La nouvelle politique Yamaha en Grand Prix met Viñales au premier plan et Valentino Rossi en appui. Un schéma que l’Espagnol apprécie et encourage. Un enthousiasme qui n’est cependant pas encore à l’ordre du jour au sujet du nouveau pilote d’essai Jorge Lorenzo…

Si la saison avait normalement débuté au Qatar ce week-end, Maverick Viñales en aurait été sans aucun doute un des acteurs majeurs. Sa préparation, tant physique que mentale, liée à la bonne forme de sa Yamaha observée lors des derniers tests sur le tracé de Losail, sont des indices concordants permettant d’arriver à cette impression.

Au lieu de ça, l’Espagnol va devoir ronger son frein et se résoudre à voir un Marc Márquez profitant du délai imposé par le coronavirus reprendre du poil de la bête, pendant que Honda revoit la copie ratée de sa RC213V. Reste que l’équipe d’Iwata s’est renforcée avec une feuille de route à présent très claire. Une politique qui met Viñales au premier plan et Valentino Rossi en appui. Ce qu’il apprécie et encourage. Un enthousiasme qui n’est pas encore à l’ordre du jour au sujet du nouveau pilote d’essai Jorge Lorenzo

Avant de parler de ses deux aînés, Maverick Viñales rappelle son nouveau statut chez Yamaha : « je suis très reconnaissant à Yamaha pour le soutien et la confiance qu’ils m’accordent, pour cette année et les deux prochaines. J’ai un long travail à faire, de nombreux objectifs à atteindre et les deux parties ont une motivation exceptionnelle. » Et on rappellera qu’à partir de 2021, il aura à ses côtés un Fabio Quartararo tout aussi affamé…

 

 

 

Pour ce qui est de Valentino Rossi, le Top Gun se montre reconnaissant : « je dois beaucoup à Valentino comme coéquipier, car il m’a beaucoup appris. Il met toujours une pression supplémentaire qui vous empêche de baisser la garde et ça vous pousse à continuer à travailler. J’aurai voulu qu’il reste dans l’équipe plus longtemps, car il n’a fait que m’apprendre et me donner des points positifs. »

Sur l’éventualité d’une poursuite de carrière du Doctor au sein du team satellite Petronas, il précise : « c’est compliqué. Je ne suis pas dans la tête de Valentino et je ne sais pas ce qu’il veut faire, mais j’adorerais qu’il soit plus longtemps chez Yamaha, car c’est un pilote rapide. Il est l’un des meilleurs sur et hors de la piste, il est donc toujours très important d’apprendre de lui. »

Par contre, sur la nouvelle recrue en tant que pilote test qu’est Jorge Lorenzo, Viñales se montre plus prudent sur le site AS… « Je ne pense pas que sa présence pèse encore sur quoi que ce soit. Il a fait quelques tours avec la moto, mais il doit en apprendre un peu plus. » Un sentiment qui tranche avec celui du Majorquin qui a déjà réjoui des retrouvailles avec une M1 qu’il n’a pas trouvée si changée que ça…



Tous les articles sur les Pilotes : Maverick Vinales

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP