Andrea Dovizioso s’est fait discret ces derniers temps en Grand Prix avec sa Ducati. Sixième à Misano, quatrième en Thaïlande, il a certes fini second en Aragón, mais sans duel serré avec Marc Márquez qui se bat plutôt devant avec Fabio Quartararo. Il est donc temps à DesmoDovi de rafraîchir la mémoire de son rival, et quoi de mieux que le Motegi pour retrouver sa Ducati ?

Le Motegi reçoit le Grand Prix du Japon, mais le tracé a beau appartenir à Honda, c’est la Ducati qui l’adore le plus. Les Italiens y ont déjà remporté des succès en 2005, 2006 et 2007, période où Loris Capirossi a remporté trois victoires consécutives. Casey Stoner a fait de même lors de la saison 2010 et Andrea Dovizioso a triomphé en 2017 après un duel homérique sous la pluie avec Marc Márquez.

L’Italien, qui se concentre maintenant sur la défense de la deuxième place du championnat des pilotes après avoir laissé filer le titre vers son rival équipé en Honda, envisage l’avenir avec une certaine confiance : « comme le titre a déjà été décidé en Thaïlande, nous allons nous concentrer sur la préservation de la deuxième position au classement du championnat du monde lors des quatre dernières courses de la saison » déclare le vice-champion du monde de ces deux dernières années.

Dovizioso possède un avantage de 48 points sur son plus proche rival Álex Rins, officiel Suzuki. « Le Motegi est l’un de ces circuits spéciaux pour lesquels nous avons été très compétitifs ces dernières années. L’année dernière, nous nous sommes battus pour la victoire et avons raté de peu le podium. Je pense que nous serons à nouveau forts lors de ce week-end de Grand Prix au Japon. Tout ce que nous avons à faire est de travailler dur et de nous améliorer dans tous les domaines et sur tous les circuits. Et nous ferons de notre mieux lors des quatre dernières courses. »



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team