Avec Valentino Rossi et Andrea Dovizioso, l’attention des fans de Grands Prix moto sera portée ce mercredi du côté de l’Italie. Deux événements prévus seront ainsi suivis de près, puisqu’ils détermineront en partie ce que la saison 2022 nous livrera comme grille de départ en MotoGP. Il y aura d’abord la certitude d’un team Aramco VR46 équipé en Ducati. Puis il y aura le nouveau test de Dovizioso sur l’Aprilia RS-GP…

Ce mercredi 23 juin, Valentino Rossi verra son projet VR46 entrer dans une autre dimension avec un partenariat saoudien de premier plan tandis qu’à Misano, Andrea Dovizioso réfléchira sur un retour en MotoGP en 2022 en étudiant d’encore un peu plus près le potentiel de la RS-GP.

Du côté de Tavullia, on va officialiser les couleurs saoudiennes Aramco sur les machines italiennes d’une usine Ducati qui a par ailleurs décidé de s’en remettre à l’académie VR46 pour la désignation des pilotes.  C’est une étape décisive pour le projet de Vale né à partir d’un ranch avec une piste en terre autour… Un bond en avant qui inquiète aussi en Italie. Les observateurs signalent qu’avec cette nouvelle dimension de la VR46, l’épicentre de l’activité de Valentino Rossi se déplace vers la gestion et la représentation d’une équipe. C’est ce que Aramco veut en échange de ses 20 millions d’euros d’investissement, une somme sur laquelle la rumeur s’accorde et qui représente presque le double de la valeur du marché pour une équipe ayant les mêmes caractéristiques.

Lorsque l’effort économique prend ces dimensions, il suppose le pas au-delà du parrainage, c’est-à-dire une sorte de propension à un “commandement” partiel des Saoudiens. Le fait est qu’avec un tel  budget, l’équipe VR46 a obtenu la Ducati officielle pour Luca Marini, qui bénéficiera également de l’arrivée du chef technicien qui travaille actuellement avec Rossi, David Munoz. Un signal fort et clair, tant sur les intentions de l’équipe italienne, que sur l’avenir de Valentino, dont la retraite de la course à la fin de la saison semble n’attendre que la communication officielle.

Tous les détails de la nouvelle équipé qui s’élèvera sur les cendres de celle d’Avintia ne seront néanmoins pas connus et il faudra probablement attendre août, sinon septembre, pour faire connaissance avec les pilotes. Il semble certain que Ducati fournira au moins une Desmosedici 2022, qui devrait aller à Luca Marini. Car les pilotes seront choisis dans l’académie, contrairement à ce qui se passe chez Pramac.

Ducati

Rossi et Dovizioso ont encore des réponses à donner

« En tête de liste se trouve Bezzecchi, mais il faudra voir comment se dérouleront les prochaines courses et comprendre ses intentions », expliquait Valentino au Sachsenring. Dans les rangs de l’Académie, cependant, il n’y a pas d’autres pilotes prêts à sauter ainsi le pas, sachant que Vale a lui-même évalué comme asymptote de zéro la possibilité de se retrouver à nouveau derrière le guidon d’une Ducati.

A quelques kilomètres plus loin de Tavullia, il y a un circuit de Misano, où Dovizioso sera engagé sur l’Aprilia. Il s’agit du troisième essai de Dovi sur la RS-GP, après le premier contrat pris en avril à Jerez et les essais sous la pluie au Mugello en mai.

Le triple vice-champion du monde n’a pas encore décidé de son avenir, même s’il a accepté d’autres tests sur la moto de Noale, pour garder la forme sur une MotoGP et donner ses indications. Cependant, il ne faudra plus trop tergiverser pour Dovi, Aprilia ayant déjà signalé que sa patience n’était pas ductile. Il y a une place libre, car pour Aprilia pour le moment, la seule certitude s’appelle Aleix Espargarò, tandis que pour la deuxième moto, les alternatives sont de continuer à faire confiance à Lorenzo Savadori ou d’attirer des jeunes venu du Moto2. Comme Joe Roberts.

Dovi serait néanmoins parfait, tant pour les résultats qu’il garantirait que pour sa contribution au développement de la moto de plus en plus compétitive. Mais paradoxalement pas forcément plus séduisante. La preuve avec un team Gresini ayant choisi Ducati malgré une bonne proposition pour poursuivre avec Aprilia qui restera donc avec deux motos. Comme Suzuki.

Dovizioso Aprilia Misano

 Au passage, le Misano World Circuit Marco Simoncelli accueillera aussi pour deux jours d’essais les pilotes tests Honda, KTM, Ducati et Suzuki. Il sera possible d’assister gratuitement à partir de la Tribuna C. en entrant depuis l’entrée de la place MWC, via del Carro. La tribune aura une capacité de 500 spectateurs dans le respect des règles anti-covid et sera fermée lorsque le nombre requis sera atteint. Le Misano World Circuit est le premier circuit en Italie à ouvrir au public avec un accès gratuit à tous. Le Grand Prix Octo de Saint-Marin et de la Riviera de Rimini est programmé du 17 au 19 septembre.  




Tous les articles sur les Pilotes : Andrea Dovizioso, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Aprilia Racing Team Gresini, Ducati Team, SKY Racing Team VR46