Dans le schéma Yamaha en MotoGP, tout semble bien huilé et parfaitement à sa place. Fabio Quartararo va passer du team satellite Petronas à l’équipe officielle tandis que Valentino Rossi fera le chemin inverse s’il veut continuer sa carrière. Pour le second guidon au couleur du pétrolier malaisien, il y a même un Jorge Lorenzo envisageable, pour des retrouvailles entre les deux anciens champions qui feraient date. Certes, mais le patron du team Petronas s’appelle Razlan Razali, et sa position n’est pas celle de celui qui fait ce qu’on lui dit de faire. Dans une intervention en Indonésie, il a tenu à mettre les points sur le i…

Pour bien positionner Razlan Razali dans le paysage des Grands Prix, il faut rappeler qu’il est le responsable de l’équipe Yamaha Petronas MotoGP. En fait, il s’agit de trois équipes : celle de MotoGP, celle de Moto2 et celle de Moto3. En plus d’être le directeur du circuit de Sepang et d’autres fonctions en Malaisie. Il a donc du poids. Même face à Yamaha pour lequel il reste un client qui paye rubis sur l’ongle des M1 de dernier cri. Ce sera le cas pour Fabio Quartararo en 2020, pour peu que la saison démarre… Or, le client, à ce niveau, est roi.

Razlan Razali entend comme tout le monde qu’en 2021, son équipe serait constituée de Valentino Rossi et même de Jorge Lorenzo. A force d’en prendre acte, il a décidé en Indonésie de rappeler qui est qui et qui fait quoi chez lui… Il avait déjà prévenu qu’aucune négociation était en cours avec Valentino Rossi. Voici qu’il enfonce le clou, en révélant les ambitions de Jorge Lorenzo… Pour mieux les calmer… « Nous voulons de jeunes pilotes talentueux. Nous connaissons également les souhaits de Valentino Rossi et de Lorenzo, qui veulent venir dans l’équipe. Mais, pour nous, en principe, nous voulons promouvoir les jeunes pilotes. Nous en avons donc déjà plusieurs en tête, dont Xavi Vierge. »

Il enfonce ensuite le clou : « honnêtement, pour le MotoGP, il y a des pilotes que nous regardons en ce moment, y compris Franco Morbidelli. S’il réussit bien cette année, nous le garderons pour l’année prochaine. Sinon, nous regarderons Xavi Vierge de notre équipe Moto2. S’il fait quelque chose de spécial cette année, il sera prêt pour notre équipe MotoGP l’année prochaine. Nous avons également deux ou trois autres pilotes Moto2 sur le radar. »

Rossi et Lorenzo n’ont donc pas portes ouvertes avec un tapis rouge déroulé de la part de Razlan Razali au poids politique certain dans le paddock. Un message clair aux intéressés et à Yamaha…

 

 

 

 



Tous les articles sur les Pilotes : Jorge Lorenzo, Valentino Rossi

Tous les articles sur les Teams : Petronas Yamaha Sepang Racing Team