Après avoir remplacé Álex Rins aux côtés de Joan Mir lors du test MotoGP qui a suivi le Grand Prix de Catalogne, Sylvain Guintoli s’est dirigé vers Le Mans où, au terme d’une semaine particulièrement éprouvante cause des températures élevées, le couteau suisse d’Hamamatsu est monté sur la plus haute marche du podium aux côtés de Gregg Black et Xavier Siméon.

Avec un tel programme partagé pendant des heures aux guidons de la Suzuki GSX-RR du team Suzuki Ecstar et de la Suzuki GSX-R de l’équipe Yoshimura SERT, le plus britannique des pilotes français aurait pu légitimement envisager une semaine de vacances bien méritée…

Mais non ! C’était sans compter sur le programme d’essais MotoGP qui comprenait dans la foulée un test privé de deux jours sur le circuit de Jerez !

91 tours dès le mardi ont permis au pilote de 38 ans de ne pas laisser refroidir les muscles endoloris, suivis de 80 tours le mercredi pour conserver le rythme et peaufiner les procédures de départ qui deviennent si important en MotoGP…

Loin de se plaindre, Sylvain Guintoli a particulièrement apprécié le fait d’avoir la piste pour lui tout seul, contrairement au Mans où il a fallu la partager avec nombre de pilotes plus lents.

Et maintenant ? Un peu de vacances, des commentaires sur Canal+ ou un essai de la Katana de 200 chevaux ?

 



Tous les articles sur les Pilotes : Sylvain Guintoli

Tous les articles sur les Teams : Team Suzuki Ecstar