Joan Mir vient d’en faire l’expérience : être un Champion du Monde à une époque où la Covid-19 sévit, c’est oublier les grands bains de foule et les acclamations d’un peuple dévoué, massé dans un lieu pour une belle occasion de célébration. Cependant, cet impératif de la distanciation sociale n’oblige pas à ne rien faire. Il faut s’organiser autrement. Et en revenant sur ses terres à Majorque, l’officiel Suzuki a tout de même marqué le coup.

Être un Champion du Monde MotoGP, ça compte dans une carrière et dans une vie. Pandémie ou pas, il faut célébrer. Le second majorquin à ceindre ainsi la couronne de la catégorie majeure des Grands Prix, après Jorge Lorenzo, n’a pas été contraint à l’anonymat en revenant chez lui. Joan Mir a eu droit à son moment, loin de la foule en liesse, certes, mais l’instant a été vécu.

Le pilote de 23 ans a déjà été couronné en Moto3 en 2017. Mais cette fois, l’officiel Suzuki est sur le toit du monde des Grands Prix. Un statut qu’il défendra en 2021 en espérant le retour de Marc Marquez qui était le grand absent de cette saison.

Joan Mir heureux parmi les siens

Joan Mir a commenté : « je suis très heureux d’avoir pu célébrer le titre de Champion du Monde MotoGP avec les fans de Majorque ! Merci aux autorités de m’avoir reçu à la Consolate de Mar et merci également à la Fédération de Motocyclisme des Baléares, au Circuit de Llucmajor, aux organisateurs de l’événement et à toute la presse des Baléares pour le soutien et le traitement reçus. J’espère que nous pourrons bientôt en fêter un autre !! Je suis très heureux d’avoir pu célébrer le titre avec les fans locaux ! Je suis vraiment heureux de pouvoir célébrer le titre MotoGP avec tout le peuple de Majorque ! ».

Il est temps à présent pour lui de prendre un peu de repos avant de remettre ça face à une concurrence qui ne voudra pas se faire surprendre une seconde fois…



Tous les articles sur les Pilotes : Joan Mir

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar