Andrea Dovizioso n’a terminé que huitième ce Grand Prix d’Emilie Romagne, mais il réussit tout de même à rester aux commandes du championnat. On espère que, cette fois, il n’a rien parié car on craint pour l’aspect de sa combinaison à Barcelone, qui sera le prochain rendez-vous… L’officiel Ducati compte 84 points, mais derrière lui, ça se bouscule, et pas qu’un peu…

Maverick Vinales se relance ainsi totalement avec sa victoire synonyme de revanche avec Misano et ses pneus. Il était cette fois en full medium, et il n’a pas déçu. Au contraire de Bagnaia qui a raté la pole-position sur une faute et aussi la victoire à cause d’une erreur. Il tenait la course en main avec sa Ducati Pramac, mais il a chuté. L’officiel Yamaha n’en demandait pas tant…

Le second est un Joan Mir qui n’a pas encore gagné sur sa Suzuki, mais qui, grâce à sa régularité et sa détermination se retrouve à la tête d’un capital de 80 unités. Soit à quatre longueurs seulement du leader. Il est quatrième au général, alors que le vainqueur du jour est troisième avec 83 points. C’est le même score pour Fabio Quartararo, second grâce à ses deux succès.

Un incident… Devant la direction de course

Le Français revient à une unité de Dovizioso, mais il espérait reprendre les commandes. Les officiels l’ont sanctionné pour être passé à cinq reprises dans la partie verte. Une punition qu’il n’a pas respecté en fin d’épreuve en oubliant le « long lap penalty ». Il a pris trois secondes de pénalité à la place, qui lui fait lâcher le podium.

Enervé, il est allé dire ce qu’il pensait, à chaud, à la direction de course. Une scène qui ne sera pas porté au crédit du tricolore qui a montré qu’il était nerveusement friable. Sur cet incident, le manager de Fabio Quartararo a déclaré au micro de Canal+ : « je ne suis pas intervenu, car je n’interviens pas lorsqu’il y a des gens inopportuns autour de lui ». Ambiance…

Dans cette course, Franco Morbidelli est seulement neuvième et Rossi a abandonné sur chute.  Le premier cité ferme le top 5 du général et regrette 20 points, tout comme Jack Miller. Ces trois-là sont les grands perdants de cette étape… Prochain rendez-vous à Barcelone, du 25 au 27 septembre…

MotoGP Misano 2 J3 : classement championnat après Misano 2

 



Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso

Tous les articles sur les Teams : Ducati Team