Article actualisé jusqu’à la fin de séance.

Elles ont dominé absolument toutes les séances d’essais du Grand Prix d’Aragon mais aucune d’entre elles ne s’est retrouvée sur le podium dimanche dernier: assurément, les Yamaha ont une revanche à prendre pour cette seconde course disputée sur le circuit du Motorland Aragon et baptisée Grand Prix de Teruel !

En attendant celle-ci dimanche à 13 heures, ce sont ce matin les Honda qui se sont distinguées, que ce soit en pneu arrière tendre comme Alex Marquez ou en médium comme Takaaki Nakagami, seul Joan Mir pouvant s’intercaler dans un trio également composé de Stefan Bradl équipé d’un arrière tendre.

Mis à part pour le pilote japonais, cette performance des RC213V est donc à modérer par le fait qu’aucun autre de leurs adversaires n’ont jugé utile de passer de la gomme tendre.

Cet après-midi verra les plus hautes températures des essais, et le top 10 également constitué de Franco Morbidelli, Maverick Vinales, Jack Miller, Aleix Espargaro, Pol Espargaro et Cal Crutchlow devrait se voir modifier dans les 45 prochaines minutes. C’est du moins tout le mal que l’on souhaite aux deux pilotes français, Johann Zarco pour le moment 11e et Fabio Quartararo, 17e ce matin au terme de plusieurs séances de mécanique…

Le plus rapide vendredi dernier mais seulement 6e ce matin, Maverick Vinales, a expliqué à la pause déjeuner: “Je pense que la FP1 s’est bien passée, parce que nous avons essayé beaucoup de choses sur la moto que nous n’avions pas pu essayer le week-end dernier. Parmi ces changements, nous avons trouvé des choses positives pour notre moto. C’est très important, car lors de la dernière course, j’avais besoin d’un meilleur rythme entre le 10e et le 20e tour. Je pense que les nouvelles solutions peuvent nous aider à gagner quelques dixièmes sur cette piste, et c’est vraiment bien. Mais, de toute façon, nous devrons encore travailler beaucoup. Il est certain que nos concurrents deviendront de plus en plus forts à chaque séance, et nous devons donc continuer à nous améliorer. Mais dans l’ensemble, le feeling est vraiment bon. Maintenant, je veux essayer les réglages actuels cet après-midi avec les bons pneus et faire plusieurs tours d’affilée.”

 

Pour le moment, ils sont quatre, regroupés en 15 points, à mener le championnat avec un nouveau leader à sa tête : Joan Mir précède ainsi Fabio Quartararo, Maverick Vinales et Andrea Dovizioso. Mais comme l’a déclaré avec justesse Alex Rins, dernier vainqueur en date sur le tracé espagnol, ils sont encore théoriquement très nombreux à avoir leur chance d’être titrés, puisqu’avec quatre courses à disputer si la pandémie permet au championnat d’arriver à son terme, il reste encore 100 points à distribuer alors que le leader n’en a pour le moment que 121…

Pour bien illustrer l’incertitude qui caractérise ce championnat 2020, le dernier Grand Prix a vu un huitième vainqueur en dix courses cette saison, à l’issue de 23 tours où les 10 premiers pilotes étaient en moins de 10 secondes, ce qui est le deuxième résultat le plus serré de l’histoire de la catégorie reine des Grands Prix, après Brno 2018.

Malgré quelques nuages blancs et un vent qui s’est renforcé depuis ce matin, le ciel reste majoritairement dégagé et les températures sont maintenant de 20° dans l’air et 25° au sol au moment où les 21 pilotes se préparent à entrer à nouveau en piste pour les 45 minutes de cette FP2.

Place au direct !

Aragón-2 MotoGP™

2019

2020

FP1

1’49.866 Maverick Viñales (Voir ici)

1’48.184 Alex Marquez (Voir ici)
FP2

1’47.771 Maverick Viñales (Voir ici)

1’47.782 Takaaki Nakagami  (Voir ici)
FP3

1’47.859 Franco Morbidelli (Voir ici)

FP4

1’48.551 Franco Morbidelli (Voir ici)

Q1

1’47.605 Danilo Petrucci (Voir ici)

Q2

1’47.076 Fabio Quartararo (Voir ici)

Warm up

1’48.651 Takaaki Nakagami

Course

Alex Rins, Alex Marquez, Joan Mir

Record

1’46.635 Marc Márquez (2015)

A l’extinction des feux rouges… devinez qui s’élance le premier ? La Yamaha numéro 21 précède cette fois Aleix Espargaro.

Au niveau des pneus, les choix sont beaucoup plus partagés que ce matin :

Aleix Espargaro inscrit la première référence en 1’50.147 à l’issue du premier tour lancé mais Alex Rins reprend l’avantage au passage suivant en 1’49.111.

Franco Morbidelli reprend l’avantage en 1’48.612 devant Johann Zarco et Fabio Quartararo. Les deux pilotes français viennent d’améliorer leur meilleur temps de ce matin et se placent provisoirement dans le top 10 en vue de la Q2.

Joan Mir et Fabio Quartararo sont ensemble sur la piste, mais, logiquement, aucun des deux ne veut emmener l’autre…

En moins d’un quart d’heure, Takaaki Nakagami confirme son excellente prestation de ce matin en s’imposant provisoirement en 1’48.354.

Au terme du premier run, le pilote japonais précède Franco Morbidelli, Johann Zarco, Stefan Bradl, Fabio Quartararo, Pol Espargaro, Jack Miller, Alex Márquez, Miguel Oliveira, Alex Rins, Danilo Petrucci, Joan Mir, Francesco Bagnaia, Iker Lecuona, Brad Binder, Maverick Vinales, Aleix Espargaro, Bradley Smith, STV Rabat, Andrea Dovizioso et Cal Crutchlow.

À cet instant, les mécaniciens de Fabio Quartararo préparent sa M1 avec le nouvel amortisseur BDB50 de chez Öhlins qui équipe les Suzuki depuis le début de saison mais que les autres constructeurs ont jusqu’à présent globalement négligé…

A la reprise, le pilote français repart derrière la Suzuki d’Alex Rins pour étalonner sa machine tandis que que Cal Crutchlow a abandonné son pneu arrière dur pour revenir à une solution plus habituelle, ce qui lui permet de figurer à la 10e position de la séance (mais pas pré-qualifié pour la Q2).

Un peu après la mi-séance, Pol Espargaro hisse sa KTM en deuxième position, ce qui sera la seule amélioration majeure de ce deuxième run, avec celle de Bradley Smith, 10e.

Andrea Dovizioso, avant-dernier, est toujours en difficulté.

Le rush final débute avec l’attaque d’Aleix Espargaro qui, en bénéficiant du sillage de Maverick Vinales, porte son Aprilia en troisième position.

En tête, Joan Mir inscrit 1’48.182, soit 2/1000 plus vite que le meilleur chrono d’Alex Márquez de ce matin.

Les améliorations sont multiples et Takaaki Nakagami s’empare du leadership en 1’47.931. Se dirige-t-on vers la première victoire Honda cette année, ce qui serait là 800e du constructeur japonais en Grands Prix ?

Iker Lecuona, seul en piste, place sa KTM en troisième position mais il reste un tour…

Takaaki Nakagami enfonce le clou en 1’47.782 alors que Fabio Quartararo se hisse à la troisième position pendant que Francesco Bagnaia chute sans gravité au virage #1.

In extremis, Maverick Vinales place sa M1 au deuxième rang.

 

Classement FP2 du Grand Prix de Teruel MotoGP:

Classement FP1/FP2 du Grand Prix de Teruel MotoGP:

Crédit classement : MotoGP.com



Tous les articles sur les Pilotes : Takaaki Nakagami

Tous les articles sur les Teams : LCR Honda