Cette échéance de Misano sera importante pour le constructeur Yamaha. Après trois rendez-vous, répartis entre Brno et deux meetings successifs sur le Red Bull Ring que l’on pourrait presque qualifiés de désastre, la firme d’Iwata doit absolument redresser la barre sur un circuit où elle avait vu quatre de ses M1 dans le top 5 de la compétition 2019. Sinon, les clameurs sur un renouveau de l’organisation, de la méthode et l’adoption de nouveautés salvatrices auront fait long feu. D’ailleurs, à écouter Valentino Rossi et Fabio Quartararo sur le sujet précis d’un team test au repos avec Jorge Lorenzo, on se demande si la désillusion ne pointe pas à l’horizon…

Cependant, pour le moment, on en reste à la totale incompréhension. Yamaha souffre de nombreux maux qui méritaient d’être clairement identifiés en faisant des tours sur une piste avec un pilote d’essai rapide. On voit avec KTM, que cette méthode de travail porte ses fruits en compagnie du véloce et expérimenté Dani Pedrosa. Yamaha a dans ses effectifs un Jorge Lorenzo qui connait très bien le produit M1. Il est donc le plus à même d’aider. Et pourtant, on le laisse se prélasser sur sa chaise longue…

À Misano, Ducati, Aprilia, KTM et Suzuki ont examiné de plus près le nouvel enrobé de la piste dans le cadre d’un test privé à la fin du mois de juin. L’équipe d’essai de Yamaha avec le quintuple champion du monde Jorge Lorenzo a raté l’occasion. Hormis quelques tours à Sepang sur la M1 2019, le majorquin n’a plus tourné. Pourquoi donc ?

« Parfois, chez Yamaha, des choses sont difficiles à expliquer »

« Je me pose la même question », a répondu le leader de la Coupe du monde Fabio Quartararo qui complète ainsi sa réponse : « je ne sais pas et je ne comprends pas. Nous connaissons le potentiel de Jorge sur la Yamaha, je ne sais pas pourquoi il ne roule pas. Il a fait 20 tours à Sepang et c’est tout. Tous les pilotes d’essai étaient là en juin, mais pas Yamaha… Je ne veux pas dire que c’est un inconvénient, mais ce serait bien si vous aviez un retour sur le nouveau pneu. Je ne sais pas » ….

L’agacement n’est pas un fait isolé. Valentino Rossi ressent la même chose : « j’ai exactement la même question pour Yamaha. J’ai été très heureux d’apprendre que Jorge était notre pilote d’essai. Parce qu’il est l’un des meilleurs pilotes de l’histoire sur la M1. Il peut nous être d’une grande aide lorsque nous voyons ce que Dani Pedrosa a réalisé chez KTM en un an. Je pense qu’il leur a donné beaucoup de bons conseils ».

« Parfois, chez Yamaha, des choses sont difficiles à expliquer. Il faut leur demander » déclare le nonuple Champion du Monde. « A Misano, nous devrons repartir de zéro avec le nouvel asphalte et essayer de comprendre beaucoup de choses, ce que les autres équipes ont fait pendant le test. Ce sera donc plus difficile, je pense ». Chez Yamaha, finalement, rien n’aurait changé…

Fabio Quartararo et Valentino Rossi (en arrière-plan) ont la même question

 



Tous les articles sur les Pilotes : Fabio Quartararo, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Monster Energy Yamaha MotoGP