MotoGP LIVE Le Mans France FP1 : Audacieux pari gagné pour Jack Miller devant Johann Zarco !

par | 14 mai 2021

Article actualisé en continu jusqu’à la fin de la séance. Comme l’année dernière où elle avait joué des tours aux pilotes MotoGP jusque sur la grille de départ, la météo sera sans doute le facteur déterminant de cette édition 2021 du Grand Prix de France.

C’est du moins ce que permettent d’anticiper des prévisions peu favorables et le festival de chutes auquel nous venons d’assister dans la FP1 des Moto3.

Dans ces conditions, le doublé des Ducati officielles dans la chaleur de Jerez suite au problème physique de Fabio Quartararo parait déjà bien lointain, même si Jack Miller peut bien entendu s’avérer redoutable sur le mouillé

La météo nationale nous annonçant avec certitude de la pluie pour vendredi et samedi, avec un petit espoir de piste sèche pour dimanche, et les écarts étant particulièrement serrés cette année, les cartes sont donc complètement redistribuées pour cette 5e manche d’un Championnat du monde MotoGP actuellement mené de 2 points par Francesco Bagnaia devant Fabio Quartararo.
Johann Zarco en occupe la 5e position, 2 points derrière Maverick Vinales et 1 derrière Joan Mir : autant dire que le droit à l’erreur n’est guère permis pour ces 5 pilotes qui devront tenter de concilier performance et… rester sur ses roues !

En cas de pluie, les Michelin Power Rain sont proposés en Soft et Medium pour l’avant et l’arrière, les deux arrières étant asymétriques avec là-aussi un côté droit plus dur.

L’année dernière, le circuit Bugatti avait connu 100 chutes,  soit de loin le (mauvais) record de la saison devant Barcelone (64), Misano (61) et Valence (61). En voici quelques unes…

Ce matin, le ciel est de plomb et les températures sont de 10° dans l’air et 8° sur une piste mouillée…  mais il ne tombe qu’épisodiquement quelques toutes petites gouttes au moment où les 22 pilotes (Esteve Rabat remplace toujours Jorge Martin blessé) se préparent sous les objectifs des caméras de Dorna. Profitons donc de ces quelques minutes de direct grâce au site officiel MotoGP.com:

Voici les références de l’an passé:

MotoGP™ Le Mans

2020

2020

FP1

1’43.804 Bradley Smith (Voir ici)

1’38.007 Jack Miller (Voir ici)
FP2

1’34.133 Jack Miller (Voir ici)

FP3

1’32.319 Fabio Quartararo (Voir ici)

FP4

1’32.528 Fabio Quartararo (Voir ici)

Q1

1’31.952 Danilo Petrucci (Voir ici)

Q2

1’31.315 Fabio Quartararo (Voir ici)

Warm Up

1’32.869 Franco Morbidelli (Voir ici)

Course

Petrucci, Alex Marquez, Pol Espargaro (Voir ici)

Record

1’31.185 Johann Zarco (2018)

A l’extinction des feux rouges… la tradition est mise à mal et c’est Brad Binder qui s’élance le premier en piste.

Tout le monde est en pneus pluie mais seuls ceux du pilote sud-africain sont indiqués sur le tableau : soft/soft.

À l’issue du premier tour lancé, Jack Miller impose sa Ducati en 1’47.320.

Contrairement à d’habitude, les pilotes roulent plutôt groupés sur la piste et, au passage suivant, l’Australien améliore en 1’45.873 devant Marc Márquez, Danilo Petrucci, Pol Espargaro, Iker Lecuona et Johann Zarco.

Encore un tour et c’est toujours le numéro #43 qui garde son nom en haut du classement, cette fois en 1’44.369.

La domination de Jack Miller se confirme en 1’43.455 au passage suivant, cette fois une seconde devant Miguel Oliveira, Johann Zarco, Marc Márquez, Maverick Vinales et Joan Mir.

En 1’43.312 lors de son cinquième tour lancé, le pilote Ducati entend surfer sur sa victoire en Andalousie alors que Joan Mir est victime d’un incident technique.

A la fin du premier run, Jack Miller précède Johann Zarco, Maverick Vinales, Miguel Oliveira, Francesco Bagnaia, Aleix Espargaro, Lorenzo Savadori, Iker Lecuona, Pol Espargaro, Marc Márquez, Valentino Rossi, Joan Mir, Alex Rins, Danilo Petrucci, Takaaki Nakagami, Franco Morbidelli, Fabio Quartararo, Brad Binder, Tito Rabat, Lucas Marini, Alex Márquez et Enea Bastianini.

C’est le moment où Valentino Rossi remonte en sixième position mais les écarts sont très importants, le pilote Petronas se situant déjà à 1,7 secondes du leader.

C’est également le moment où Dorna annonce que le Grand Prix de Finlande est annulé et sera remplacé par un deuxième Grand prix en Autriche, le 8 août.

À la mi-séance, Marc Márquez, alors treizièmes à 2,4 secondes, produit son effort et remonte en deuxième position, à seulement 47/1000 de Miguel Oliveira qui vient de s’emparer du commandement en 1’42.824.

Peu à peu, la piste commence à sécher sur les trajectoires et il semble possible que certains tentent de passer les slicks d’ici la fin de séance qui aura lieu dans 20 minutes…

Marc Márquez poursuit son effort et s’empare très provisoirement du commandement avant d’être surpassé par Joan Mir en 1’41.854.

Quelques secondes plus tard, Johann Zarco inscrit son nom en tête du classement, en 1’41.631.

Le tableau laisse apparaître que tout le monde est en pneus soft, aussi bien à l’avant qu’à l’arrière, tout simplement car l’allocation pneumatique en offre plus aux pilotes que des medium.

Les chronos continuent à descendre, tout d’abord impulsion de Jack Miller qui reprend le leadership en 1’41.392 avant que Johann Zarco ne reprenne son bien en 1’40.796 : le ton est donné et, avec les prévisions météorologiques du week-end, une place dans le top 10 lors d’une session “presque” sèche sera très appréciable en fin de séance…

Maverick Vinales, particulièrement présent lors de cette première session, réalise le deuxième temps provisoire avant de le concéder à Francesco Bagnaia. Mais c’est bien Johann Zarco qui confirme être particulièrement à l’aise dans ces conditions séchante, en inscrivant un chrono de 1’40.398 à 12 minutes du drapeau à damier.

C’est le moment où Jack Miller décide de repartir avec des pneus slicks tendres !

Pour le moment, en 1’41.392, l’Australien est déjà redescendu à la cinquième place, à une seconde de Johann Zarco

Alex Márquez tente également le pari des pneus slicks alors que Jack Miller est déjà revenu 9/1000 du meilleur chrono de Johann Zarco… le pari semble d’ores et déjà gagnant !

Au tour suivant, les destins sont contrastés pour les deux pilotes équipés de pneus slicks sur la piste, puisque Alex Márquez chute à l’entrée de la chicane Dunlop tandis que Jack Miller réalise le meilleur chrono du week-end en 1’38.007, soit une avance de plus de deux secondes sur Johann Zarco !

Et la chance souriant aux audacieux, quelques gouttes de pluie commencent à retomber après la performance de l’Australien tandis que Maverick Vinales part à la faute très lentement au virage #4…

Au final, le top 10 est constitué de Jack Miller, Johann Zarco, Joan Mir, Pol Espargaro, Marc Márquez, Lorenzo Savadori, Francesco Bagnaia, Miguel Oliveira, Alex Rins et Aleix Espargaro: aucune Yamaha ne figure dans le top 10, contrairement aux deux Aprilia !

Rendez-vous à 14h10 pour la FP2 !

Classement de la FP1 du Grand Prix de France MotoGP au Mans :

Crédit classement : MotoGP.com

Tous les articles sur les Pilotes : Jack Miller

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team