La mi-saison est l’occasion de faire un premier bilan de la campagne en cours, une réflexion d’autant plus fouillée qu’elle se fait dans la quiétude d’une pause estivale. Chez Yamaha, l’homme de la situation est Massimo Meregalli qui se console avec plusieurs motifs de satisfaction. Un morcellement qui met néanmoins ses troupes comme déjà les perdants du championnat…

Des espoirs avec Valentino Rossi d’abord mais depuis déçus, un regain de forme de Maverick Viñales ensuite avec une victoire à Assen mais qui pointe à 100 points du leader du championnat Marc Márquez, voilà l’état des lieux des troupes officielles d’Iwata. A ceci s’ajoute la pétillante pépite Fabio Quartararo qui, avec trois pole-positions et deux podiums, ouvre d’intéressantes perspectives d’avenir pour peu qu’on veuille se donner la peine de travailler sur le sujet…

De quoi se projeter, mais Yamaha n’est plus en mesure d’honorer son abonnement chez les candidats au titre : « après neuf courses, nous avons remporté quatre podiums et une victoire » a déclaré le responsable de l’équipe sur motogp.com. « Ce n’est pas exactement ce à quoi nous étions habitués. Je pense que même le mauvais sort a joué dans certaines circonstances : Nos deux pilotes ont abandonné trois fois, mais peu de ceux-ci sont dus à une erreur de pilote ». On rappellera que dans le cas de Viñales, les chutes ont toujours été causées par des contacts d’autres pilotes. Quant à Rossi, à l’exception de l’incident de Catalogne, les retraits sont dus aux erreurs du Doctor.

« Valentino a débuté sa saison à son meilleur, avec deux secondes places en Argentine et au Texas » a poursuivi Meregalli. « Dernièrement, il a fermé avec trois résultats nuls douloureux, dont deux à cause d’erreurs commises par le pilote. C’étaient des situations difficiles, car partir de l’arrière, ça vous amène à prendre encore plus de risques ». La déception a été d’autant plus grande que le Mugello et le TT Circuit Assen sont des pistes que le pilote de Tavullia a toujours particulièrement appréciées.

« Pour Maverick, l’inverse est arrivé. Il a eu quelques problèmes au début, mais depuis Jerez, il a réussi à faire des progrès constants ». Au Grand Prix d’Espagne, le premier podium de la saison est arrivé, avec une troisième place. A Assen, il y a eu le retour à la victoire après un jeûne qui durait depuis l’étape australienne de 2018. Au Sachsenring, dernier Grand Prix avant la pause estivale, Viñales a terminé sur la deuxième marche du podium. Des positions qui l’amènent à la 5ème place du championnat du monde. Il est actuellement le meilleur pilote Yamaha, mais avec un écart trop grand sur Márquez.

Meregalli examine ensuite la situation des éléments de la nouvelle équipe satellite Petronas Yamaha SRT. « Fabio a réalisé une première partie de saison spectaculaire. Il est un débutant dans une nouvelle équipe et a remporté trois pole positions et deux podiums consécutifs. Considérant les problèmes qu’il avait avec un bras… De très bons résultats ». Morbidelli n’est pas oublié : « Franco a fait un excellent travail jusqu’à présent. Nous ne l’avons pas encore vu sur le podium, mais je pense que ce n’est qu’une question de temps ».

Vu que Yamaha n’a plus rien à perdre pas plus qu’à gagner cette saison, Massimo Meregalli promet une stratégie offensive pour le reste de la saison : « notre objectif est de faire une excellente deuxième partie de la saison. « Dans un sens, nous n’avons rien à perdre, nous allons donc toujours attaquer, des premiers essais libres à la course ».

 


Tous les articles sur les Pilotes : Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP