Pol Espargaró avait prévenu : ce n’est parce qu’il a déjà un contrat pour aller chez Repsol Honda en poche qu’il va expédier les affaires courantes pour sa dernière année chez KTM. Et l’Espagnol a tenu parole. Il a dûment cravaché sa RC16 pour être une menace constante pour un podium. Raté de moins d’une seconde. Le week-end prochain, il va pouvoir remettre ça sur le même tracé de Jerez…

Pol Espargaró a montré de quel bois il se chauffait sous la canicule de Jerez. En lutte avec les Ducati et la Yamaha de Franco Morbidelli, il a manqué le podium de peu, mais a pris une sixième position qui reste une belle récompense pour KTM : « je me sens très heureux. Nous avons fait du bon travail. Lorsque vous êtes si proche, juste une seconde, du podium, vous êtes heureux, mais ça fait aussi mal. Quand tu es si proche, c’est douloureux. J’ai tellement essayé de dépasser Dovi, mais il m’a tout de suite repassé. Je n’avais aucune chance de garder au moins deux virages devant lui. Cela a peut-être changé la course pour moi, alors j’aurais pu refroidir un peu le pneu avant et prendre un peu d’air. J’étais derrière Dovi pendant toute la course ».

« Je me suis battu pour la quatrième place ici. Nous aurons une autre course ici dans quelques jours. Le potentiel de la moto semble très bon. Jusqu’à présent, Jerez n’a pas été une bonne piste pour nous. Nous avons vécu des moments difficiles ici et sommes donc tous surpris du résultat. Nous étions forts ici tout le week-end, mais nous sommes toujours à Jerez. Nous irons aussi sur des pistes où nous étions déjà forts, comme Spielberg et Le Mans – j’attends ça avec impatience. »

Une pensée pour Marc Marquez

Pol avait déjà décroché une sixième place sur le sec au Mans 2019. Mais à ce moment-là, il manquait 3,793 secondes à la troisième place de Danilo Petrucci. Cette fois c’est à 0,992 secondes seulement. Espargaró a perdu 5,935 s contre le vainqueur Marc Márquez en 2019 au Mans. Aujourd’hui, il a perdu 6,938 s contre le vainqueur Quartararo.

Pol Espargaró termine en ayant une pensée pour son futur coéquipier Honda Marc Márquez : « nous savions que Marc serait très rapide ici en course. Il a montré un rythme très fort pendant le week-end. Malheureusement, notre vitesse n’était pas assez bonne, donc je n’ai pas pu dépasser Dovi. Les conditions étaient très difficiles et les chutes très faciles. Marc était sur le point de tomber une première fois, puis il a volé la deuxième fois. Nous voulions tous éviter de tomber, mais cette fois, il ne pouvait pas. J’espère qu’il va bien et qu’il pourra revenir bientôt. »

MotoGP Jerez 1 Course : classement

 



Tous les articles sur les Pilotes : Pol Espargaro

Tous les articles sur les Teams : KTM MotoGP