pour sortir de cette crise technique. Le Sud-Africain se donne même un objectif ambitieux : retrouver le podium au plus tard à la pause estivale. Ce qui ne lui laisser que quatre Grands Prix : celui d’Italie de ce week-end puis Barcelone, l’Allemagne et Assen…

Ce n’est pas exactement la situation que l’on espérait avoir chez KTM après cinq Grands Prix, mais il faut bien faire avec. Une frustration qui commence avec Miguel Oliveira, seulement 20e au championnat avec neuf points marqués. Le double vainqueur en RC16 lors de la dernière saison jure cependant : « je trouve que les résultats obtenus jusqu’à présent ne montrent pas nos véritables capacités. C’est frustrant de ne pas terminer la course et donc de ne pas pouvoir montrer de quoi on est capable ».

Il ajoute : « nous devons nous concentrer sur le Mugello et en finir avec cette mauvaise série. Nous ne changerons pas l’approche. Je ne sais pas non plus quoi changer et tout le monde dans l’équipe fait ce qu’il peut. Je ne ressens pas non plus de pression qui me pousse à abandonner. Mais bien sûr, j’espère que nous pourrons retrouver le sens de la marche dès que possible ».

Miguel Oliveira est toujours en retard par rapport à ses propres attentes

Brad Binder : “les temps ne sont pas faciles”

Brad Binder, son équipier, évalue ainsi la situation : « les temps ne sont pas faciles. Mais je comprends beaucoup mieux dans quels domaines nous devons intervenir. Quand on change quelque chose sur la moto, je peux le sentir, je trouve aussi ce à quoi nous devons nous attaquer dans de nombreux cas pour nous améliorer. L’année dernière, nous avions une meilleure configuration de base, maintenant nous devons effectuer des réglages supplémentaires ».

Le Sud-Africain loue aussi l’équipe pour son engagement : « tout le monde essaie tout pour que ça aille dans le bon sens ». Le vainqueur de Brno 2020 explique même où est le problème : « c’est juste avant de relâcher les freins et d’accélérer à nouveau, nous avons besoin d’un peu plus de soutien de la moto dans les virages. Je crois que nous avons déjà trouvé quelque chose lors du test à Jerez qui va nous aider et c’est pourquoi je suis convaincu que nous sommes sur la bonne voie ».

L’ancien Champion du Monde Moto3 termine en se mettant seul une pression : « je veux être de retour sur le podium au plus tard à la pause estivale. Je pense que c’est à portée de main et, bien sûr, je préférerais que nous franchissions cette étape cruciale le plus tôt possible ».

Brad Binder vise un retour sur le podium

 



Tous les articles sur les Pilotes : Brad Binder, Miguel Oliveira

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP